Accueil arrow News arrow Dernières news arrow La Horde socialiste parasite le monde
La Horde socialiste parasite le monde Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 28-04-2016 22:45

Pages vues : 2502    

Favoris : 393

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
serpentvigie_alerte_socialsocialisme.jpg
 
 
La Horde socialiste parasite le monde
ou Indigestion du « social » et son
triomphe du Demain On Rase Gratis (DORG)
Le « social » est ses jeux olympiques
Le « social » drogue moderne de
laïcité remplaçant la religion
Le « social » de la République « Vengée »

ATTENTION : DÉFERLEMENT DE HORDES DE SOCIALISME MONDIALISÉ
ATTENTION : PSYCHOSE DU SOCIALISME


Bienvenue en Enfer de « démocratie globale » et
de ses « droits de l’homme » et ses « inégalités »,
« disparition de la pauvreté »,
de ses anti-ceci anti-cela, et sa « solidarité
aux migrants », et sa « société rénovée »,
et son « United colors of Babeuf ».
Bienvenue chez les Rouge-Vert et leur
« capitalisme dompté ».
Bienvenue dans L’ÉTAT SOCIAL et son
« réveil démocratique dans le monde ».
 
 
Ne pas oublier que la République de 1789 est née dans la violence, ce qui signe aussi possiblement sa fin.

Depuis l’après 1789 et l’après URSS, on est cloué sur la Croix par le dégueulis de « social-socialisme » ou « social-démocratie ». PITIÉ, INVENTEZ AUTRE CHOSE QUE LES VOMISSURES DES PHILOSOPHISTES PERRUQUES POUDRÉES !
 
Depuis un moment les socialistes sont confrontés à « l’extrême-droite », en France : le Front National ; en Hollande : le mouvement Pim Fortuyn jusqu’en 2002 puis remplacé par Gerd Wilders et son parti « pour la liberté ». En Italie les socialistes sont confrontés avec le parti de S. Berlusconi ; en Suisse les socialos sont face au Schweizerische Volkspartei de Christoph Blocher. Ces partis sont composés surtout d’ouvriers, et implantés dans « les couches les plus modestes et les moins éduquées [entendre les moins manipulées] des populations. Ce qui avait été le terreau du communisme d’avant 1989 est passé à l’ennemi ».
Le courant socialiste altermondialiste a prospéré à partir de 1995, et décline depuis 2014, malgré le grégarisme comme Occupy, Indignez-vous, Podemos, Nuit debout, etc.
Ces mouvements récupèrent une partie de l’héritage socialiste de l’URSS.


Le « développement durable » ou « fin des temps » des fixistes Hébreux-Juifs et religions du Salut.

C’est le thème des partis post-communistes avec la même rengaine multi-millénaires : égalité, liberté, solidarité, plus la moderne Super Carotte « développement durable » pour faire passer la pommade de l’évolutionnisme galopant. Place au « Citoyen » ou habitant des villes remplaçant le Paysan dégagé de la Vendée et de l’après 1789 tout au long du 19è siècle.

Pour les dégueulis socialos l’économie doit être soumise à « un contrôle stricte » ! Ça ne vous rappelle pas les début de l’URSS ? Si l’intention est bonne, personne ne semble parler de dégommer la City de Londres… Le même dégueulis du social se retrouve bien-sûr dans « les droits de l’homme », la « paix », et une « sécurité collective » (ça aussi ça rappelle l’URSS et « l’oreille de Staline »), évidemment sous le contrôle des Nations Unies !
Dans la périmée quincaillerie socialiste nous avons le soutien à l’immigration, « le droit des travailleurs » ; tous ça reposant sur « un État social responsable du bien-être de chacun ». MY GOD ! Quelle imagination ! Quelle pensée unique ! Alors on veut nationaliser le privé, évidemment sous contrôle de l’État ; tout en laissant « les petites entreprises pour innover », un aveux que l’étatisme prive de toute liberté !!!
Cette société post-socialiste d’URSS veut l’égalité des sexes, « dans le cadre d’une société multiculturelle [le United colors of Babeuf] et où chacun reçoit la meilleure éducation et accès à la culture [Bonjour Jules Ferry, Bonjour le Parti].
Bien-sûr « les services de sécurité intérieurs » auront une vocation anti-ceci anti-cela, antiterroriste puisque c’est la mode, et évidemment encore une fois sous contrôle de diarrhée législative.
ILS N’ONT AUCUNE IMAGINATION ET COPIENT TOUT.

Mais les socialos ont tout de même découverts que notre époque était à l’ego, et que les masses demeuraient aujourd’hui très difficile à manipuler. Ainsi, désormais pour tous ces partis IL FAUT MANIPULER SUIVANT CETTE TYRANNIE DE L’OPINION, chose nettement plus facile que du temps du stalinisme.

AUX PARTIS : Désormais, il n’y a plus d’autre solution à l’individualisme et à son contraire « transformation du monde », ou dilemme vieux comme les 10.000 ans de la voie de l’Agriculture : individualisme-collectivisme, que la Réalisation du Soi : se découvrir « HOMME » et non plus un homme parmi d’autres, ce que vend le dégueulis du social depuis 1789 ; car devenir « HOMME » c’est transcender ce dilemme individualisme-collectivisme. Il ne reste qu’une solution : le ‘Je’, et pour cela pas besoin de parti politique ni de secte !
Le social cherche le totalitarisme, le Big Brother ou Super Grégarisme du Total connaissant parfaitement le Total. Or, le ‘je’ ou ego ne peut pas être un total, une globalité, un in-fini, puisqu’il se définit par rapport à un Toi, dualité sujet-objet, et qu’ainsi il est limité par ce qui le différencie de ce Toi. La théologie chrétienne l’exprime en disant qu’il ne peut y avoir qu’un seul Dieu, car s’il y en avait deux, chacun serait limité par ce qui le différencie de l’autre et ne serait donc pas in-fini. Il en est du moi de chaque individu qui ne peut être un infini, un tout ; et c’est le ‘je’ ou ego.
Par contre, le ‘Je’ ou Soi n’est en aucun cas une partie à côté d’autres parties. Il n’est pas non plus perception d’une collectivité à la mode du social, d’une multitude. Il est au-delà de ce monde des accidents et du quantitatif. Il est Essence pure, il est le Soi, ce que le christianisme nomme Communion des Saints, exprimé par Jésus : « Je suis le cep [‘Je’ potentiel] et vous êtes les sarments [comme les feuilles de l’Arbre]


La seule transformation possible du monde passe par le ‘Je’, certes, un individu, mais un SACHANT. Cela ne se fera jamais par l’extérieur genre : « offrir à l’individu un cadre rationnel et une possibilité de choix politiques, moraux et économiques lui permettant d’agir sur son environnement politique et social ». QUE DU BLABLA ! QUE DE LA RENGAINE DEPUIS PLUS DE 200 ANS !

La Vendée inaugura le MÉMORICIDE en 1793, il ne pouvait en être autrement en URSS, et autres copieurs du socialisme qui refusent de parler de « crimes contre l’humanité » des 74 ans de socialisme. La famine d’Ukraine en 1932-1933 est décrite, en 2014, comme un effet de guerre civile, et non comme une mesure planifiée de liquidation de la paysannerie, exactement comme pour le génocide de la Vendée en 1793. Pour les meurtres des bourgeois et de leurs élites lors de la prise de pouvoir des Juifs Bolcheviques et socialistes en 1917, et comme en Vendée, c’est décrit comme « un acte d’autodéfense à un risque de contre-révolution, ou comme une liquidation de « collaborateurs » fascistes ». Les camps de concentration nazis comme Buchenwald, où les socialistes jetèrent des sociaux-démocrates à partir de 1945 continuent en 2014 d’être présentés comme « peuplés de prisonniers nazis ».
D’autres récents travailleurs du chapeau lorgnent toujours vers Lénine.

La palanquée des Rosa Luxemburg, Michel Foucault, Gilles Deleuze, Pierre-Joseph Proudhon, etc. sont toujours dans l’évolutionnisme et sa prison de l’histoire ; ils parlent de « réactualiser le matérialisme historique », évidemment en douceur (on n’est plus les sauvages républicains de 1793) ! MY GOD !!!
Depuis la diarrhée technologique, la classe prolétarienne (les ouvriers) est devenue de l’antiquité.

« Ah ! brigandes ! ce sont les femmes qui sont cause de nos malheurs. Sans les femmes, la République serait déjà établie et nous serions tranquilles », écrit le républicain Jules Michelet dans : Histoire de la Révolution française, cité par R. Secher. Michelet, absolu misogyne, voit le Vendéen mâle manipulé par les femmes, et évidemment par les prêtres (les judéo-maçon spéculatifs cancérisés par le pouvoir manipulent en cachette). Pour Michelet les Vendéens sont « les assassins de la France » et seuls responsables de leur situation. Mais il est tout conforté quand « la République est vengée, depuis que la Vendée appartient à la Patrie ». Mon Dieu, les ravages de l’ego du « père officielle de la Révolution française » ! Michelet est donc le père du négationnisme moderne de l’histoire de la Vendée et par nature aussi du mémoricide relayé de manière volontaire ou inconscient par moult personnes de toutes opinions.

Reynald Secher donne la liste des 24 tactiques ou manipulations du génocide et mémoricide vendéen, en voici un résumé :
LA NÉGATION :
1 - On nie le génocide conçu au plus haut niveau de l’État.
2 - On nie la volonté d’exterminer TOUS les habitants de la Vendée militaire.
3 - On nie la mise en œuvre du génocide.
4 - On nie le fait génocidaire en parlant de « guerre civile ».
5 - On nie les preuves historiques de ce génocide alors qu’il y a nombre de documents originaux autant côté bourreaux que côté victimes.
LE RELATIVISME :
6 - On relativise l’intention génocidaire en parlant de « dérapages », etc.
7 - On parle de « guerre civile ».
8 - On relativise les bilans humains et immobilier.
9 - On relativise la mise en œuvre de ce génocide en parlant de multiples lieux similaires de répression.
10 - On relativise historiquement ce génocide.
11 - On relativise juridiquement ce génocide.
LA JUSTIFICATION :
12 - On justifie militairement la nécessité de ce génocide (contexte de guerre).
13 - On justifie « la punition d’État » qui se veut détenteur de la vérité.
14 - On ramène l’outil de l’étatisme : « intérêt supérieur de la nation ».
15 - On fait dans la mode du social pour déparasiter la nation de sa « race impure ».
16 - On le justifie par des horreurs inventés commises par les Vendéens envers les républicains comme ceux graciés par Bonchamps le 18 octobre 1793.
17 - On le justifie au nom de l’opinion.
L’OSTRACISME ou REJET :
18 - On rejette politiquement les descendants des génocidés.
19 - On rejette les génocidés et leurs descendants en une Novlangue à leur encontre : « Brigand », « Ventre à choux », en une façon de rabaisser au rang de l’animal.
20 - On rejette les écrits des survivants des génocidés et de leurs descendants, sous prétexte qu’ils ne seraient pas « fiables ».
21 - On rejette toute démarche mémorielle, notamment en ridiculisant ou en dénigrant au nom d’un pseudo intérêt national.
22 - On rejette toute recherche historique au nom, entre autre, de la soi-disant indivisibilité révolutionnaire devenant comme une religion.
23 - On rejette la démarche de chercheurs en ce génocide sous prétexte des « acquis révolutionnaires et de leur portée universelle », là encore dogme religieux et possession de « la vérité ».
24 - On rejette toute demande de reconnaissance du crime commis au nom de la nécessaire paix et oubli, sous prétexte qu’elle pourrait être vue comme source de division.

PRINCIPE DE LA TYRANNIE DE L’OPINION.

Pour Jules Michelet : Il fallait exterminer tous les Vendéens parce qu’il était exclu de les convertir à la religion des « lumières de la Révolution, qui incarne le juste, le beau, le bien ». Par ce principe le républicanisme ré-inventait l’euthanasie.
C’est vraiment à cette époque le point culminant de la tyrannie de l’opinion, avec sa résurgence maximum en 1917 en Russie. Pour les républicains il fallait « détruire le chancre qui dévore le cœur de la République » (c’est vraiment devenu une religion). Comme pour l’URSS, pour que la révolution soir définitivement victorieuse, la révolution devait détruire totalement son anti-principe, donc son opposant dans la dualité winner-loser. On a été jusqu’à débaptiser moult régions et lieux comme : Vendée devient Vengé, Noirmoutier devient l’Île de la Montagne, Fontenay-le-Comte devient Fontenay-le-Peuple. Le bêtise de l’opinion était à l’œuvre (ce n’était que des enfantillages à côté de la Guillotine, autre symbole républicain).

Le socialisme est la TYRANNIE DE L’OPINION qui commence à la Renaissance pour triompher en 1789 avec sa pub judéo-maçonnique spéculative : « liberté-égalité-fraternité ». Mais dans le social à la mode, liberté et égalité s’exclu l’un et l’autre, c’est le court-jus ! L’égalité ne peut que restreindre les libertés, comme s’en rendront cruellement compte les bagnards du Goulag qui devaient partager leurs fripes ruisselantes de sueur avec leurs compagnons allant abattre des arbres, pendant qu’eux devaient tenter de se reposer nues sur des branches de sapin qui leur servaient de « lit », et par zéro degré dans leur baraque avec un unique poêle au centre.
Évidemment que la fraternité et l’égalité sont du domaine spirituel, et que la liberté  est du domaine du divin.
Il est évident que de nombreux procédés cruels du coup d’État de 1789 ont été docilement appliqués sur le corps sanglant de la Russie par ses bourreaux léninistes, et par ses socialistes mondialistes qui exercent encore leur pouvoir en 2016, comme déjà indiqué.
La Sainte Russie a connu les mêmes horreurs qu’en Vendée, et sur une étendue gigantesque : les Cosaques du Don et de l’Oural furent exterminés dans des torrents de sang, ce fut un génocide de génocide généralisé en Russie.


[En références à : Vendée, du Génocide au Mémoricide, de Reynald Secher ; Communisme en Europe, l’éternel retour des communistes, 1989-2014, sous la direction de Stéphane Courtois]
 
 

Dernière mise à jour : 28-04-2016 23:37

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >