Accueil arrow News arrow Dernières news arrow MK-Ultra, Pouvoir Siddhi, Âge d’Or, Lourdes
MK-Ultra, Pouvoir Siddhi, Âge d’Or, Lourdes Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 08-08-2016 22:16

Pages vues : 3039    

Favoris : 383

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Daesh, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Impur, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Nomade, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Pur, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Sédentaire, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
luigi_galvani400.jpg
 
 
MK-Ultra, Pouvoir Siddhi, Âge d’Or, Lourdes
et la Source de la Verge-Vierge-Stargate (Eau)

Tous ont un fond commun : le ‘je’ (ego) et le ‘Je’ (Soi).

Le pouvoir, la drogue la plus puissante au monde
aussi puissante que l’or-énergie que tout le monde veut posséder.


POUVOIR SIDDHI


Page dédiée à Luigi Galvani (portrait ci-dessus).
 
 
Dans l’entretien 20, Ramana Maharshi dit que le pouvoir occulte Siddhi n’est qu’une fonction du mental et donc n’est pas naturel au Soi. « Ce qui n’est pas naturel, mais acquis, ne peut pas être permanent et ne vaut pas la peine que l’on s’efforce de l’obtenir. Les siddhi [perfection, réalisation] sont des pouvoirs à longue portée. Un homme ordinaire a des pouvoirs limités et se sent misérable. Il cherche à augmenter ses pouvoirs afin d’être heureux [ou s’il est pervers comme les cancéreux du pouvoir, ce sera pour manipuler les autres]. Y parviendra-t-il vraiment ? Si l’on considère que les gens sont malheureux avec des difficultés de perception limitées, alors on peut conclure que leurs malheurs s’accroîtront proportionnellement à l’augmentation de celles-ci. Les pouvoirs occultes n’apporteront jamais le bonheur à qui que ce soit. Bien au contraire, ils le rendront d’autant malheureux !
Par ailleurs, à quoi servent ces pouvoirs ? Le soi-disant occultiste (siddha) désire exposer ses pouvoirs afin d’être apprécié par les autres [donc les manipuler, les bluffer]. Il recherche la reconnaissance et s’il n’en reçoit pas, il est malheureux [Hollywwood ne fait pas de bénéfice]. Il faut absolument que les autres l’apprécient. Il peut rencontrer quelqu’un dont les pouvoirs sont supérieurs aux siens. Il en éprouvera de la jalousie et sera encore plus malheureux. Un grand occultiste peut toujours rencontrer un occultiste encore plus grand que lui, et ainsi de suite jusqu’à ce que survienne quelqu’un qui volatilisera tout en un clin d’œil. Un tel personnage est le plus haut adepte (siddha) et Il est Dieu ou le Soi.
Quel est le réel pouvoir ? Est-ce l’accroissement des richesses ou bien le fait d’amener la paix ? Ce qui conduit à la paix est la plus grande perfection (siddhi).
 
Cela amène ce questionnement cher à mon cœur : « Faut-il le croire pour le voir ? ou le voir pour le croire ? », car si des Dieux ont été vus par des gens, ou la Vierge vue à Lourdes par Bernadette Soubirous, ils ne peuvent qu’exister comme le confirme Ramana Maharshi à n’entretien 30. Mais alors, si ces Dieux existent, où existent-ils ?
- Maharshi : En vous.
- Question : Mais alors, ce sont simplement des idées que je peux créer et contrôler ?
- Maharshi : Il en va ainsi de toute chose [donc rapport avec le sujet en titre de page].
- Question : Mais je peux créer de pures fictions, par exemple des cornes de lièvre ou bien des choses qui ne sont que partiellement vraies, comme des mirages, etc. Par contre, il existe des faits indépendants de mon imagination. Les Dieux Ishvara et Vishnou entrent-ils dans cette dernière catégorie ?
- Maharshi : Oui.
- Question : Sont-Ils sujet au pralaya (dissolution cosmique) ?
- Maharshi : Mais pourquoi le seraient-ils ? L’homme qui devient conscient du Soi transcende la dissolution cosmique (pralaya) et atteint la Libération (mukti). Pourquoi pas Dieu (Ishvara) qui est infiniment plus sage et plus capable ?
- Question : Les Dieux (Deva) et les Démons (Pishâcha) existent-ils de la même manière ?
- Maharshi : Oui. [À ce propos, voir l’intéressante série télé qui illustre facilement le sujet de cette page : Stranger Things].
Plus loin Ramana Maharshi dit encore que « toute pensée est incompatible avec la Réalisation. L’attitude correcte consiste à exclure toute pensée de nous-mêmes et toute autre pensée. La pensée est une chose et la Réalisation en est une toute autre [non reproductible par toute la quincaillerie psycho-électronique (1)] ».
Ensuite : le pouvoir d’invisibilité et de visibilité n’existe que dans la dualité sujet-objet, donc l’invisibilité n’existe que pour celui qui « voit ». Alors, qui voit ? C’est comme la magie : il faut y croire : CAUSE-EFFET dont la connexion avec cette action n'est pas explicable par la loi de causalité (réf. François Lexa). M.A. Moret voit l'origine de la magie dans la conception animiste du monde. C'est le Ka qui anime les choses sans vie ainsi que les êtres vivants. (Animisme : attribuer une âme aux choses). Pour l'Égyptien la vie posthume était plus importante que la vie terrestre, parce que d'après lui, l'homme vit peu de temps sur la terre, mais dans l'Autre Monde à jamais. C'est pourquoi il faisait dès sa vie terrestre des préparations attentive à sa vie future.

Dans le pur Siddha un être humain peut atteindre à l’invisibilité, car il sera pure Conscience (R. Maharshi, une réponse dans l’entretien 57a du 24 juin 1935). Il cite le chapitre 18 du Râmana-gîtâ, dernier verset : « La gloire des siddha dépasse toute imagination, ils sont les égaux de Shiva, mieux encore, Shiva lui-même, dans leur capacité d’accorder des faveurs ». Ce passage signifie que la Réalisation du Soi entraîne des tapas [ici sens de pouvoirs spirituels] réels et ininterrompus [c’est ce que j’appel Stargate, ouverture à la Vraie Création, et Lourdes en est un petit bout]. Lorsque de tels tapas arrivent à maturité, certains jnani [Réalisés] peuvent rendre leur corps intangible et invisible. On les appelle alors des siddha.
Or il y a dans une Upanishad un mantra qui dit : âtmajnam hy archayed bhûtikâmah [MuU III.1, 10] (Celui qui désire la libération ou le bienêtre doit servir un Sage réalisé). Aucune mention n’est faite ici d’un siddha qui accorderait des faveurs. Le jnani peut le faire ». Bref, il n’y a pas de différence entre un Réalisé (jnani) et un siddha. « Et qu’en est-il de la faculté du dernier d’accorder des faveurs impliquant l’absence de cette faculté chez un jnani ? ». Et plus loin : « Les gens ne voient que le corps et ils veulent aussi des siddhi [pouvoirs]. Quant à la Réalisation du Soi, nul pouvoir ne peut l’atteindre, alors comment des pouvoirs pourraient-ils aller au-delà ? Les gens désireux de siddhi ne se contentent pas de leur idée de jnana, aussi veulent-ils y associer des siddhi. Ils risquent de négliger le bonheur suprême du jnana et d’aspirer aux siddhi. Ils s’embourbent ainsi dans les voies latérales au lieu de s’engager sur la voie royale. Ils ont toutes les chances de s’égarer. On leur dit que les siddhi accompagnent les jnana afin de les mettre sur le bon chemin et les maintenir sur la voie royale. En vérité, le jnana comprend tout et un jnani ne gaspillera pas une seule pensée pour les siddhi. Que les gens obtiennent d’abord le jnana et qu’ils cherchent ensuite les siddhi [vraie création], s’ils le désirent.
J’ai dit : sharira samasrayâh siddhayah (les siddhi n’existent qu’en rapport avec le corps) car leur manifestation concerne le corps. Un jnani et un siddha ne sont pas différents. Dans le varân-dâtum (le don des faveurs) les faveurs incluent l’âtma-lâbha (l’atteinte du Soi). Ainsi, les siddhi n’appartiennent pas seulement à un ordre inférieur, mais aussi à l’ordre le plus élevé.
Les shâstra (les Écritures) sont destinés à répondre à la multiplicité des situations. Mais leur esprit reste toujours le même.
Dans le Halasya-mahima, il y a un chapitre sur les siddhi octuples dans lequel Shiva affirme que Son bhakta [dévot] ne leur accorde même pas une pensée. Shiva dit encore que jamais Il n’accorde de bienfait. Les désirs des adorateurs sont exaucés uniquement d’après les prârabdha [destinées]. Si Ishvara Lui-même l’affirme, que dire des autres ? Pour manifester des siddhi, il faut qu’il y ait d’autres personnes pour les reconnaître. Ce qui veut dire que celui qui manifeste de tels pouvoirs est dénué de jnana [il est encore dans la dualité sujet-objet]. C’est pourquoi le siddhi ne valent pas la moindre pensée. Seul le jnana mérite d’être recherché et obtenu ».

Page montrant l’utilisation du pouvoir siddhi dans l’infiniment petit.

LA STARGATE : là où se trouve la Vraie Création : « Lorsque l’ego disparaît, un autre ‘Je’-‘Je’ se manifeste spontanément dans toute sa gloire ». « Ni réel ni irréel ; ni obscur ni lumineux, C’EST » (la Skandar-anubûthi, cité par R. Maharshi à l’entretien 122). R. Maharshi dit aussi qu’un homme prétendait qu’on doit être capable d’exercer des pouvoirs supra-humains également dans la vie quotidienne, c’est-à-dire on doit être un siddha pour être parfait. R. Maharshi attire l’attention sur un passage de l’œuvre de Thâyumânavar qui condamne tous les siddhi (pouvoirs surnaturels). « Il ajouta que Thâyumânavar mentionne le mauna (le Silence) dans de nombreux passages mais ne le définit que dans un sel vers. Le mauna est, dit-il, l’état qui se manifeste spontanément après l’annihilation de l’ego. Cet état est au-delà de la lumière et de l’obscurité, mais est encore appelé lumière parce que aucun autre nom approprié n’a pu être trouvé »…

En fait, la pratique du :
- Je ne suis pas cela = Expiration.
- Qui suis-je ? = Inspiration.
- je suis Lui = Rétention.
Constitue déjà des siddhi (pouvoirs) que tant de gens recherchent. (Réf. entretien 154).

« Dans le Yoga-shâstra, cette concentration [du mental] est appelée samyamana. Tout désir peut s’accomplir grâce à elle et on l’appelle siddhi. C’est ainsi que les soi-disant découvertes sont effectuées. Même des mondes peuvent être ainsi créées. Le samyamana conduit vers toutes les siddhi. Mais celles-ci ne se manifestent par tant que l’ego subsiste. Selon l’école du Yoga, la concentration aboutit à la destruction de l’expérimentateur (l’ego), de l’expérience et du monde, si bien qu’en temps voulu les désirs s’accomplissent. Cette concentration confère même aux individus le pouvoir de créer de nouveaux mondes. Ceci est démontré dans l’Aindava-upâkhynana du Yoga-vasishtha dans le Ganda-shaila-loka du Tripurâ-rahasya.
Les pouvoirs semblent merveilleux à ceux qui ne les possèdent pas, mais ils ne sont que transitoires. Il est inutile d’aspirer à quelque chose de transitoire. Toute ces merveilles sont contenues dans le Soi unique et immuable. Le monde est donc à l’intérieur, et non pas à l’extérieur. Vers 11 et 12 du chapitre V de la Shri Râmana-gîtâ : « L’Univers entier est condensé dans le corps et le corps entier dans le Cœur [Centrum Centri]. Le Cœur est donc le noyau de l’Univers entier ». Aussi le samyamana est-il une concentration sur différents endroits du corps, selon les différentes siddhi à obtenir. On dit également que le vishva [forme individuel du Soi] et le Virât [forme cosmique du Soi] contiennent tout le cosmos dans les limites du corps. Ou bien encore : « Le monde n’est rien d’autre que le Cœur ; cela est toute la vérité ». (Ramana Maharshi, entretien 616).

En résumé : les siddhi exigent des efforts, ce n’est pas le cas pour le Soi (entr. 597), puisqu’il nous est naturel. Le pouvoir est uniquement recherché par le mental ou ego. Les pouvoirs se manifestent quand l’ego est vivant, cet ego qui fait prendre conscience des autres, et l’actuel « vivre ensemble » en forme de religion de la laïcité et de l'argent renforce l’ego. Quand l’ego disparaît, il n’y a plus d’autres à voir. « Le Soi est au-delà de l’ego et il est réalisé lorsque l’ego est éliminé. L’élimination de l’ego fait que l’on a plus conscience des autres [ce n’est donc pas de « l’égoïsme » contrairement à ce que certains pourraient penser]… [Dans le Soi] où est l’utilité de pouvoirs occultes pour un être réalisé ? ». L’entretien 597 ajoute que des Réalisés peuvent chercher à obtenir des pouvoirs occultes pour le bien des autres. « Mais les sages ne sont pas leurrés par la possession de tels pouvoirs ».


LES BÉNIS-BOUFFE-TOUT ET LEUR DOLLAR À LA CONQUÊTE DU MONDE.


En Occident - suite à la montée de la société industrielle en corrélation avec l’opinion faisant de l’humain une mécanique, avec le freudisme, le behaviorisme et le conditionnement à la Ivan Pavlov ou Edward Bernays, le rationnel, le développement de la chimie vulgaire, etc., puis le gros développement de l’électricité uniquement dynamique (au détriment du statique...), et l’utilisation des électro-chocs pour le conditionnement mental - les cancéreux du pouvoir de l’Empire USionistan ne pouvaient que mettre en pratique leur Fer/Faire avec leurs expériences MK-Ultra et Montauk. Ce qui rejoins une singerie du pouvoir Siddhi, et de l’ARCHÉE mal utilisée.

ARCHÉE : ARKHIAIOS – ARCHEUS/ARCHÉ-TYPE : principe ou modèle, ou l’original (le contraire étant copie). Archée, du Grec qui vient avant. Vient probablement du mot Arche de l’Arche de NOÉ, ou NOÉ avant un déluge a pris un modèle de chaque animal dans son Arche, afin de pouvoir repeupler la Terre. L’Arche contient les germes de toutes les choses vivantes.
Selon “ autrefois ” c’est le Principe de Vie, sorte d’énergie, le Souffle Vital ou Prâna en Sanskrit, (différent de l’Éther) qui remplit et détermine la Longueur Largeur Hauteur.
L’Archée, Âme-Esprit générale, met en mouvement, pénètre toute la Nature. C’est un principe indéterminé, une sorte de chaleur céleste, présente partout et à chaque Instant. *Point*
C’est “ l’Éther-Père ”, base et source manifestée des phénomènes innombrables de la Vie.
Des synonymes pour l’Archée :
PTAH : le Saint Esprit des Égyptiens. (Voir le chapitre 24 du Livre des Morts des Anciens Égyptiens)
L’AETHER, l’Âme Universelle, le Ch’i ou Ki Chinois.
AZOTH : de A à Z.
L’Âme Universelle appelé aussi la Lumière Astrale, l’Influx Astral ou Esprit Astral chez CYLIANI : l’influence androgyne des étoiles aide à soulever le voile des secrets de la Nature.
La Lumière Astrale correspond à l’AKASA des Hindous.
Dans la Lumière Astrale, il y a :
1 - Polarité + ou mâle OD car vivifié par un *Adepte* pur qui sait diriger les forces aveugles, et pour produire des bonnes causes !
2 - Polarité – OB ou Python, partie femelle, état passif, livré à son propre mouvement, entraîné involontairement. Danger/Mort !
3 - Les propriétés cachées de la Lumière Astrale sont appelées AOR ou AOÛR symbolisé par le Caducée des 2 Courants cosmiques. *Serpent*. AOR est une combinaison de 1 et 2.
La Lumière Astrale est une sorte de Creuset qui cuisine ce qu’on a mis dans ce Creuset ; c’est dans elle que réside la latence de Vie, et elle sert donc bien à l’Alchimie (partie physique).
Si quelqu’un ou des cancéreux du pouvoir décide de « commercialiser » ou de « fabriquer » de l’Archée en conserve, après avoir réussit à le capter, le danger pourra être grandiose ! phénoménal !
Mais pas de danger, parce que : QUELLE ARCHÉE ???
Pour conclure, il est évident que l’Archée EST DANS la manifestation (dans le mental), ce n’est donc pas le TAO (ou SOI) !

Les cancéreux américains du pouvoir connaissent tout ça, ils ont aussi combiné la radiesthésie devenue à la mode au 19è siècle en même temps que la mode du spiritisme, suite au mesmérisme issue du 18è siècle, et aux formidables travaux d’un Luigi Galvani (portrait en haut de page. Voir aussi la page : Luigi Galvani). Avec l’arrivée des tubes électronique à vide la radiesthésie va muter partiellement en radionique.

L’Empire USionistan qui parasite le monde avec sa « démocratie » est un béni-bouffe tout (royaume de la boulimie, de l’obésité avec leur bouffe chimique) : ils récupèrent tout ce qui peut servir leur domination sur le monde. Ainsi les recherches MK-Ultra et autres Montauk (reproduction en 3D des noms-les-formes) ne sont pas étonnantes, surtout qu’elles apparaissaient en pleine période la « guerre froide », remplacée depuis par la mode du terrorisme : guerre des esprits, outil du « vivre ensemble » !
Les bénis-bouffe-tout US vont piller les idées de Tesla, notamment pour essayer de modifier le climat météorologique. Ils ne seront pas les seuls car les soviétiques feront de même. Une guerre psychotronique va commencer : IL S’AGIT DE METTRE EN PLACE LE NOUVEL ORDRE MONDIAL, et la fabrication du terrorisme en est un parfait outil. Il s’agit aussi de modifier l’ADN humain (voir les armes biologiques). Puis l’essentiel est bien pour les cancéreux du pouvoir LE CONTRÔLE DE LA PENSÉE. Après 1945 Nazis et Américains se rencontrèrent pour mettre au point un réseau (leur « social » de l’époque). Il fallait transformer des individus en robots humains (voir le projet Paperclip). Des robots humains sans qu’iceux s’en rendent compte, et qui continueront à participer aux élections présidentielles !


LOURDES/VERGE/VIERGE/SOURCE ou STARGATE.

SOURCE ou POINT sans dimension : sa sacralisation est universelle : bouche de l’Eau vive ou Eau vierge, donc en accord parfait avec Lourdes et son « Eau lourde » (sens d’énergie). L’Eau du sang divin, symbole de MATERNITÉ. Eau Primordiale source du TOUT DANS la manifestation, y compris du mental, donc aussi de la mémoire. Eau Primordiale ou inconscient collectif de C.G. Jung.
La Source : double expansion, comme cosmos d’une part, et en tant qu’infinie Félicité ou Vraie Création d’autre part. Source ou PIVOT. « De lui s’élance une seule vâsanâ [tendances, prédispositions] qui se démultiplie en ‘je’ expérimentateur, en expérience et en monde » (entr. 616). L’ego est comme une fusée : il s’élance, Bref, il s’envoie en l’R, mais reste centré sur le Cœur ou Axe.

RAPPEL : le SACRÉ EST DOUBLE, le saint est l’ombre du sorcier et le sorcier celle du saint. Devant un saint cherchez le Diable ; et les saints authentiques le savent en dialoguant sans cesse avec lui. Saint et sorcier sont les deux pôles d’un même système, CELUI DU SACRÉ.

Mais Lourdes n’a rien à voir avec la quincaillerie de parapsychologie à la Montauk et autres gadgets politiques USionistan. Lourdes c’est l’IRRATIONNEL dans toute sa splendeur, car jamais aucune technologie, donc aucun totalitarisme ou N.O.M. aucune « raison » à la perruques poudrées n’auront jamais assez de force pour éradiquer en l’être humain ce qui fait sa raison d’être : le « Je suis ce JE SUIS ».
GROTTE MASSABIELLE le 11 février 1858. Certes, Déméter est plus modeste, ce n’est qu’une petite bergère, qui pourtant porte en elle plusieurs thèmes homériques. C’est à la neuvième apparition que « la Dame Blanche » (l'Instant) révèle à l’enfant l’existence de la Source : « Va boire à la fontaine et t’y laver ». Non pas dans le gave comme le crut Bernadette, mais dans la grotte, où l’adolescente ne trouva qu’une eau boueuse, qu’elle eut beaucoup de mal à avaler et à s’en barbouiller le visage ; ainsi qu’à manger du cresson sauvage prescrit par la vision. Personne ne connaissait l’existence de cette source. Du trou creusé par les doigts de Bernadette vont couler entre 17 à 72.000 litres d’eau par jour. La première guérison eut lieu deux jours après la découverte de cette Source. Trois mois durant, la Dame Blanche refusa de dévoiler son identité. Ce ne sera que dans la nuit du 24 au 25 mai qu’elle se déclara « L’Immaculée conception ». Dans notre civilisation de la technologie, du narcissisme et de l’ego, il n’est point étonnant qu’il y ait de moins en moins de pèlerins à Lourdes. Cependant, « l’Énergie » est toujours là telle une VÉRITABLE STARGATE.
Lourdes que je rapproche de la légende de la Pierre qui Vire.

Enfin, l’ÂGE D’OR EST TOUJOURS là, ce que ces mêmes Bénis-bouffe-tout de l’USionistan savent, tant ils ont voulu y « ouvrir des portails » pour y rentrer et posséder des pouvoirs.
L’ÂGE D’OR C’EST LE SAINT CHAOS : miracles et métamorphoses sont la banalité même. Les objets et les êtres humains volent comme ils le désirent, les animaux peuvent se métamorphiser en humains, et réciproquement, les cultures germent spontanément, les Pommes et fruits des arbres fruitiers sont toujours mûrs et celui qui en mange n’a plus faim, ni soif, ni douleurs, ni maladies ; la chair des animaux dépecés repousse aussitôt. Seuls ceux qui apportèrent des « lois » détruisirent temporairement l’ÂGE D’OR.

« Le grand âge du monde recommence,
Les années d’or reviennent,
Telle un serpent, la terre se débarrasse
Des mauvaises herbes hivernales usées :
Le ciel sourit, les fois et les empires miroitent,
Débris d’un rêve évanescent...
Une autre Athènes se lèvera,
Et à des temps plus lointains
Léguera, comme le couchant aux cieux,
La splendeur de sa prime jeunesse,
Laissant, puisque rien de si beau ne dure,
Tout ce que la terre peut prendre, ou le Ciel
donner ».
(Poème extrait du livre : La Ronde de l’Expérience, par Hugh Shearman, trad. B. Taquin, Éditions Adyar, Paris)


Note.
1. Psychotronique : étude des processus d’informations et d’énergies de la pensée en relation avec des conditions paranormales (non explicables normalement) ; elle se préoccupe principalement des outils technologiques nécessaire à son application, dont les ondes radioélectriques longues et ultracourtes, qui peuvent provoquer des changement biologiques et neurologiques. Des armes à micro-ondes sont de nos jours utilisées pour rendre les manifestants dociles. Voir la page sur le spécialiste de la théorie des ondes cérébrales non linéaires : Litisitsyne, qui affirmait qu’en combinant des ondes ELF auxquels on accroche des signaux magnétiques dont la fréquence est voisine de celle du cerveau, il est possible d’influencer directement le comportement d’individus exposés à ces signaux, tout en déterminant si les individus en sont conscients ou non. Ainsi des phrases ou des mots peuvent être interprétées comme si elles venaient de leur ego (ce qui semble une tautologie !!!). Donc le Nouvel Ordre Mondial n’est pas une « théorie de la conspiration », nous nous dirigeons vers une société fourmilière où seuls quelques individus auront droit au ‘Je’, les autres, les masses seront manipulés À LEUR INSU ET MÊME AVEC LEUR CONSENTEMENT ! De nos jours, à l’extérieur, les masses demandent déjà de plus en plus de sécuritaire et de renfort de police, de confort, de technologie, de lois, etc., tant la mode des attentats les « submergent d’émotions », donc renforcement de l’Histoire-Opinion… Renforcement de la PRISON…
 
 

Dernière mise à jour : 09-08-2016 23:15

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >