Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Les Satan Darwin, Marx, Freud, Nietzsche
Les Satan Darwin, Marx, Freud, Nietzsche Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 11-08-2013 02:27

Pages vues : 4092    

Favoris : 381

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
nietzsche_fol.jpg
 
 
Les Satan Darwin, Marx, Freud, Nietzsche
Satan est celui qui manipule et fait prendre des lanternes pour des vessies, ou l’inverse.
 
 
 
« Si je ne peux fléchir le Ciel, j’en appellerai à l’Enfer ». (Virgile cité par Sigmund Freud dans Traumdeutung).
Ainsi se conçoit l’opinion ou manipulation du mental se prenant pour objectif, alors qu’elle n’est que subjectif. L’opinion est chose POSSÉDÉE : c’est l’affectivité, le sentiment, l’ego qui décide. Le psychanalyste copyright Freud est lui-même piégé dans son opinion. En prétendant ne pas tenir compte de ce qui vient par-dessus de l’Esprit, il se trouve dans l’obligation de conférer au sensible, au mesurable, le mode d’action propre à l’Esprit d’en haut, pour la simple raison qu’il ne peut pas en supprimer l’essence ; il ne peut qu’en travestir les accidents dans le monde spatio-temporel. « Monsieur je ne soigne pas l’âme » me disait un psychiatre freudiste parisien.
 
L’évolutionnisme c’est l’OPINION : l’être humain se fabrique ses opinions à la façon d’un carrelage. (D’après A-G. Sertillanges et Jean Coulonval dans : Synthèse et Temps Nouveaux)

En effet, tous ces gens ont mis au goût de la modernité la religion de l’homme où celui-ci se prend pour Dieu : l’orgueil d’être devenu « Homme ». C’est devenu le « Circulez ya plus rien à voir ! ».
La religion de l’homme en France est la laïcité franc-maçonnique, soit un remplacement du laïcat catholique ou universel en qui reposait le sacerdoce royal en un communisme ou socialisme à l’envers, car le socialisme est une tentative de réalisation, à l’envers, de la Royauté de réalisation de l’INSTANT en la symbolique du CHRIST.
Les Satan Darwin, Marx, Freud, Nietzsche ont permis l’installation du dogme de l’évolutionnisme déjà bien en place avec les Yahvistes, dogme qui affirme en une foi religieuse que l’homme est né de la matière. Que le dogme de l’évolutionnisme s’écroule, nous seront tous libérés de la prison du socialisme et du capitalisme qui va avec. Il n’existe ni créationnistes ni évolutionnistes, il n’existe que des CYCLES, des RYTHMES.

Il est à noter que Darwin est sous la manipulation du dogme de l’unitarisme, qui ne reconnaît pas la Trinité (ou le Triangle première figure fermée), ce qui le fait ressembler au judaïsme.

Le darwinisme et le socialisme sont une même chose en évolutionnisme : « la structure intellectuelle de l’individu est le produit de son milieu ». Marx dit totalement le contraire de Ramana Maharshi qui enseigne que le Soi-Instant est la seule réalité éternelle. Karl Marx est le geôlier, le fabricant d’âme où seules les contingences sociales et historiques dont il n’a pas à décider, l’individu doit vivre dans un temps linéaire, adamique, entre Adam et la « fin des temps » avec son « jugement dernier ». Le souvenir est même interdit à cet individu, voir tout ce que fait le pouvoir actuel, et de tout temps, pour empêcher la vraie Connaissance. Ainsi l’individu ne doit pas regarder en arrière, chez ces Ancêtres les Chasseurs-Cueilleurs, pour boucler « le futur sur le passé ». Seule l’élite, l’oligarchie fabricante d’âmes s’accorde cette possibilité et l’interdit aux fabriqués. Seule l’élite ou l’oligarchie a le droit au ‘Je’ ou réalisation du Soi-Instant. Et la fabrication ici-bas, surtout depuis 1789, passe par l’éducation ou dressage par la carotte des diplômes et du salaire.

Ce monde est enfermé dans la prison idéologique de cette véritable religion de l’évolution avec sa théologie disant que « l’homme des cavernes » ou le Chasseur-Cueilleur formait une horde de sauvages poilus et hurlants s’entassant dans des cavernes. Si on en croit les grands prêtres de l’évolution, ces « sauvages » savaient à peine parler. Ces grands prêtres de l’évolution sont enfermés dans leurs collage langage parlé-langage écrit ; pour eux si pas d’écriture pas de verbe sortant du gosier. Aux Satan cité en titre il faut ajouter la révolution de 1789 faisant suite aux « Lumières » des perruques poudrées qui, dans la tradition évolutionniste, faisaient passer nos Ancêtres sous la Monarchie pour des sauvages vivant dans des cabanes et utilisant des outils qui leur paraissent totalement rudimentaires.

Puis suite à 1789 et à la main-mise du Saint Fric, arrive l’ère industrielle qui firent passer les paysans ou Pagans pour des sauvages par rapport aux « civilisée » ou citoyens habitants des cités, synonyme de temples du Saint Fric et de violence et de débauche. Il n’est pas étonnant que les perruques poudrées firent leur apparition en même temps que la naissance de cette franc-maçonnerie spéculative en 1717 à Londres, pour se catalyser tout au long du 19è siècle avec les gens cité en titre.
Avec le triomphe de la machine et de sa Fée électricité l’homme moderne se mécanisait totalement et se prenait pour Dieu : on parle bien de « mécanisme de l’évolution », donc on éjecte Dieu ou ce que l’humain est incapable de comprendre. C’est comme cela que le mythe fut renforcé, le passé devint un mythe, un « conte de Noël », un truc « dépassé » et inconfortable ; bref, un manque de progrès, progrès étant synonyme de la sainte évolution et des grands prêtres à la Darwin.

Tout cela est dans l’idéologie révolutionnaire de 1789 et sa tabula rasa (ardoise vierge où on repart de zéro en oubliant tout ce qu’il y avait avant).
Avec les grand prêtres de l’évolution, du « progrès », c’est l’Inquisition : il devient interdit à chacun de nous de penser que nos Ancêtres aient pu connaître en leur temps la Vraie Science accompagnée de l’Outil « Pierre Philosophale » (je symbolise), puisque Science ou « Pierre » résume la totalité du mot de ce qu’on nomme aujourd’hui « civilisation ».

Donc Lumière des perruques poudrées + celle des Satan cité en titre et nombre d’autres philosophistes et maîtres à pensées nous empoisonnent dans la pensée unique ou religion de l’évolution dont fait partie la laïcité. Cette religion est effectivement à pensée unique, comme la thermodynamique, ELLE OUBLIE L’INVOLUTION. Et cela se traduit même chez les salariés de la politique dont le crédo est CROISSANCE, c’est leur Pierre Philosophale en forme de « Pouvoir d’achat » !
Que ces grands prêtres du progrès et de la progression admettent que l’être humain du temps des Chasseurs-Cueilleurs, et même avant, ait connu le confort de la Science et de sa technologie, et c’est la ruine de leur dogme de l’évolution, et leurs efforts pour nous faire payer très cher les « bienfaits du modernisme » et de ses « Demain On Rase Gratis » (DORG).
Du reste, la Pyramide dessinée sur le billet de un dollar illustre bien cette religion (franc-maçonnique spéculative) de l’homme, et contribue parfaitement à illustrer cette imbécile thermodynamique qui n’est que bruit, violence, destruction de la planète (chaos de l’humain), pauvreté et gaspillage en tous genres et rendement pitoyable. Depuis le siècle des lumières des perruques poudrées, l’être humain se ridiculise, et se détruit lui-même et sa planète à vitesse accélérée comme le veut sa « modernité » en forme de thermodynamique.

Cet humain ridiculisé devant les pyramides d’Égypte, et les constructions cyclopéennes des Peuples du Soleil, qui se demande comment ces « sauvages » ont-ils bien pu construire de telles architectures avec leur « ignorance », cet humain « moderne » qui est bien incapable avec ses « modernes outils » d’en faire autant ; en plus il se prend pour Dieu, ou plutôt l’éjecte.
Voilà maintenant 224 ans que l’être humain se ridiculise et se détruit lui-même !

Le dogme de l’évolution repose sur le messianisme juif à la Adam, ou le salut ou rédemption : l’ASCENSION, la MONTÉE AU PARADIS ou le truc de « la fin des temps ».

RÉSUMÉ : tous ces drames issus de l’opinion conduisent à une uniformité des intellects ; uniformité que les pouvoirs en place nomment « universel ». Et cela est la cause de la RAISON, du MENTAL, du MATÉRIALISME. Le perpétuel prend le masque de l’éternel, le général celui de l’universel, le psychologique de Freud celui du spirituel ou le nouveau confessionnal vertical est l’horizontal divan de la psychanalyse. C’est dans la logique du dogme évolutionniste et socialiste qui dit que dans le principe était la matière, et non le Verbe (du temps des Chasseurs-Cueilleurs), se condamnant ainsi à ne concevoir comme mode mental que l’opinion qui se construit dans la géométrie de la ligne droite avec l’idéation en forme de chronologie tueuse : GUERRE ENTRE SÉQUENCE ET PARALLÈLE ; entre INDIVIDU ET COLLECTIF.

Le drame humain c’est la Félicité qu’il n’arrive plus a retrouver à cause de ce dogme évolutionniste. Parce que depuis au moins l’époque de la Renaissance, l’être humain nomme  « Vérité » ce qui n’est que convenance sentimentale, que ce soit en science, en politique, en religion. Il ne peut pas y avoir « ma vérité », « ma foi », ou notre vérité, « notre foi », mais la Vérité ou la Foi tout court, la Connaissance, parce qu’elle transcende à la fois le personnel et le collectif.
 

Comme déjà expliqué dans la page No futur, no project, no kingdom God’s, dans l’encadré à propos de la société des Chasseurs-Cueilleurs et de notre société adamique, si on suit le dogme évolutionniste, on tombe dans « l’erreur de Darwin » suivante :
- AVANT ADAM (MÈRE-NATURE COSMIQUE) - AVANT LE DÉLUGE et les religions à Mystères de la zone hellénique et avant Alexandre : « archaïsme » ou non modernité où n’existerait que le « moi collectif tribal », donc pas d’individualité : c’est l’âme-groupe, et pas d’individualité ni de possibilité de réalisation du Soi (ce qui semblerait idiot), et pas de possibilité de se différencier du groupe et d’assurer son autonomie face à lui.
Ainsi on retombe dans le paradoxe primordial et de tous temps, essentiel, et de politique mondiale bien de chez nous : le dilemme individualité et collectivité. La résolution du dilemme qui fait que l’être humain puisse se vivre comme une Personne et puisse vivre : Je suis CELUI QUI SUIS. Tout dilemme passe naturellement par un état supérieur.

- APRÈS ADAM
(PÈRE-CULTURE DES CÉRÉALES) - APRÈS LE DÉLUGE : cela se résume par : « l’orgueil d’être devenu Homme », ou prémices de l’actuelle religion de l’homme avec sa bible juive droit de l’hommiste. Ce sera aussi le début du marxisme bien avant que Karl Marx ne naisse : l’anti-Esprit était né et avait constamment besoin de nourriture, de céréales, pour combattre l’Esprit.
Après Adam l’être humain en est toujours au dilemme non résolu individu-collectif. Les religions à mystères de l’hellénisme n’ont rien résolut, même avec leurs initiations pour soi-disant accéder à la vie éternelle ou réalisation du Soi-Instant. Il n’y a toujours pas de victoire individuelle sur la mort, toujours pas de résolution du moi-collectif et du moi-individuel, on le voit constamment avec ce dogme de l’opinion et de désordres politique et social. Les Grands Prêtres et les Sorciers de l’Avant Adam sont toujours dans l’Après Adam ou âge adamique des Yahvistes !

Le dilemme individu-collectif se retrouve même chez les « Cassiopéens » (channeling new age genre boule de cristal), de Laura Knight-Jadczyk avec ses SDA (Service Des Autres ou empathie, altruisme) et SDS (Service De Soi ou égoïsme), qui implique le POUVOIR ou VOLONTÉ. Je rappel que  vouloir « le bien des autres » est AUSSI DE L’ÉGOÏSME, on force, on viole !
Si on introduit une modification de l’ADN des Chasseurs-Cueilleurs et notre ADN ayant « évolué », on reste dans le dogme de l’évolution à la Darwin. Pour moi ce genre de channeling cassiopéen new age bien dans l’éjection de « Dieu » est du tripatouillage mental, et donc hautement suspect, dangereux car manipulateur, et complètement tordu !!! C’est plutôt une soif luciférienne à la franc-maçon spéculatif de posséder un savoir, ON FORCE LES CHOSES, ON LES VIOLE. Et c’est encore et encore un éloignement de l’Instant !!!
Avec les SDA et SDS cassiopéens on divise abominablement l’humanité en deux « races » : une avec âme (les élus), et une autre sans âme ou avec une « âme temporaire » faisant de cette race des être proches des robots. Encore et encore cette épouvantable opinion winners-losers à la Boris Mouravieff ; soit les avant Adam des sans-âme individuelle (ce que certains, dont Laura Knight-Jadczyk et ses adeptes appellent « psychopathes »), et les Adamites avec des âmes individuelles. Le plus idiot dans cette division, en totale contradiction avec Ramana Maharshi, est que les Avant Adam ou par exemple les Chasseurs-Cueilleurs n’auraient pas de ‘je’ (soi), et bien-sûr encore moins de ‘Je’ (Soi) ; mais c’est encore un symptôme de l’évolutionnisme !

Cependant je rejoins cette division idéologique uniquement sur le « facteur Yahvé » correspondant au MATÉRIALISME, à la technologie (Arche d’Alliance) et au judaïsme s’y rattachant avec sa finance internationale et la possession, puisque ce n’est pas une religion mais une opinion qui divise l’humanité en « peuple élu » (ceux qui ont une âme), et peuple non élu (les robots zombis, les psychopathes de LKJ, donc les Gentils)... Mais ATTENTION : il faut CROISER parce que c’est la Matrice !!!
EN RÉSUMÉ : On reste avec Ramana Maharshi, parce qu’en fait, IL N’Y A PAS DE DIVISION, mais conflit de l’être humain avec son ego DEPUIS LE CHOIX DE LA VOIE DE L’AGRICULTURE. Il n’y a pas de division, parce que cette division à la Boris Mouravieff et autres est une abomination très très très dangereuse pour nous tous. Les opinions de Mouravieff et de Laura K.J. ne sont que des opinions, pouvant conduire à un racisme des plus terrible, une dramatique division, donc à prendre comme des ouvertures ou des pistes mais qui ne doivent absolument pas être des lieux de perdition, ou de fixation en forme de prison mortel.

TANT QUE LA RÉALISATION DU SOI-INSTANT N’EST PAS VÉCU, NOUS SOMMES TOUS DES ROBOTS À LA MOURAVIEFF, À LA GURDJIEFF.
Cassiopéens, Laura K.J. sont dans le thème Gurdjieff de la rédemption ou ascension. Carlos Castaneda, Fulcanelli & Co n’est pas loin non plus. Donc à manipuler avec masque et gants épais !

Et à propos de Castaneda, j’en profite pour ajouter que les symbiotes  ou parasites en forme d’anguille dans le corps des Goa’ulds sont une copie des Planeurs (Flyers) : entité inorganique très puissante qui s'introduit dans la conscience pour y substituer la sienne, en nous faisant faire des actes que nous croyons nôtres. Son objectif est de se nourrir de notre énergie. On peut aussi parler d’égrégore, de « programme de contrôle » genre Big Brother et militaires, démocratie et sa manipulation, etc. Bref, c’est toujours les empoisonnements produit par un mental non domestiqué.

La Félicité est ouverte absolument à tous, elle est là, ICI et MAINTENANT.




Certains voient « Mère Nature » comme cannibalisme et inceste, et voient leur « Père Culture de Céréales » comme positif et échappatoire à une promiscuité, ce qui est étrange car il y a plus de 15.000 ans il ne devait pas y avoir un demi milliard d’humains sur la planète ! Ou alors ils n’avaient pas la même taille que nous...


Remplacer un symbole par un autre symbole : le pourquoi sera toujours là. Ou bien traduire un symbole ancien en langage clair, actuel et rationnel, le pourquoi, le magnétisme ou l’attirance sera toujours là. (D’après E. Pfeiffer, Biochimiste, et J.W. Goethe, et René Alleau).
La chose se découvre, tout en se revoilant. “ Ah ! elle est passé ”.
(Du conscient, elle est redevenu inconscient !)
Ainsi est le Mouvement. Un coup ça s’allume, un coup ça s’éteint, comme les espèces !

Enfin, le mental est le ‘je’, l’ego. En paix, le mental est l’état suprême. Il devient agité quand les pensées le tourmentent. Le mental n’est autre que le pouvoir dynamique du Soi-Instant. (D’après l’entretien 268, de Ramana Maharshi).
 
 

Dernière mise à jour : 11-08-2013 03:27

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >