Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Winnerisme et Miroir
Winnerisme et Miroir Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 31-10-2017 00:32

Pages vues : 3226    

Favoris : 17

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Banques, Capitalisme, Chrétien, Christ, Civilisation, Dualité, Eau, Ego, Empire, Évolution, Fractale, Gentil, Goulag, Gratuit, Guerres, Histoire, Huile, Instant, Juif, Laïcité, Langage, Liberté, Loi, Loser, Lucifer, Lumières, Maçon, Mahométan, Médecine, Mental, Microbes, Multiculturalisme, Opinion, Orgie, Ouvrier, Païens, Paix, Pierre, Peste, Radicalisme, Raison, Réalité, Religions, République, Réseaux, Sacrifice, Simple, Socialisme, Spiritualité, Technique, Templiers, Terrorisme, Transhumanisme, Universel, Valeur, Vérité, Vin, Winner

 
logo_vu_a_la_tele.png
 
 
Winnerisme et Miroir
ou culture du narcissisme
Ceux qui préfèrent le trompe-l’œil aux rêves !
Non, non, Disneyland ce n’est pas le « Royaume de Dieu en vous »,
c’est tout au plus celui des Juifs et
leur « Royaume de leur Dieu sur Terre »,
le Royaume de la City de Londres et des CAMELOT(e)S,
Amazon est un super camelot : il vend des
marchandises ambulantes (à distance, par projection).
 
 
WINNERISME : seul son inverse nous sauvera : TOUT COMMENCE PAR LA PERTE, DONC LE GRATUIT. Aller vers le ZÉRO, vers la STARGATE, vers la GRATUITÉ QUI SE PASSE DE LA RAISON (parce qu’il n’y a plus le spatio-temporel de l’idéation, donc du langage).

NARCISSISME : coaching, winnerisme, remercier Dieu afin de mieux s’admirer soi-même. Depuis 1789, le pharisaïsme républicain des révolutionnaires qui-s’admirent-eux-mêmes (voyez leurs ”valeurs” qu’ils veulent fourguer partout) est énormément répandu sur toute la planète par rapport aux anciens Pharisiens conservateurs et metteurs en lois.
 
Dans notre époque si matérialiste, si utilitariste (ce que j’appelle « confort ») et technologisée par le capitalisme, le winnerisme règne :
- Miracle, magie noire ou blanche, selon la culture et le point de vue de chacun.
- Virtuel ou supercherie, selon la culture ou opinion « scientifique », qui rejoins maintenant la technologie qui a balayé le sens du mot « Science ».
Tout cela s’inscrit dans le TEMPS DE LA CROYANCE et DES VALEURS.
CROYANCE = PERCEPTION D’OBJETS ou d’effets selon des géométries du mental propres à divers courants de pensée.
Croire en une tête d’œuf, en une cause genre « république », en un idéal genre capitalisme ou libéralisme, c’est décider, fabriquer une CONSTANTE, un DOGME, selon un cadre ou une fidélité au dogme ou à la paroisse de ce dogme ; et cela malgré la tyrannie de l’opinion, malgré l’expérience la plus vivante, dans la paranoïa individuelle ou collective (Super Égrégore).

RAPPEL : à propos d’égrégore : tout langage est conventionnel. Scientifiquement, toute mythologie est fausse, puisque liée au langage et au symbole (voir la page Outrage au Seul Ré-EL)
Cependant, depuis des millénaires maintenant, il faut faire la différence entre notre actuel langage fabriqué et artificiel ou une mythologie individuelle de malade mental, et le langage ou la mythologie d’une culture originale, ou d’un être extra-ordinaire.

Nilakanta Sri Ram et l’OMBRE ou DOUBLE.
Quand il écrit : « Bien que l’indivisibilité soit la marque de l’esprit, les gloires de l’Unité peuvent seulement se manifester par la dualité ; la différentiation est nécessaire pour éveiller l’amour et la compréhension ». Il parle ainsi du Double ou OMBRE : complément nécessaire comme est nécessaire une lumière non matérielle pour projeter l’ombre, ou un miroir pour refléter, ou une falaise pour renvoyer un écho. Si cette Ombre, ce Double vient à manquer : on a L'ILLUSION du fantôme, du vampire, etc.
Savinien de Cyrano de Bergerac parle aussi de l’Ombre quand il écrit que le déplacement d’un être ou d’une chose est UN ÉCHANGE DE VOLUMES. par exemple la langue espagnole pour dire la proximité d’un lieu qui évoques les « volumes » de Cyrano dira de ces lieux : les inmediaciones (les immédiatetés). À croire que les Espagnoles ont copié sur Cyrano. Exemple : pour dire que Montrouge est à deux pas de Paris, l’espagnol dira que Montrouge est situé dans sa cercania ou ses alrededores.
Inmediaciones suggère une proximité qui ressemble à l’ici et maintenant, donc bien un « échange d’espaces » à la Cyrano, une « co-présence » : il n’y a pas d’espace intermédiaire entre Montrouge et Paris, rien ne les sépare. Et c’est le cas de la proximité immédiate qui relie l’ombre, le reflet ou l’écho à tout objet.

Ces double ne sont pas doubles ni proche de la Réalité ; ils sont inhérents à elle, à la fois en parties externes, mais aussi en parties intégrées. OMBRE + OBJET = UNITÉ.
On va retrouver notre Narcisse si important depuis l’après 1789, chez Ovide, dans Les Métamorphoses, quand il fait dire à Narcisse qui plane à la vue de son image reflétée dans l’eau : « Iste ego sum » (cet homme-là est moi-même). Non, non, Narcisse ne vient pas de réaliser le Soi si cher à Ramana Maharshi et aux Réalisés vivants bien avant lui.
Donc, importance du « sum » (je suis) qui ne relie pas mais identifie mon reflet à… mon corps. Mon image de reflète pas ma personne, il y a SYNCHRONISME qui va donner une ressemblance de EST. On retrouve là encore le paradoxe de la Réalisation du Soi : penser « Je suis » est déjà tomber dans la dualité du sujet (je suis) qui observe l’objet (je pense). Et ça pas bon du tout, tel que l’expose le Secret de la Fleur d’Or : « Un esprit vide et qui ne pense pas à sa vacuité, voilà ce qu’on appelle la Véritable Vacuité ». Bref, le miroir doit être SANS REFLET. Ainsi un humain sans reflet dans un miroir sera considéré comme un Vampire, un être « irréel » ; et s’il s’agit d’un objet inanimé, le sans reflet indique comme s’il n’existait pas. Or pour « voir » un objet il faut bien une personne pour l’observer, QU'IL AIT UNE OMBRE OU NON.

Extrait de l’entretien 485 où Ramana Maharshi expose la création par le mental d’un objet, y compris l’Univers :
L’ignorant cherche à étudier l’Univers comme l’enfant qui cherche en vain à attraper la tête de son ombre avec ses mains : « Sa mère prend pitié de ses efforts inutiles ; elle prend la main de son enfant, la lui pose sur la tête en lui faisant ensuite observer à terre la tête de son ombre avec la main dessus. Il en va de même pour l’ignorant qui cherche à étudier l’Univers. L’Univers n’est qu’un objet créé par le mental et qui a son existence dans le mental. Il ne peut être mesuré comme le serait une entité extérieure. Il faut atteindre le Soi, pour atteindre l’Univers ».

Paradoxe du reflet et du sans reflet ou réalisation du Soi, dans le même entretien : « Les gens demandent souvent comment contrôler le mental. Je leur réponds : « Montrez-moi le mental et vous saurez ce qu’il faut faire ». Le fait est que le mental n’est qu’un faisceau de pensées. Comment voulez-vous le supprimer par la pensée ou par le désir de le faire ? Vos pensées et vos désirs ne sont-ils pas des parties intégrantes du mental ? Par de nouvelles pensées qui s’élèvent, le mental ne fait que s’accroître. Par conséquent, il est stupide de vouloir tuer le mental par le mental. Le seule manière de s’y prendre, c’est de trouver sa source et de s’y agripper. Alors, le mental s’affaiblira de lui-même.
Le yoga enseigne le chitta-vritti-nirodha (maîtrise des activités mentales). Mais moi, je recommande l’âtma-vichâra (la recherche du Soi). C’est un chemin réalisable. Le chitta-vritti-nirodha se produit aussi dans le sommeil, lors d’un évanouissement ou d’un jeûne. Mais dès que ces conditions sont supprimées, les pensées affluent de nouveau. À quoi sert donc le contrôle mental ? Dans l’état de torpeur, il y a la paix et pas de souffrance. Mais la souffrance revient dès que la torpeur est passée. Le nirodha (la maîtrise) ne sert donc à rien et ne peut produire de bénéfice durable ».

Donc, trouver la cause de la souffrance. « La souffrance est due aux objets [et les humains en capitalo-socialisme sont devenus des objets, y compris sexuels]. S’ils n’existaient pas, il n’y aurait pas de pensées qui en dépendent [donc de REFLET] et ainsi pas de souffrance. ”Mais comment les objets cesseraient-ils d’exister ?” est alors la question qui se pose. La shruti [écriture révélée] et les sages disent que les objets ne sont que des créations mentales [que ce soit dans les rêves ou dans l’éveil]. Ils n’ont pas d’existence substantielle. Étudiez la question et vous vous rendrez compte de la véracité de cette affirmation. Vous en conclurez que le mode objectif se trouve dans la conscience subjective.

Ainsi, le Soi est l’unique Réalité qui imprègne et enveloppe toute manifestation. Et puisqu’il n’y a pas de dualité dans le Soi, aucune pensée ne vient troubler votre paix. C’est la Réalisation du Soi. Le Soi est éternel et il est toujours réalisé ».
« L’abhyâsa [la pratique] consiste à se retirer dans le Soi [ce que dans un autre article je nommais ”Cour”] chaque fois qu’une pensée vient déranger votre tranquillité. Il ne s’agit pas de concentration ou de destruction du mental, mais d’un retrait dans le Soi ».
Méditation, dévotion, mantra sont des aides pour maintenir en dehors le vagabondage mental. « Une seule pensée prévaut alors, qui finit, elle aussi, par se dissoudre dans le Soi ».
« Se retirer dans le Soi » est décrit en un mot par Jean Coulonval (Synthèse et Temps Nouveaux) : OCÉAN. Et toujours dans l’entretien 485, Ramana Maharshi dit que cet état océanique, bref, indescriptible, où le Vide du vide correspond à DEUX MIROIRS CLAIRS, L’UN EN FACE DE L’AUTRE, N’ÉCHANGEANT ENTRE EUX AUCUN REFLET ; ce qui correspond au POINT FOCAL ou STARGATE. Là est la destruction totale du narcissisme si présent à ce hui. Il n’existe plus le « stade du miroir », ni du Vampire, ni de Descartes et son « Je pense donc je suis », où l’horreur : « impossible de penser « Dieu Est » sans penser « le monde existe », qui va inventer le créationnisme à partir d’un Dieu extérieur. Le Iste ego sum annonce le Cogito ergo sum de Descartes. Tout cela est situé dans un GRÉGARISME déjà vieux de plusieurs dizaines de millénaires…

MIROIR = DÉCALAGE, ce qui va SAISIR, comme saisir un autre espace pour l’échanger avec le sien (échange d’espaces de Cyrano).
Le Vampire qui ne fonctionne que la nuit et dort le jour est une forme de Réalisation du Soi, comme si le Vampire était pendant la nuit en « Sommeil profond ». Le Vampire est une sorte de « Réalisé vivant ». Le Vampire n’en à rien à foutre D’IMPRESSIONNER OU NON LE MIROIR, il n’y a que les « vivants », donc les zombies, que cela impressionne (que le miroir renvoie leur reflet) ! De plus, qui dit image dit lumière, ce qui ne plaît pas au Vampire... Sauf faible lumière genre Luciole...
MIROIR = MACHINE GENRE CHRONOVISEUR qui va « lire » le code d’un objet ou d’un humain.

Cependant au niveau du monde des accident, un objet « lâché » par son ombre, son reflet ou son écho, va renvoyer du Hollywood modèle fantastique, mais bien plus surement de l’IMAGINAIRE, donc du travail du chapeau !
Il n’y a pas si longtemps les JUMEAUX, considérés comme sacrés, que l’on s’empressait de noyer comme de vulgaires chatons, afin de libérer la surface de la Terre. Le moderne clonage va inquiéter et irriter beaucoup de personnes ; clonage bien dans le Thème du transhumanisme.
Le rituel anglo-saxon pratiqué à la fête d’Halloween est un procédé pour annuler la semi-existence des êtres semi-existants tels les Vampires et autres objets sans ombre ni reflet ni écho.

Comme indiqué plus haut à propos de l’enfant qui veut saisir son ombre, si on peut voir son ombre, son reflet, ou entendre l’écho, on ne peut saisir aucun d’eux. Ils sont comme entre-deux, comme une autre dimension, comme le corps Astral (1).
L’ombre est comme le fantasme érotique : elle disparaît dès qu’on la traque, pour faire place à un autre fantasme, qu’on s’essaiera tout aussi vainement à traquer, etc., tant TOUT EST FRACTAL (sucres ou effet domino…). Dans l’Amour Sorcier de Manuel de Falla, tel un feu follet l’Amour s’évanoui, rejoignant ainsi le Paradoxe de la Réalisation du Soi, quand il ni a plus de dualité sujet-objet.
Comme la magie et le rêve de pouvoir (Pour-Voir), le fantastique par son double si proche ne fait que développer à l’infini l’imagination, en offrant en prime des objets qui ont le privilège d’être à la fois inexistants et existants.
Ainsi, l’objet fantastique sera surnaturel tout en faisant la partie du naturel. DOUBLE = ILLUSION comme de se regarder dans un miroir, comme notre époque et sa super culture du narcissisme et société du spectre-spectacle…

D’ailleurs, cette culture du narcissisme est tout bénéfice pour la City de Londres et ses banques, puisque ça enrichie même le double fantasmé du réel qui a de quoi endommager mentalement de plus en plus l’individu.

De nos jours en capitalisme, il y a des pauvres qui vendent leurs organes pour pouvoir bouffer. Le jour où un pauvre des pays ensoleillés pourra vendre son ombre, il sera comme Peter Schlemihl, et frisera l’éternité avant l'heure ! Alors que vendre son corps par morceaux comme un morceau de viande de boucherie, comme vendre un rein ou un autre organe, va nettement amoindrir le corps du donneur encore vivant (les transhumanistes remédieront à ça… pour ceux qui ont de l’argent). Dans Les Misérables de Victor Hugo, Fantine (mère de Cosette) vendra, et ses dents, et ses cheveux, et finalement son corps entier en se prostituant, tellement les Thénardier voient en cette pauvresse la City de Londres…

L’OMBRE, la partie le plus intime de l’être humain, son Dragon, son ego. Quand le masque, la Persona est arraché, donc quand le fantasme est enlevé, il ne reste que la Réalité toute crue : le Rien du Tout. Et ce n’est pas obligatoirement tout confort par rapport aux illusions, qui pour le coup sont perdues.
Le Seul Réel sans double, sans ombre, ne peut pas être « rien ». Qui peut le dire ou l’écrire avant de l’avoir vécu ??? Réponse : comme c’est indescriptible en mots/maux, en aucun langage : PERSONNE. Comme dit Ramana Maharshi à l’entretien 264, La Réalité n’a pas encore eu lieu : il n’y a toujours pas de Création. Peut-être est-ce mieux ainsi, quand on voit ce que la dite « Création » par un Dieu a donné : la diversité synonyme d’Ignorance.
« L’ignorance est la cause de la diversité », disait Ramana Maharshi à Jagadish Chandra Bose, deux mois avant sa mort, quand il vint le voir, et relaté à l’entretien 381, du 2 avril 1937.
 


Note.
1. Corps astral, composante des sept états formant la monade ou UNITÉ. La pensée prend forme, et dans le mental sous forme du cerveau organe du corps, et sous forme du corps ou dimension astral. Mais bien plus, selon C.W. Leadbeater, dans La Clairvoyance, chapitre : Clairvoyance dans l’espace volontaire : « Si un homme pense énergiquement qu’il se trouve présent dans un endroit donné quelconque, la forme qu’affectera cette pensée particulière sera une image du penseur lui-même, image qui apparaîtra à l’endroit en question.
Essentiellement, cette forme doit se composer de la matière du plan mental, mais dans de très nombreux cas, elle attirerait aussi à elle de la matière du plan astral et se rapprocherait ainsi beaucoup plus de la visibilité.
Il y a même de nombreux exemples où cette forme a été vue par la personne à laquelle on pensait - très probablement grâce à l’influence mesmérique inconsciente qui émane du penseur originel. Cette forme-pensée [ou nom-la-forme] ne comprendrait toutefois rien de l’état de conscience du penseur. Une fois émané de lui, elle sera normalement une entité tout à fait distincte, qui ne serait pas, à vrai dire, absolument privée de rapports avec son créateur, mais qui le serait presque, en tant qu’il s’agirait de la possibilité de recevoir par elle une impression quelconque ». En résumé, on a un nom-la-forme MIROIR, ou une « onde porteuse », genre « vibration sympathique », comme l’appelle Leadbeater, qui précise : « C’est presque comme si le voyant projetait dans la forme-pensée une partie de son état de conscience et comme s’il s’en servait comme une sorte d’avant-poste d’où il pourrait observer. Il voit alors presque aussi bien que s’il se trouvait lui-même à la place de sa forme-pensée ».
Voir la page précédente, partie « Chaise de Montauk » .
 
 

Dernière mise à jour : 31-10-2017 01:03

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >