Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Religion du judéo-maçonnisme républicain
Religion du judéo-maçonnisme républicain Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 24-01-2017 00:09

Pages vues : 3296    

Favoris : 561

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
 
 
Religion du judéo-maçonnisme républicain
ou capitalo-socialisme radicalisé comme
les djihadistes de l’après guerre refroidit.

BIENVENUE EN RADICALISME CAPITALO-SOCIALISTE EN BASE CLOS (démocratie)
et ses
Bill of Rights de 1689 et
Déclarations Universelles des droits de l’homme consommateur de 1789,
cet homme anti-Nature des galeries marchandes, avec le
droit de l’homme se croyant libéré qui calcul ou raisonne comme
lui ont appris les perruques poudrées des « lumières » judéo-maçonnisées !
 
 
Les judéo-maçons spéculatifs et spéculateurs-spéculumisés comme le Grand Orient de France sont des chantres de la morale, et en plus malgré qu’ils se cachent dans leurs loges ils sont très ouverts (le Pour-Voir) sur le « progrès scientifique » (”projet de société”), évolutionnisme oblige. Pour eux, le social va avec l’esprit hygiéniste : pas de merde chez nous, pas de microbes ! Pensez-donc, dès 1914 la « défense de la nation » était l’équivalent de la « défense sanitaire », nous étions encore sous dualité sabre-goupillon malgré un peu plus tôt la séparation de l’Église et de l’État. Ces Pères-la-morale qui donneront une palanquée de chefferie républicaniste, et le progrès « scientifique » grossissant grâce à la montée en puissance des banques tout au long du 19è siècle, ne pouvaient qu’être liés à l’épanouissement de la « démocratie ». Ainsi il est intéressant de lire la déclaration du judéo-maçon spéculum Léon Bourgeois, un des républicanistes et fabricants d’âmes (éducateur) les plus radicalisés de la troisième république ; UN DES PLUS ACTUELS STÉRILISATEURS DE L’HUMAIN :
 
« Les mesures sanitaires sont conformes à la justice [sic], car elles ne sont appliquées à un citoyen qu’autant qu’elles sont nécessaires pour défendre contre lui la santé et la vie des autres citoyens [socialisme galopant et début de fièvre égalitariste et du killer Louis Pasteur]. Elles sont conformes aux principes de la démocratie républicaine [c’est quoi ?], car elles profitent avant tout aux petits, aux faibles et aux malheureux [arrêtes Léon, je vais pleurer !] Elles répondent enfin aux nécessités [les « chalets de nécessités » ou plus vulgairement sans Novlangue les chiottes] du patriotisme [sic], car elles ont pour but et pour effet de conserver et d’accroître ce capital humain dont la moindre parcelle ne peut-être perdue [recycler sa merde et départ écologie et tout bénéfice pour la City] sans atteinte à la sécurité nationale et à la grandeur de la patrie [le mondialisme du N.O.M. n’étant pas encore passé entièrement avant 1914] ».
Vrai que le 19è siècle suite à la radicalisation laïciste de l’Encyclopédie de Diderot et sa coterie fut radicalement hygiéniste : MÉCANISATION DE L’HUMAIN, DÉFENSE DE PÉTER ! CE QUI VA AMENER NON SEULEMENT LE PRÉFET SOCIALISTE POUBELLE, MAIS LA MODE DE LA PSYCHIATRIE : Charcot, Freud, etc. avec l’optimisme naïf et dangereux qui baigne tout l’après 1789 et la normalisation des masses : interdiction d’être « dévergondé » (sortir hors de ses gonds) ! Ou défense de traverser en dehors des clous [passage piétons]. Désormais le citoyen doit faire comme le chien : DANS LE CANIVEAU… C’est ça l’hygiénisme ou système anti-Nature, qui plus tard débouchera sur le système transhumaniste).
Au 19è siècle du triomphe des banques, de la technologie et de la finance internationale, il faut être « propre », pas « d’agents de transmission des maladies », ce qui va donner le killer Louis Pasteur, qui comme le préfet et socialiste Poubelle, fera la chasse aux « vilaines choses » anti-républicaines : PAS DE VIRUS, PAS DE TERRORISTES CHEZ NOUS ! Je vous le dis, les transhumanistes ne sont plus très loin.
Pas « d’agents de transmission des maladies » et à contrario l’argent doit circuler partout. CHERCHEZ L’ERREUR de cette civilisation QUI PASTEURISE TOUT ! Le killer Louis Pasteur est comme le grand-père du transhumanisme.

« Sans faire pipi-caca proprement, il n’y a pas d’homme, il n’y a pas de citoyen », dirait le Léon judéo-maçonnisé et moraliste, mais que pourraient aussi reprendre tout aliénistes après Charcot et Freud… Et que pourraient reprendre tout « civilisés » (“races supérieures”) occidentaux, qui selon un autre judéo-maçonnisé comme Jules Ferry « ont le devoir de « civiliser » les races inférieures » ! D’ailleurs étonnamment après 1789 nous avions encore des départements français qui comportaient le mot « inférieur », (la Loire Inférieure, la Charente Inférieure, la Seine Inférieure). Remarquez, maintenant on fait dans la croissance, nous avons « les Hauts de France », qui confirme l’arrivée de la même soupe pour tous, l’uniforme républicain, l’indistinction en marche voulue par le capitalo-socialisme démocratique comme indiqué dans la page L’ego ou matérialisme iPadisé à haut débit.


CACAPITALISTES = CIVILISATION ET DISCIPLINE RÉGLEMENTAIRE DE LA DÉFÉCATION.
Civilisation qui vend du vent (Windhandel) quand les vendeurs vendent des choses qu’ils n’ont pas à des acheteurs qui n’ont pas les fonds pour acheter !
CACAPITALISME OU COMMERCE AU LOIN (À LA FIN DES TEMPS).


Il n’est plus étonnant qu’avec tous ces prophètes judéo-maçonniques de l’anus le collectivisme de la merde (la finance) pouvait aussi se développer en Russie à partir de 1917. IL FALLAIT HYGIÈNISER LA PLANÈTE, comme ce même capitalo-socialisme est en train de la faire avec de plus en plus de diarrhées de lois et normes, et de sécurité armée-police-justice, accompagné plus tard par les transhumanistes des Google et Cie et leur « homme augmenté », qui fera caca bien propre là où son logiciel le lui dira de faire ! (Les premiers hygiénistes sont les Romains, et l’Occident se construit sur le Droit romain…). Avec les transhumanistes en marche, terminées les fantaisies, place à la céramique froide du binaire sanitaire dont la froideur clinique vous coupera tout envie… d’imagination, faire caca rapidement et sans encombre : interdiction des « mauvaises pensées » comme il est interdit d’entraver la bonne marche du commerce et du libre marché ! Interdiction des pets et des défécations là où votre logiciel ne vous dira pas où déféquer ! Le tout-à-l’égout transhumanistique emportera tout dans son cacabinaire purificateur ! Mais bien propret sur vous, mariez-vous en mariage pour tous, entrez dans la PMA, GPA bien hygiénique, consommez proprement et en ordre. Faites pipi-caca là où on vous dit, ainsi vous serez de bons citoyens et de bons consommateurs (consommacteurs narcissiques).

Comme désormais la situation de l’être humain est devenue dramatique, sous peine de disparition, il est temps de descendre dans l’Origine humaine pour en examiner la Source.
Cela commence évidemment par le Soi ou Instant, symbolisé par le POINT, le GRAIN, le SUCRE (effet domino dans les deux sens), le TROU (STARGATE, ŒIL DE BRONZE et contraire du Grand Resserrement ordonné par la bourgeoisie d’un Léon Bourgeois…). Puis ce Point va se manifester, en un TRAIT, mais pas vraiment, plutôt en TRIANGLE ÉQUILATÉRAL (Pyrite de Fer ci-dessous avec ses cristaux flottants en forme de triangle du plus petit au plus grand, jusqu’à donner un hexagone à 6 côtés et à faces carrées).
TRAIT (Lance) = AUSSI LA DÉCHARGE DU VENTRE, LE BONHEUR DE FAIRE CACA !


 
pyrite7_430.jpg 
 


Eau de Vie « Isis » (Point) : Intérieur (Féminin), la Corbeille, la Coupe, le Jardin, la Plante.
Eau de Mort « Nephtys » (Trait) : Extérieur (Masculin), Lance, Jet, Flèche, Chasse.
Les deux symboles primordiaux du Chasseur-Cueilleur.
CORBEILLE, COUPE : selon le Hiéroglyphe traduit par Gardiner, elle signifie : maîtrise, suprématie, seigneur. Corbeille qui sert parfois de socle aux représentations des Dieux. Selon Mariette elle signifie le TOUT. Se rappeler du thème des nouveaux-nés déposés dans une corbeille abandonnée au fil de l’eau, genre Œdipe, genre Moïse, ou Isis devant recueillir les morceaux d’Osiris pour les placer restructurés dans une « CORBEILLE-COLLE ». Ne pas oublier non plus « la corbeille de la marié » bien dans la tradition de « fin des temps », ou « Ils furent heureux et eurent beaucoup d’enfants »… et circulez ya plus rien à voir !
La corbeille symbolise en son aspect négatif le matérialisme ou l’aspect domestique : la laine pour les vêtements, et les fruits pour la bouffe rejoignant la fertilité…
La Coupe est fertilité par excellence : Vase d’abondance et Fontaine de Jouvence, sève. Coupe souvent comparée au sein maternel. Coupe = Graal et Sang (fluide, transparence). Graal ou Vaisseau (Vaisel ou Navire, Arche) comme la Corbeille transportant au fil de l’eau les bébés genre Œdipe et Moïse.
Coupe = symbole cosmique, Œuf du monde. Le Chaudron du Dagda correspond au Graal.
COUPE = JARDIN OU TAPIS VOLANT.

FLÈCHE, LANCE : symbole masculin de pénétration, de l’ouverture. Rayon solaire qui pique (le dard) et aussi féconde. « Trait » échange entre Haut et Bas (Arc-en-Ciel).
Flèche = projection, donc temporalité, but ou aboutissement genre « fin des temps », objectivité (dualité), identification, direction, décision, rapidité. Dualité de la Flèche : protège les uns et tue les autres.
Flèche = géométrie euclidienne de la ligne droite (personne n’a encore inventé une flèche « tirant en courbe » !). Pour anecdote : la Flèche de l’amour…
Vue sa longueur, la Lance sera phallique ! ignée (Yang). Lance quelquefois Axe, Pilier céleste. La Lance qui recueille les gouttes de sang dans la Coupe du Graal ; une « Lance-médecine ».
Le symbolisme de la Lance est complémentaire à celui du Chaudron du Dagda (sang magique pour apaiser la Lance, qui autrement lancerait des étincelles et tuerait d’elle-même). Voir l’analogie Lance-Chandelier-Chefferie.
Lance-Athéna et libido à la Freud… Lance de « l’autorité publique » bouffant la personne humaine (Lance de Droit et de la justice, des opinions…). Notez que la bourgeoisie façon Léon Bourgeois et son Grand Resserrement de l’anus le payera maintenant sur l’horizontalité de laïcité du divan de Freud et ses successeurs, quand auparavant c’était gratuit pour tous dans la verticalité du confessionnal de l’Église !

Donc, du Point ou Trou Originel (de l’origine EL) arrive le TRAIT : en fait le TRIANGLE (Tre : trinaire unifié comme la Corne de la Licorne, comme le TAO : Voie), comme la Trinité de nombreuses Traditions avec : Création/Conservation/Destruction-Transformation (Brahma, Vishnu, Shiva, ou la triade divine de Mur-Blanc : Ptah, Sekhmet, Nefertoum) ; soit Souffle, Lumière-Essence-Lumière-Conscience.
Ce Trait est le I, une Lance verticale. Le I de dIffuse la Manifestation ou monde spatio-temporel dans lequel nous errons (Trait-erons), donc en trois c’est mieux que la dualité guerrière sujet-objet, comme : la Patte d’Oie celtique, l’Hermine héraldique évoquant et exposant le 3 ou non-manifesté, ou le 3 manifesté.
Le I et le Point sur le I : UN POINT C’EST TOUT.
L’autre Trait est la VIRGULE, qui n’est déjà plus la géométrie de la ligne droite, on est dans la pure calligraphie : vir (force) canalisé (du latin gula : gueule, bouche, du celte gulb, gilb (bec, aiguillon) ; voir la gargouille à tête de Dragon et voir le Gargantua : bouche, gulu ou gueule, par laquelle coule le souffle de vie : Spiritus.
Avec la Virgule on est dans la Nature où n’exista pas la ligne droite, donc on n’est pas chez les « spécialistes » futurs « hommes augmentés » des transhumanistes ! On reste dans la Vraie Création comme le Trait du Pinceau hautement plus souple que le crayon à la mine de Plomb !

Le Triangle équilatéral de la Pyrite de Fer représente le JET (de la Lance) : objet comme le représente le volume de la Pyrite, donc dans la dualité Sujet-Objet, soit un TRA-JET (trans et trois), nous sommes déjà dans la 3D qui est Reflet, transmission du JET originel : PRO-JET (envoyer au loin, soit Edifié (E d’I) un OB-JET…) Nous entrons déjà dans la trinité Histoire-Opinion-Temps qui coule, soit la dualité de MÉMORISATION (Met I à mort) qui va coaguler le JEt (Je suis ce JE SUIS) en un JET bouffi d’ego, un JET et non un IET (de Ester : exister, se tenir debout, se trouver) : ego ou installation dans l’Objet qu’il prend pour le Sujet en oubliant l’Origine ou JET ! EGO = INSTINCT ÉGOCENTRISME ET NARCISSISME. AMOUR = COMPASSION, PURETÉ, SOI. En oubliant le Soi, l’Origine, la tendance naturelle à la Félicité se trouvera limitée par la tyrannie de l’opinion des autres : par les lois moralistes à la Léon Bourgeois, par ce que certains appellent « objectivité » (qui n’existe pas).

Cet oublie, cette ignorance du Soi est devenue tragique : tout est inversé. Un simple exemple, la soi-disante « libération » ou « émancipation » (se prendre en main) de la femme est encore du capitalisme : elle doit produire comme l'homme et enrichir les Couilles en Or d’un Léon Bourgeois et de la City de Londres. En d’autres mots, cette « émancipation de la femme » n’est que la libération de la force de travail de la femme réduite à l’état de chose devant produire toujours plus (DU PHYSIQUE COMME DU TRAVAIL DU CHAPEAU). Cette « émancipation » ou « libération » N’EST QUE l’émancipation du toujours plus de la City de Londres. C’est pareil pour les enfants, pareil pour les migrants, histoire de briser la lutte ouvrière d’avant 1968. Le Cacapitalisme en voudra toujours plus comme les transhumanistes voulant parvenir à l’immortalité (ici sur Terre !). Voyez l’industrie de la pilule et de l’avortement qui va ralentir le nombre des naissances des Européens pour fabriquer et favoriser la venue d’une immigration qui vient du Sud (les soumis), et qui va se substituer à une démographie de contestation ouvrière (les insoumis, voyez les jacqueries paysannes en Europe, jusqu’à la Commune de Paris et Mai 1968…)
Donc, comme dans le Sud ou l’Afrique il n’existe que des soumis et des copieurs, les Couilles en Or veulent introduire ces soumis pour détruire les insoumis naturels européens qui veulent retourner à la Communauté originelle universelle. Alors le Chasseur-Cueilleur qui LANCE LA LANCE OU LA FLÈCHE, celui qui est le TRAIT, le MASCULIN, c’est ça que le capitalisme veut faire disparaître ; d’où la théorie du genre, le « mariage pour tous », etc., soit FÉMINISER LES MÂLES, FÉMINISER LE TRAIT POUR LE RÉDUIRE AU SEUL POINT, singerie d’inversion du Soi, qui évidemment n’est ni féminin ni masculin, qui n’a pas de dualité. Féminiser le mâle, le transformer en « point » (schéma en haut de page) c’est toujours de la dualité, et féminiser le mâle, POUR COMBIEN DE TEMPS ??? Toujours la dualité ! Et L’homme devenant « Isis » (action) ce sera LE NARCISSISME PUR : l’ego absolu, l’attention absolu à soi (égotisme), INVERSION TOTALE DU SOI, PIÈGE SUPRÊME DE LUCIFER. LE SPECTACLE HOLLYWOODIEN DU MERCANTILISME ; L’HUMAIN EST EN DEHORS DU COSMOS, COUPÉ DE SON ORIGINE, DE SON SOCLE, DANS UNE NÉVROSE OBSESSIONNELLE DE SON EGO, DONC DEVENANT UNE ALIÉNATION (privé totalement du Soi, ‘Je’ et au soi, le ‘je’ endommagé), ce qui est effectivement ouverture aux transgenres et psychoses galopantes à venir et autres misérabilités nomades mercantiles ; parce que ces milieux là sont dans le culte narcissique maladif ; il suffit de se promener la nuit à Paris dans le quartier gay du Marais, ou venir dans un bar gay à la belle saison, pour tomber assurément sur un jeune homme bien foutu, qui instinctivement consomme une boisson assis en une pose pour vendre sa boutique en exposant ses bras bronzés et musclés au travers de son teeshirt. Toujours le MARCHÉ ou représentation marchande… LE MARCHÉ NARCISSIQUE DES ÉCHANGES TORDUS.
Le capitalisme ne valorise que ce qui le renforce, ce qui lui est utile : il bouffe tout, il doit s’auto-reproduire reproduire telle sa FRACTALE d’origine (1). Alors le capitalisme ne bouffant que des nombres, on peut vraiment avoir peur !
Le capitalisme veut des êtres humains non pas lanceurs de Traits, mais renfermés sur eux-mêmes, DANS LEUR CORBEILLE COMME ŒDIPE ET MOÏSE. Il faut donc que les hommes se pavanent en marchandises ou en consommateurs comme dans l’exemple du bar gay cité plus haut. L’appât-marchand et la représentation. Nous seront alors devenus des robots, et le capitalisme n’aura plus d’adversaire, il sera devenu le winner. Et comme déjà souvent écrit ici, le mot BIEN n’existera plus. Car dans le cas de la Victoire du capitalisme ou Luciférianisme, ou dans le cas de la Victoire Divine, le Bien disparaît et ne voudra plus rien signifier, et seule demeurera : ou la victoire du monde capitaliste Luciférien, ou bien l’Unité Originelle ou ÂGE D’OR JAMAIS DISPARU.

Le capitalisme déjà en germe au départ des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture va faire l’homme fort et la femme passive : avant les 10.000 ans il y a deux activités ; ensuite arrive deux passivités (soit une passivité masculine théâtralisée ou ritualisée et de fonctionnalités qui font illusion de l’activité en forme du Faire/Fer). L’homme contemporain est ainsi le plus impuissant de tous les hommes de l’histoire de l’humanité. Il n’a échappé à personne les enlèvements d’humains où des « extraterrestres » examinent les organes génitaux et le spermes des humains !
Un exemple concret de l’impuissance, de la stérilisation de l’homme façon Léon Bourgeois, est donné par Hyacinthe Dubreuil dans son dernier livre : J’ai fini ma journée. L’ouvrier cité ne se laisse pas faire, « il a des couilles » comme on dirait encore de nos jours. Je cite l'introduction de Hyacinthe Dubreuil :
« Un chef, parlant à un de mes voisins, l’avait appelé ”mon brave”. L’ouvrier en question se trouvait justement être ce qu’on appelle « un mauvais coucheur », prompt à la réplique si on lui disait quelque chose qui lui déplaisait. Il dit alors à son chef : « Pourquoi m’appelez-vous ”mon brave” ? - mais j’ignore votre nom. - Eh bien moi, quand je m’adresse à quelqu’un dont j’ignore le nom, je l’appelle Monsieur ». Évidemment le ”mon brave” était totalement humiliant, pas besoin d’être un « mauvais coucheur » ou un contestataire pour s’en sentir humilié. Dubreuil ajoute cette importance : « Ceux qui ont toujours vécu dans le confortable matériel, et surtout dans une position « honorable », ne peuvent pas comprendre le rôle secret du sentiment d’humiliation dans le comportement ouvrier ». Bref, pour l’ouvrier d’avant la guerre de 1914-18, se retrouver au chômage était le déshonneur total, et peut-être se sentir au bord du suicide comme l’explique Dubreuil à propos d’un épisode de la vie de son père. Il donne d’ailleurs des explications plus poussées, mais le déshonneur et la noblesse ouvrière serait trop longue à placer sur cette page.


Note.
1. FRACTALE dans la légende du blé (ou du riz) :
Si sur un damier d’échecs l’on met 1 grain de blé sur la 1ère case, 2 sur la 2ème case, 4 sur la 3ème case, 8 sur la 4ème case, et jusqu’à la 64ème case en doublant à chaque fois le nombre de grains. Au total le nombre de grains de blé s’élève à :
1024 * 1024 * 1024 * 1024 * 1024 * 1024 * 16 = 18 446 744 073 709 551 615 soit :
18 trillions, 446 744 billions, 73 709 millions 551 615 ! (D’après une légende Indienne).
Le cacapitalisme est déjà décrit dans ce conte russe :
« ...
Le pauvre arrive à la ville avec sa femme et ses gosses, il loue un appartement et se met à commercer : il va à la foire, vend la vieille robe de sa femme un rouble ; avec cet argent, il en achète une neuve et la revend deux roubles. De cette façon, revendant tout ce qu'il achetait le double de son prix, il s'enrichit très rapidement et se fit négociant. Son frère cadet entendit parler de la chose, le vint voir et questionna :
" Dis-moi comment tu as fait pour de miséreux devenir richard ?
… »
(D'après un extrait tiré d'un recueil de contes populaires russes, d'Afanassiev - Conte : Les deux chances - Index Afanassiev : 304/172 - Index Aarne-Thompson : 735 + 735 A ; traduction de Lise Gruel-Apert).
 
 

Dernière mise à jour : 24-01-2017 01:25

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >