Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Bandelettes et espace-temps
Bandelettes et espace-temps Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 01-05-2018 22:46

Pages vues : 3012    

Favoris : 22

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Banques, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Confort, Corps, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Gratuit, Humain, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pierre, Porte, Puce, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, washingtonisme, Yokaï

 
ptah_standing170.png
 
 
Bandelettes et espace-temps

Troisième page dédiée à Ptah et son emmaillotement.

Seuls les effets matériels sont production de causes matérielles,
ce qui est très limité (sauf pour le capitalisme talmudiste…) !
 
 

Les bandelettes ou suaire qui enveloppent le Dieu égyptien Ptah sont comme un matelas protecteur : aucun contact avec le monde des accidents. Ptah est dans ce monde et ne s’y trouve pas. Les bandelettes protectrices ou emmaillotage de Ptah sont comparables à ce que nous ne sommes jamais éloignés du Centre, qui est le Cœur ou Instant.
L’emmaillotage de Ptah est comparable au mental : la force de l’habitude (emprisonnée dans des bandelettes) nous force à croire qu’il est difficile de cesser de penser, ou de se passer du mental. « Quand cette erreur est découverte, personne n’est assez stupide pour s’efforcer à penser inutilement » dit le Maharshi à l’entretien 398. Aussi applicable à la nourriture physique....
 
Dans le même entretien il est question de voyage dans un train en rapport bien-sûr avec le mental : un passager dans un train est assez fou pour garder son bagage sur la tête. « Qu’il le pose à terre [donc qu’il se libère du mental] ; il arrivera tout aussi bien à destination [il peut même garder son bagage sur la tête comme le dit le Maharshi à l’entretien 503]. De même, ne nous considérons pas comme les auteurs de nos actes [aussi de nos pensées], mais soumettons-nous au Pouvoir qui nous guide [le Soi] ».

Les bandelettes de Ptah signifient encore que le Maître (ou la Grâce) n’est pas à l’extérieur mais à l’INTÉRIEUR, il est le Soi (entretien 503 : « Votre mental et dirigé vers l’extérieur. En raison de cette tendance, vous voyez les objets à l’extérieur, et le Maître [genre le Yahvé] en fait partie]. Mais la Vérité est différente. Le Maître est le Soi ».


Les bandelettes de Ptah signifient que l’espace-temps n’est qu’intérieur : rien ne bouge ou n’est à l’extérieur (”Rien de nouveau sous le soleil”:
« Pourquoi pensez-vous que vous êtes actif ? Prenez l’exemple concret de votre arrivée ici. Vous avez quitté votre maison dans une charrette, pris le train, êtes descendu à la gare, remonté dans une charrette et vous vous êtes retrouvé dans cet ashram. Quand on vous a demandé ce que vous avez fait, vous avez dit que vous avez voyagé depuis votre ville jusqu’ici, n’est-ce pas ? Le fait n’est-il pas plutôt que vous n’avez jamais bougé [bandelettes de Ptah] et que ce sont les divers moyens de locomotion qui vous ont transporté tout au long de votre route [moyens de locomotions ou ”atomes”] ? De même que vous confondez ces mouvements avec les vôtres, vous faites ainsi pour les autres activités. Mais ce ne sont pas les vôtres. Ce sont les activités de Dieu ». (Ramana Maharshi, entretien 78)
De même qu’en chaque ”atomes” des mondes à l’intérieur des mondes. Seul le Super Grégarisme ou Égrégore empêche de les pénétrer.
Comme écrit Savinien de Cyrano de Bergerac : Le Transport est un échange de volumes...
Autre exemple :
« Où allez-vous ? Vous n’allez nulle part. À supposer même que vous soyez le corps, votre corps est-il venu de Lucknow à Tiruvannâmalai ? Vous étiez simplement assise dans la voiture ou autre moyen de locomotion qui a bougé ; pour finir, vous dites que c’est vous qui êtes venue ici. Le fait est que vous n’êtes pas le corps. Le Soi ne bouge pas. Le monde bouge en lui. Vous êtes seulement ce que vous êtes. Il n’y a pas de changement en vous. Par conséquence, même après un soi-disant départ d’ici, vous êtes ici, là-bas et partout. Ce ne sont que les scènes qui changent.
Quant à la Grâce, elle est en vous. Si elle était extérieur, elle n’aurait aucune valeur. La Grâce est le Soi. Vous n’êtes jamais hors de son activité. La Grâce est toujours présente ».
(Ramana Maharshi, entretien 251)

« Seule une connaissance fondée sur l’ignorance s’accroche à l’idée d’un monde. En réalité, il n’y a pas de différence de sens entre les mots « monde », « Brahman ou l’infini » et le Soi » (Yoga Vasishtha III, 15).
« Ô Lîlâ, il existe trois sortes d’espaces : l’espace psychologique, l’espace physique [selon le point de vue de chacun] et l’espace infini de la Conscience » (YV III, 17). Renvoie à l’explication des voyages donnée par le Maharshi.

« Le souvenir du passé est caché et vous êtes tous deux nés à nouveau. Mourir, ce n’est que se réveiller d’un rêve » (YV III, 19-20). Rejoins que seuls les effets matériels peuvent produire des causes matérielles, notamment le scientisme ou technologie, nécessairement très limitée (thermodynamisme notamment…).

Le voyage étant un « échange d’espaces » : « De même que le monde et sa création ne sont qu’apparence, un moment et une période entière de l’histoire sont tout autant imaginaires » YV III, 20-21, et non point réels, comme le fait des bandelettes qui maintiennent immobile, « et que ce sont les divers moyens de locomotion qui vous ont transporté tout au long de votre route » explique l’entretien 78 cité plus haut.
Rejoint aussi l’INNÉ-IGNÉ : « Il n’y a pas de différence essentielle entre les expériences de ce monde et celles d’un autre - tout cela n’est jamais que l’ensemble des formes-pensées au sein de l’infinie conscience. Ces expériences font penser à deux vagues du même océan. Puisque ces mondes n’ont jamais été créés, ils ne cesseront jamais d’être : telle est la loi. Leur nature réelle est conscience », dit le condensé du Yoga Vasishtha.
Il dit encore : « Ce monde et cette création ne sont que souvenir, rêve. La distance et les mesures du temps, comme un moment ou un âge - une période entière de l’histoire -, sont toutes des hallucinations ».

« La Libération est la prise de conscience de l’absolue non-existence de l’Univers en tant que tel. Ce n’est pas la même chose qu’une simple négation de l’existence de l’ego et de l’Univers ! Cette dernière n’est qu’une moitié de connaissance. La Libération est de réaliser que tout cela est pure Conscience », dit le condensé du YV. Ce qui rejoint la Taoïcité exprimée dans Le Secret de la Fleur d’Or : « Un espace vide qui ne pense pas à sa vacuité, voilà ce qu’on appelle la Véritable Vacuité ». C’est-à-dire que prendre une sensation ou une expérience, un empirisme, pour de la « vacuité », c’est une grave erreur ! La Vacuité n’est ni acteur ni spectateur, ou l’inverse…

Comme l’avaient découvert les Gnostiques, le Yahvé des Hébreux-Juifs n’est qu’un imposteur qui se prend pour le « Nouveau, vu à la Télé ! », donc le « Nouveau créateur ». Ce Dieu-là est identique à la noix de coco et le corbeau, quand le corbeau se pose sur une branche du cocotier, la chute d’une noix de coco est provoqué, alors que les deux HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule) SONT INDÉPENDANTS D’UN DE L’AUTRE ; et même, si cela semble se produire, ne pas oublier qu’il n’y a JAMAIS eu de création de quoi que ce soit… sauf pour les talmudistes commerçants en gros et à l’international.
« L’unique conscience infinie est, seule, forme-pensée ou expérience. Il n’y a pas de relation de cause à effet. Cette « cause » et cet « effet » ne sont que des mots, pas des faits » (YV III, 21). Le conscient infini est à jamais dans l’infinie Conscience, dit le condensé du YV, qui rejoint l’entretien 264 du Maharshi (1).
 
Emmaillotement et voyage rejoignent bien-sûr la CLAIRVOYANCE et la Vraie Télépathie : « Avec ce corps qui est le tien, tu ne peux même pas visiter les endroits de ta propre imagination, alors comment peux-tu pénétrer l’étendue de l’imagination d’autrui ? Mais si tu parviens au corps de lumière, tu verras immédiatement la demeure du saint. Dis-toi avec conviction : « Je vais abandonner mon corps ici et prendre un corps de lumière. Avec ce corps, tel le parfum de l’encens, je vais aller à la maison du saint.
De même que l’eau se mélange à l’eau, tu fusionneras avec le champ de conscience [encore allusion aux bandelettes et aux soucoupes volantes…] » dit le condensé du YV.

Les bandelettes de Ptah signifient encore que dans la Libération, les semences de la pensée n’existent pas, bref, l’ignorance n’existe pas, il n’y a ni absence de sagesse ni ignorance, ni servitude pas conséquent ni libération ; le Soi n’est que Conscience pure, seule et unique.

« Celui qui a saisi l’irréalité des substances matérielles ne voit partout que l’unique conscience indivisée [et pas celle de la république qui se dit ”indivisible”]. Une personne qui rêve ne voit pas ce monde, un homme plongé dans un coma profond voit même peut-être l’autre monde. « Pour qui a réalisé la vérité que Brahman, le Soi, etc., ne sont qu’une seule conscience infinie - qu’est-ce qu’un fils, un ami, une épouse ? », dit le YV III, 26.
On pourrait ajouter à cet extérieur du « fils, ami, épouse » le mot qui résume cet ensemble : le SOCIAL, cette gigantesque idée reçue, ce Super Grégarisme qui formate les humains sous packaging : mariage, enfants, maison, patrie ou frontière, vacances, travail, impôts, crédit, identité, etc… Bref, le TROUPEAU OU FILIATION À LA CITY DE LONDRES. Comme déjà écrit dans la page précédente à propos de nourriture pranique, le social formate tel un dictateur, telle la raison et son État de Droit : interdit de montrer à l’extérieur de ce social fabriqué une spiritualité quelconque, car toute spiritualité, donc tout Soi, EST INCOMPATIBLE AVEC LA CITY DE LONDRES ET SES SALARIÉS ET LEUR POUVOIR D’ACHAT, D’OÙ L’ARRIVÉE À MATURATION DE LA LAÏCITÉ si chair(e) et chère à cette judéo-maçonnerie spéculum comme le Grand Orient De France.

Saint Paul en son temps a exprimé dans : Romain 7, 19-20, cette interdiction du Soi quand il donna une image de la complexité tordue de l’être humain : « Ce que je dois faire, je ne le fais pas ; ce que je ne dois pas faire, cela je le fais », ou en une autre interprétation : « Puisque je ne fais pas le bien que je veux et commets le mal que je ne veux pas. Or si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est pas moi qui accomplis l’action, mais le péché qui habite en moi [donc le mental] ». Cette cacophonie de notre conscience actuelle focalisée sur les faits (HOTC) affectent constamment nos comportements ! Il y a des choses que nous savons assez bien qu’elles accéléreraient notre développement libératoire, mais nous faisons le contraire dans notre vie quotidienne en vivant dans le troupeau du social, comme ce qu’expliquait Saint Paul !
Le seul outil pour sortir du troupeau est : « Connaître toi-même par toi-même ».

LAÏCITÉ = LE PIRE DE LA COUVERTURE SOCIAL, LA TOTALE ILLUSION    . La profondeur, la base de l’être humain n’est JAMAIS sociale ; elle est soit humaine, soit divine. Il n’y a pas pire illusions que le social et ses critères de : fortune, emplois, honneurs, winnerisme, moralisme ou civilité, réseautage, etc., en fonction desquelles certains jugent les êtres humains.
L’actuelle culture du narcissisme mettant uniquement l’accent sur le masque (la persona), cette culture ne pouvait qu’exalter et imposer en force le laïcisme, devenu un masque si épais que le Soi est complètement étouffé !
Si nous nous contentons de subir ce social et ses masques en restant nous-mêmes des masques, donc DES OPINIONS, des EGO, nous n’atteindrons jamais notre indépendance tant nous serons bouffés par ce Super Grégarisme social, nous serons alors formatés par les masques les plus fort en gueule et en argent qui mentiront par nos bouches ou par nos « élections » : nos instincts, nos désirs et nos idoles auxquelles nous sommes liés seront détruit.
RAPPEL : Tout être humain doit ainsi faire société avec lui-même, au plus intime de son Être, avant de se lancer à faire société avec les autres. Des relations authentiques ne peuvent avoir lieu qu’entre personnes authentiques, comme l’eau se mélange à l’eau. L’Alchimie dit que « Rien ne se passe s’il n’est réduit en Eau », et « Cette Nature ne se multipliera jamais, ni ne sera multipliée [amplifiée], si elle n’est préparée en manière d’eau » (2). Ce qu’il y a au-dessus de nous (Soi) ne peut venir que s’il y a FLUIDITÉ… En Aquarelle l’eau est plus importante que le pigment coloré. « L’Aquarelliste n’est que le serviteur de l’Eau ». L’eau c’est l’aimant, lien attractif qui unit.

SOCIAL = ASSERVISSEMENT COLLECTIF ET ESCLAVAGE DU « TRAVAILLER POUR VIVRE » (équivalent biblique de « travailler à la sueur de son front ») ce qui sera tout bénéfice pour entretenir les feux judéo-maçonniques du GODF et de sa laïcité.

« Existe-t-il vraiment un monde ? Je veux dire un monde distinct du Soi ? Est-ce que le monde vient vous dire qu’il existe ? C’est vous qui dites qu’il y a un monde [et donc aussi une laïcité…]. Découvrez le Soi qui dit cela ». Ramana Maharshi, entretien 81.

À suivre…

[Voyage en cette dimension en compagnie de Vasistha (ou Vasishtha), un des grands Sages de l’ère du manvantara. Énorme merci à son traducteur le Swami Venkatesananda (1921-1982). Hymnes composés par Vasishtha dédiés à Agni (Igné-Inné…), Lotus ou maîtrise du mental ; le Lotus ŒUF perfection surgissant des Eaux Primordiales ; tout est lié et délié et à la fois illimité et limité, le Tout et la Partie sont étroitement corrélés : Inné-Igné, c’est-à-dire que toutes choses sont parfaites en soi, rien ne manque, elles sont Sans Pourquoi…]
 
[En haut de page on peut voir un Ptah à la peau verte, car il est le prototype d’Osiris également à la peau verte… ce qui peut laisser entrevoir la possibilité d’une nourriture pranique, comme les plantes se nourrissant de lumière… Nous avons chutés et avons aussi oubliés cela… Évidemment ne pas consommer-consumer-brûler ce n’est pas bon pour l’agriculture et le commerce… et par là même pour le social… MÊME PROBLÈME QUE POUR LE PRÉTROLE (il n’y a pas de faute)…]
 
 
Notes.
1. « Dieu créa l’homme ; et l’homme crée Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ». Ramana Maharshi, entretien 264, du 20 octobre 1936.
L’opinion va créer en disant « ceci » ou « cela », ou « je » pour faire croire que l’Univers a été créé.

2. « Cette Eau Mercurielle n’est autre chose que l’Esprit des corps, converti en nature de Quintessence, donnant vertu à la Pierre et la gouvernant ».
(Bernard Le Trévisan, « La Parole Délaissée », pages 94 et 101).
 
 

Dernière mise à jour : 04-05-2018 00:02

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >