Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Raison du Diable chez les francs-maçons
Raison du Diable chez les francs-maçons Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 13-12-2012 21:29

Pages vues : 4038    

Favoris : 362

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Raison du Diable chez les francs-maçons
ou les F.M. FeMen, ou Fait Men, fait comme les Men, donc à égalité maçonnique avec les Mâles.


Nous sommes tous des enculés... disent les FeMen financés par Georges Soros.

Les mutilés du sexe à la tête de la France, soit l’extrême-droite.
Ou une laïcité modèle « Liste de Schindler ».
 
 
 
Non, je n’ai pas de mère qui croit à Moïse, donc, snif, je ne suis pas un élu, un initié !
Alors, « l’égalité » judéo-franc-maçonnique c’est de la foutaise ?
 
 
Page dédiée aux mutilés du sexe et en plus judéo-nazis (oui, ça existe, comme le confirme Yeshayahou Leibowitz. Un grand Monsieur, il suffit simplement de lire quelques lignes le concernant sur le Wikipédia, qui peuvent se recouper avec Shlomo Sand. C’est de ces Juifs là dont le monde a besoin. J’aimerais avoir pour amis ces gens là. C’est aussi de ces Juifs là que parle Jean Coulonval dans son livre Synthèse et Temps Nouveaux, et certainement pas le Juif qui dans une banale transaction l’escroque avant son départ en France lorsqu’il vivait en Algérie en 1940).
« Tu n’as pas le droit de voler un goy, mais s’il a fait une erreur, vas-y », dit le Talmud ! Voilà un truc de Pharisiens : le mensonge systématique avec l’autre, parce qu’utilisant le piège des sentiments, nécessairement variable dans la multiplicité indéfinie des situations concrètes et accidents dans l’espace-temps. Aussi thème de la Shoah est dans cette composante des sentiments ; le chantage pourra suivre avec l’idée de mercantilisme le plus matérialiste. Le truc des Pharisiens est épouvantable : « les valeurs morales ». Comment peut-on associer ces deux mots ??? Hallucinant !!!
Les actuels judéo-nazis d’Israël traitent les Palestiniens de Gaza comme le faisaient les Allemands avec le ghetto de Varsovie (dixit Alain Soral, vidéo d’entretiens de novembre 2012, part.2).
Le sionisme est donc dans le thème des Pharisiens : une violence sans arrêt, comme Israël n’a pas de frontière établie, et pourquoi pas aller jusqu’en France, puisque Israël n’est qu’un projet religieux, comme put l’être le Vatican (qui lui a des frontières).



Le judaïsme ou foi de Moïse est détourné de sa base pour tout de suite dévier vers un fond racialiste et suprématiste : PEUPLE ÉLU : une monstruosité ; on se met en avant comme Albert Einstein, comme les métiers de « m’as-tu vu » dans absolument tout l’audiovisuel et les médias : la chose publique. L’autre chose publique étant « le nerf de la guerre » : LE FRIC. Donc c’est le CLINQUANT, LA CHOSE QUI BRILLE, le Prix Nobel, le mental avec ego énorme, ajouté au drame de la volonté.
Oui, le problème des Juifs est leur EGO, leur MENTAL. Suffit de regarder tous les cours de Rabbins et autres docteurs en Talmud sur l’Internet : ils sont tous devant des décors de LIVRES RELIÉS PLEIN CUIR ! C’est automatique.
Lao-tseu comme Moïse n’ont probablement jamais existé. C’est plus dans un courant idéologique comme les « Sagesses » constituant un des principaux genres littéraires dans les civilisations de l’Orient ancien, y compris bien-sûr dans l’Ancien testament. Ce sont des cours de conduite énoncés par un Ancien ayant une grande expérience à l’intention d’un jeune homme, visant à lui faire connaître les « normes » de conduite dans une vie sociale.

« La Vérité Suprême est si simple. Ce n’est rien d’autre que d’être dans l’état originel. Il n’y a rien de plus à dire.
N’est-il pas étonnant que pour enseigner une vérité aussi simple il faille que tant de religions, croyances, méthodes en viennent à exister avec les discordes qui en découlent entre elles ? Oh quelle pitié ! Quelle pitié ! ». (Ramana Maharshi, entretien 96).



RAPPEL :
Il n’y a plus de valeur en France, ou plutôt elles sont à l’envers, voir la production Soros en forme des FeMen. C’est pour ça que je les appelle « Voaleur » : valeur et voleurs, car une valeur est faite pour être volée, au mieux convoitée. On détruit la famille, les frontières, la tradition, la chrétienté, etc. Ces putes ukrainiennes « clé en mains » entièrement sponsorisées et entrainées débarquent en France. Évidemment les Femen sont les victimes et les chrétiens des sadiques et des violants haineux ! Des « intégristes », des « traditionalistes », les méchants quoi !

Voilà une importante attaque de la chrétienté dans son ensemble.
AU GNOUF LES FEMEN :
- Atteinte à la pudeur ou exhibition sexuelle. Art.222-32 du CP. : un an de gnouf et 15.000 euros d’amende.
- Violence en bande organisée. Art.222-14-2 du CP. : un an de gnouf et 15.000 euros d’amende.
- Trouble à l’ordre publique.
- Coups et blessures.
- Manifestation non autorisée.

Ça fait partie du n’importe quoi, de la non valeur du monde moderne. Une monnaie de papier comme les billets de Monopoly, des billets en euros avec des dessins qu’on ne regarde même pas. Tout est devenu FAUX.
Tout est à l’envers, les médecins s’attaquent à la santé, la magistrats attaquent la justice, les universités saccagent le savoir, les gouvernements suppriment la liberté, les médias racontent ce que leur ordonne le pouvoir, les religions suppriment la spiritualité.


TÉNÈBRES = FROIDE RIGEUR et COMPAS-ÉQUERRES, dans la LIGNE DROITE EUCLIDIENNE. une rigueur à l’envers.


RIGUEUR - RÈGLE : 12è siècle, du latin rigor. Sécurité, dureté extrême, austérité. Précision, logique inflexible, la fameuse raison, le mental. C’est la voie que prend notre civilisation avec le binaire informatique et le problème financier. On parle aussi de rigueur du froid hivernal. Tout forme un ensemble.
Rigueur est bizarrement proche de RIGOLER, car RIGOLLE : canal, conduit pour l’écoulement des eaux.
RIGUER : traiter quelqu’un durement, avec rigueur.
RIHOTER : quereller, disputer.
Encore une fois tout cela ne reflète qu’un sens bien occidental issu de la géométrie de la ligne euclidienne.


Raison du Diable des francs-maçons, les F.M. ou FeMen travailleurs du chapeau.


Le gros morceau, comme nombre d’Internautes l’on déjà compris, vient de la diabolique RAISON des francs-maçons et par là même des Illuminés de Bavière d’Adam Weishaupt.

Comme énoncé en début de page, les écrits des Sagesses concerne la morale, donc la mode et l’opinion, et Weishaupt comme nombre de francs-maçons spéculatifs la morale est la base de leurs sectes. L’école de Weishaupt c’est de chier de la morale ou opinions pour former une nouvelle religion « indépendante de tout postulat métaphysique », bref d’instaurer la religion de l’homme afin d’instaurer sur Terre le DORG : Demain On Rase Gratis, surtout à l’époque pour ruiner la domination des prêtres.
Une morale reprise par maints francs-maçons dont C.W. Leadneater. J’ai déjà eu l’occasion de m’étendre sur le sens du mot « morale », je n’y revient pas et je citerais simplement à nouveau Ramana maharshi, parce que cette supposé « morale » n’est qu’un outil de domination mondialiste égalitaire maçonnique en forme de DORG (Demain On rase Gratis) où « bonheur sur Terre », ou « le Royaume de Dieu...sur Terre », soit la société de confort et de consommation : « Vous devez travailler non pour vous, mais pour le monde, pour les hommes, parce que travailler au bonheur des autres est le seul moyen infaillible de faire son propre bonheur », dit un mandement des Supérieurs Suprêmes », rapporte Le Forestier dans son livre : Les Illuminés de Bavière et la Franc-Maçonnerie allemande.

La leçon de « morale » est l’enveloppe communiste, la graine étant l’égoïsme :
- Question : Beaucoup de grands hommes travaillent pour l’intérêt public mais ne peuvent résoudre le problème de la misère du monde.
- Maharshi : Ils sont égocentriques, d’où leur incapacité. S’ils demeuraient dans le Soi, ils seraient différents.
(Extrait de l’entretien 272).

Voir aussi la page Illumillusion et Illumillusioniste.

Avec cette « morale » à la Weishaupt il faut y ajouter le rousseauisme et son « Bon sauvage » ou naïve opinion sur « la nature », donc s’en couper.

Voici ce que Jean-Jacques inspira à Weishaupt :

Il prône le « retour à la Nature », ce qui n’est pas en soi mauvais puisque il est évident que nous nous en sommes comme séparé en nous prenant pour Dieu. Donc il est contre les « sciences » de son temps. Jusqu’à présent ça va à peu près. Mais ça se gâte et rejoins notre situation actuelle avec par exemple le récent projet de « mariage gay », la destruction de la famille, et la mise en place du mondialisme : « L’amour du pays et l’amour de la famille doivent désormais laisser la place à l’amour universel afin de faire de l’espèce humaine une seule famille bonne et heureuse.
Avec l’origine des nations et des peuples [sic], le monde cessa d’être une grande famille, un seul royaume ; le grand lien de la Nature fut déchiré... Le nationalisme remplaça l’amour de l’humanité [sic] Il devint alors une vertu de magnifier sa patrie aux dépens de ce qui étais inclus dans ses limites... il fut alors permis de mépriser et de se moquer des étrangers... On appela cette vertu le patriotisme... Le patriotisme donna le localisme [sédentarité, provinces, etc.], l’esprit de famille, et finalement l’égoïsme [on retrouve là le terrible dilemme multi millénaires Individualisme-Collectivisme]. Diminuez le patriotisme, et les hommes réapprendrons à se connaître les uns les autres comme tels, leurs relations de subordination se perdront, le lien de l’union s’élargira ».
C’est un langage de mondialiste car il est très facile de stigmatiser les dangers du patriotisme outrancier. « Mais il n’est pas avéré que celui qui aime son pays, sa province, sa campagne, est moins apte à respecter les étrangers, pas plus que l’homme qui aime sa famille est plus mauvais voisin que celui qui n’a nul soucis de sa femme et de ses enfants, ou qui vit avec une femme sans avoir d’enfants. Dans sa description du patriotisme Weishaupt montre une ignorance des conditions de la vie du paléolithique aussi profonde que celle de Rousseau » (d’après Nesta Webster : La Révolution Mondiale - Le complot contre la Civilisation.

Weishaupt continue de créer le mondialisme ou communisme :

« Ces méthodes sont les écoles secrètes de sagesse [sic] qui furent à toutes les époques les archives de la Nature [qu’est-ce qu’il en sait ?] et des droits humains, grâce auxquelles l’Homme sera sauvé de sa chute [On procède donc encore en une vision à l’envers : de l’extérieur vers l’intérieur]. Les princes et les nations disparaîtront sans violence de la Terre, l’espèce humaine formera une seule famille... et la raison deviendra l’unique loi de l’Homme ».
On a donc bien la religion de l’homme, le communisme. « Même une république ne saurait être tolérée, de crainte qu’elle ne devienne despotique, et le peuple doit apprendre à agir sans aucune autorité dirigeante, ni loi, ni code civil. pour permettre le succès d’un tel système, il suffira d’inculquer à l’homme « une juste et constante moralité ».
Nous y voilà, toujours cette fameuse « morale » avec le rousseauisme à la clé :
« Les hommes ne sont pas aussi mauvais que les moralistes bilieux les décrivent ; ils sont mauvais parce qu’ils sont rendus tels, parce que tout les conduit à l’être : la religion, l’État, leu milieu et les mauvais exemples ». Ainsi il sera nécessaire de déraciner de l’esprit de l’homme toute idée d’un au-delà, toute crainte de châtiment des mauvaises actions [sic, et la morale ? On nage dans le paradoxe], et d’y substituer le culte de la Raison ».
Tout est dit !!!

« Quand la Raison [ou le mental] deviendra enfin la religion de l’Homme, alors le problème sera résolu ».
Ainsi Weishaupt surpasse Rousseau dans le projet de détruire ce qu’on appelle « civilisation ».

1773, année de la dissolution des Jésuites, année même où aurait eu lieu à Francfort une réunion de dirigeants juifs, dont Mayer Amschel Rothschild, Itzig Wesely, et le financier David Friedlander, décidant de financer et de susciter la révolution européenne. Weishaupt semble n’avoir été qu’une marionnette formatée par le Kahal pour diriger la pointe de la subversion.

Weishaupt se situe bien dans l’égocentrisme décrit plus haut par Ramana Maharshi : vouloir le bonheur des autres en détruisant tout selon son opinion : « Tout ce que ces hommes ont fait pour les autels et les empires, pourquoi ne le ferais-je pas contre les autels et les empires ? Par l’attrait de mystères, de légendes, d’adeptes, pourquoi ne détruirais-je pas dans l’ombre de la nuit ce que ces hommes bâtissent à la lumière du jours ? ». Les FeMen décrites plus haut sont dans le même thème ; pareil pour le « mariage gay ». En voici un autre exemple, la sournoiserie manipulatrice assez dans le pharisianisme : « Les initiateurs [gurus] doivent acquérir l’habitude de parler tantôt dans un sens et tantôt dans l’autre afin de ne pas s’engager ». C’est la méthode de la franc-maçonnerie, et du mondialisme qui bien-sur se retrouve dans l’Église post Vatican 2.

Ainsi : « Il faut parler tantôt d’une façon, tantôt de l’autre, afin que notre but réel demeure impénétrable à nos inférieurs ». Voilà encore la fameuse « égalité » maçonnique.
Voilà aussi le germe de la dictature façon Star Wars : « Après ces deux ans de réflexions, d’expérience, d’échanges, de lecture des textes des grades et d’information, vous aurez évidemment compris que l’objectif final de notre société  n’est rien moins que de conquérir le pouvoir mondial et les richesses, de saper les gouvernements civils et religieux [c’est en grande partie réalisé], et de devenir les maîtres du monde ».
« Vous n’imaginez pas, écrit Weishaupt à Herr von Zwack, quelle considération et quelle sensation notre degré de Prêtre est en train de soulever. ce qu’il y a de plus merveilleux, c’est que de grands théologiens protestants et réformés qui font partie de l’Ordre sont persuadés que l’enseignement religieux que nous y fournissons contient le sens véritable et authentique de l’esprit de la religion chrétienne. Ô hommes, de quoi n’arrive-t-on pas à vous persuader ! Jamais je ne pensais devoir devenir le fondateur d’une nouvelle religion ».

Maintenant voici un des sens du mot SECTE d’après Weishaupt :
« Apprenez que, si vous êtes un traître et un parjure, tous vos frères seront appelés à s’armer contre vous. N’espérez pas échapper ni trouver un lieu de sureté. Où que vous serez, la honte, les remords et la vengeance vous poursuivront jusqu’au plus profond de vos entrailles ». Donc cette liberté franc-maçonnique vendue dans le package trinitaire soi-disant sacré à leur yeux, n’existe pas, c’est du vent ; et comme toutes sectes qui se respectes, il est exigé une discipline de fer.
Une secte est donc un pur matérialisme.

CONCLUSION : La conception rousseauiste puis de Weishaupt permettra le darwinisme lui-même basé sur l’idéologie en forme géométrique de la linge droite euclidienne, et donc de la CHRONOLOGIE TUEUSE. Les religions du salut n’y échappent pas. La ligne droite c’est atteindre un but, or Ramana Maharshi précise bien à l’entretien 20, que ce qui n’est pas naturel, mais acquis, ne peut pas être permanent et ne vaut pas la peine que l’on s’efforce de l’obtenir. Ainsi Weishaupt & Co ont tout faux et n’ont que le but de devenir les maîtres du monde ; donc une absolu inutilité inversé qui se détruira d’elle-même. L’art est « inutile », mais en positif, sinon le monde en crève.
Maharshi : Chacun est conscient du Soi éternel. L’homme, bien qu’il voit tant de gens mourir, continue à se croire éternel. Parce que c’est la Vérité. Étant naturelle, la Vérité [ou Instant] s’affirme d’elle-même, INVOLONTAIREMENT. L’homme s’illusionne à cause de la confusion du Soi conscient avec le corps inconscient. Cette illusion doit cesser. (Entretien 80).
Quant à la LIBÉRATION, il n’y a rien de nouveau à gagner. Elle est l’état originel qui demeure toujours inchangé. (Entretien 139).


À suivre...



En voiture Simone pour le communisme-mondialisme. Attention, celui qui ne chante pas sera traité d’antimite et envoyé au Goulag-Gaza !
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 15-12-2012 23:25

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >