Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Énergie libre, tout Simplement
Énergie libre, tout Simplement Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 11-12-2016 23:32

Pages vues : 3171    

Favoris : 609

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vent, Vide, Volonté, Yokaï

 
olivier343.jpg
 
 
Énergie libre, tout Simplement
ce qui sert à RIEN
ce qui n’a aucune valeur
et qui par conséquence
n’attirera aucun vo(a)leur.
Comme tout ce qui a va(o)leur,
la république ne peut qu’être
source de problèmes à l’indéfinissable.

TRANSPARENCE - SAINT


En ce monde de l’après 1789, oh non, non ! Rien n’est laissé au hasard, c’est sécurisé, comme les va(o)leurs de la république.


Page dédiée au Saint Chaos ou ÂGE D’OR.
 
 
Voir aussi : Énergie Libre et Lucifer et Paquets

En ce monde il n’y a pas plus haute protection et sécurité que ce qui sert à Rien ! Par exemple, dans « La Patrie du Rien du Tout » se trouve un Arbre énorme, ses habitants vont et viennent à ses côtés dans le sans-effort, et dorment dessous en toute liberté. Si l’Arbre ne tombe pas sous la hache et si personne ne lui fait de mal, c’est bien parce qu’il ne sert à rien, il n’a pas de valeur : il est comme transparent (trans-parent : au-delà de la filiation). IL EST. Il est sans pourquoi (pas de dualité sujet-objet). Il est le « Je suis ce JE SUIS ». Il est comme un nouveau-né, un SINGULIER.
 
TRANSPARENCE [TRESPARENT] [VITRIN] / FLUIDE.
Contraire d’opaque.
Traverser, passer au travers (tre, tri, en gaulois ; traverser : tar(o), taureau. Remonte à la forme taro, issu de la racine terH : traverser, à travers). C’est le passage, l’Instant ou Soi.
La mélodie sur sa route accompagnée par la mélodie seconde ; toutes les deux AVANCENT irrémédiablement, distinctement par l’Art du Contrepoint.
C’est la garantie de la beauté d’une Création.
Transparence de l’Eau, Transparence d’une composition picturale.
Ce qu’il y a entre, Âme.
Dans une œuvre avec le « voyez l’ensemble » en Dessin, c’est également le ENVELOPPER et CARESSER.
Que les événements de ce Monde prennent leurs « Places » en harmonie simplement, en parfait mélange et grande netteté. Le Saint Chaos s’organise naturellement de lui-même sans passer par l’ego de l’humain.

Le contraire de la Transparence C’EST NOTRE ÉPOQUE.

En effet, dans notre monde de Merde et de Merdier, LE CHANGE est totale OPACITÉ : il est lié au commerce maintenant mondialisé et aux jeux très compliqué de la dette ou crédit, une technologie sophistiquée ouverte à quelques privilégiés de la City de Londres et son Wall Street.
OPACITÉ = CAPITALISME.
Sans l’opacité, donc l’anti-démocratie, il n’y a pas de capitalisme. Le vrai capitalisme ne peut qu’être mondial : voyez l’ancêtre « La Compagnie des Indes » et les monopoles de tous genres.
Cette opacité liée au capitalisme va faire mettre en place le Big Brother, le contrôle de tous les Terriens par l’actuelle oligarchie anglo-américaine et sa technologie produite par son complexe militaro-industriel.
Un bouleversement total du monde amorcé après 1789.


OPACITÉ = ABONDANCE : ON NE SAIT PLUS À QUEL SAINT SE VOUER, IL Y EN A TROP COMME IL Y A TROP DE CHOIX EN SUPERMARCHINE.

MICROBES = MIGRANTS

La folie de ce monde est strictement européenne et occidentale, surtout aux USA depuis le krach boursier de 1929. C’est pareil avec la MODE vestimentaire qui sera aussi strictement européenne. Nous entrions DANS LA SOCIÉTÉ DE L’ABONDANCE, et donc de l’OBÉSITÉ et des maladies afférentes à cette société. Nous entrions dans L’ENTERTAINMENT et la culture uniformisée (réseaux).
À ce propos d’abondance, Gaston Bachelard disait : « la conquête du superflu donne une excitation spirituelle plus grande que la conquête du nécessaire. L’homme [de par son ego] est une créature du désir et non pas une créature du besoin » ; par là même il définit non seulement l’état de cette planète après la Chute, mais aussi notre société de consommation, nouvelle messe de la City de Londres et son Wall Street.
Jacques Rueff disait que « la production est fille du désir », et cette production commence effectivement avec la catastrophe néolithique et sa voie de l’Agriculture ! Avant, on ne stockait pas, on ne produisait pas au sens faire du business du terme.

Notre monde est devenu un monde d’OPACITÉ : UN MONDE FINI (« Circulez ya plus rien à voir », les encyclopédistes et autres ont tout écrit dans leurs papiers ; il est interdit de rêver). Les êtres humains croient tout savoir, ils se prennent pour Dieu. De nos jours, pour « l’homme augmenté » (l’humaniste mécanisé) il lui faudrait une seconde planète, car il n’a plus à sa disposition une seconde vallée genre Mississippi ou une seconde Argentine, ou une seconde forêt équatoriale. « L’espace » va manquer, tant tout a été ravagé par la voie de l’Agriculture : animaux domestiques, culture des céréales, charrues, bétonnage des sols pour les voitures et les villes, c'est l'UNIVERS LOURD, OPAQUE, DE L’HUMAIN. Les villes, bourgs et villages sont l’opacité même : en cas de famine il n’y a pas si longtemps, pas d’autre solution pour le Paysan, le Païen, de devenir citoyen : se réfugier en ville, s’y entasser vaille que vaille, mendier dans les rues et souvent y mourir, aux yeux de tous sur les places publiques comme à Amiens au 16è siècle. Aussi, les villes durent bientôt se défendre contre ces invasions régulières qui mettaient en branle des armées de pauvres, les « migrants » de l’époque parce qu’ils venaient parfois de très loin. En 1573 la ville de Troyes voit surgir dans ses banlieues et ses rues des mendiants « estrangers » affamés et en loques, couverts de poux et de vermine (chose que j’ai pu observer à quelques centimètres de moi sur un « pauvre » dans une rame bondée du métro parisien il y a une dizaine d’années). En 1573 les « migrants » ne furent autorisés à séjourner dans Troyes que pendant 24 heures !

Peu à peu cette opacité tente de s’éclaircir en multipliant des maisons pour pauvres et indésirables, où évidemment le pauvre bougre est condamné AUX TRAVAUX FORCÉS ; les « maisons de force » sont comme les bagnes qui surgiront tout au long du 19è siècle avec la montée de la révolution industrielle. Ces maisons de force sont des semi-prisons sous l’administration du Grand Hôpital de Paris, fondé en 1656. On y enferme tout ce qui n’est pas « aux normes », donc les fous, toutes sortes de délinquants et même des fils de famille que leurs parents font ainsi enfermer sous surveillance. C’est là au 17è siècle que va naître l’opinion SUR LA RAISON : UNE SOCIÉTÉ « RAISONNABLE », DONC TYRANNIQUE PAR SA RAISON. LA RAISON SE CONSTRUIT SUR LA MISÈRE SI IMPORTANTE AU 17È SIÈCLE SOUS LE DICTA D’UN ROI ABSOLU (Louis 14). Celui qui transgresse les opinions ou conventions, celui qui ne pense pas comme tout le monde sera enfermé parce qu’il « transgresse un ordre établi », comme les « mauvaises herbes » sur une pelouse bien ordonné par l’humain, il dérange.
À Dijon en 1656 les autorités vont jusqu’à interdire aux habitants de faire la charité aux pauvres et de les héberger. Au 16è siècle on soigne et on nourrit le mendiant étranger avant de l’expulser. Au début du 17è siècle on le rase ; plus tard on le fouette ; à la fin du 17è siècle commencera l’époque des bagnes : le forçat c’est le mendiant. (Réf. Civilisation matérielle, économie et capitalisme 15-18è siècle, de Fernand Braudel).
En France l’apothéose des bagnes pour enfants et adultes se poursuivra tout au long du 19è siècle et jusqu’à 1945.

MICROBES = MIGRANTS et propagation des grandes épidémies comme celle de la Peste Noire en 1346 à travers la route de la soie et partout en Europe. Mais l’être humain actuel est le principal parasite de sa planète : IL COLONISE TOUT, S’ADAPTE GRÂCE À DES ANTICORPS. Que l’on se rappel de l’Amérique des Peuples du Soleil (Aztèques, Mayas, Incas, etc.) décimés par les envahisseurs européens espagnols et portugais.

Le contraire de la Transparence s’exercera en Europe par la consommation phénoménale de VIANDE : 1000 ANS DE BOUCHERIE DANS LE VENTRE DE L’EUROPE. Les tables des riches au Moyen-Âge son couverte de SANG. Ça va décroitre à partir du 17è siècle ; puis avec l’invention du frigorifique les viandes d’Amérique passant du salé au congelé vont arriver en masse dans l’Europe de la fin du 19è siècle. Évidemment ce sont les maîtres ou chefferie bourgeoise qui se nourrice principalement de viande. Suffit de voir la partie de chasse dans le chef-d’œuvre de Jean Renoir : La règle du jeu, qui se situe dans le milieu d’un riche aristocrate parisien et de sa cour tout aussi riche ; film plein pot dans l’époque des 200 familles influençant la troisième république de la France d’avant 1945.

Pour terminer, à propos de la voie de l’Agriculture, elle est concomitante à la catastrophe de l’Oxygène, notamment parce que riz et blé ont tous deux besoin d’une grande quantité d’Oxygène : il faut beaucoup d’eau courante et non stagnante. Cependant le riz est moins « tyrannique » que le blé et tout de même à problème : il nourrit moins ses fidèles…
VIE = EAU, elle a débuté dans l’Eau, avant d’être aérobie, car l’apparition de l’Oxygène à été une catastrophe écologique cosmique (au niveau planète Terre). L’apparition de la photosynthèse par des cyanobactéries a non seulement produit un déchet très toxique pour les autres formes de vies : l’Oxygène, mais elle a aussi déclenché toutes les religions et systèmes à mystères tournant autour du Règne végétal (Osiris, Dionysos, Éleusis, Christianisme, etc.). Avec l’Oxygène seules les cellules ayant développées des antioxydants ont pu survivre. Lorsque la concentration d’Oxygène a augmenté dans les Océans de cette planète, la plupart des organismes anaérobies ont été tués.

Le retour effectif à l’Âge d’Or ou ÂGE MÛR (et non pas l’âge actuel dans le mur) se fera probablement en une forme « d’intelligence » adaptée à « l’espace », adaptée au TOUT, FLUIDITÉ ET TRANSPARENCE, COMME LE FONT DÉJÀ D’INNOMBRABLES CONSCIENCES DE RÉALISÉS. TOUT L’UNIVERS EST DANS LE MENTAL. Tout n’est qu’EAU mais en Mouvement et non stagnante comme le veulent les fixistes ou amoureux du principe de causalité, donc de la dualité cause-effet. Ainsi chacun était, et sera FONTAINE DE JOUVENCE OU VRAIE CRÉATION (dont la Télépathie, la prémonition, le don de guérison immédiate, le « déplacement » dans l’Instant et sans « distance », la Transmutation, la libération des chaînes de parenté ou filiation, etc.).
 
 

Dernière mise à jour : 11-12-2016 23:53

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >