Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Éprouvette et scolaire Macron
Éprouvette et scolaire Macron Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-12-2018 00:42

Pages vues : 864    

Favoris : 135

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Banques, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Confort, Corps, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Gratuit, Humain, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pierre, Porte, Puce, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Violet, washingtonisme, Yokaï

 
serpentvigie_alerte_medias.jpg
 
 
Éprouvette et scolaire Macron
Un « gosse » qui se prend pour
un premier de la classe.
En résumé, Macron se comporte
comme un prof de lycée actuel
:
IL EMPLOI SUR SA SCÈNE THÉÂTRALE LA FORME
PASSIVE AFIN DE SUPPRIMER TOUTES ÉMOTIONS,
DONC SUPPRIMER SON MENTAL, COMME S’IL ÉTAIT
DIEU, COMME S’IL DÉTENAIT LA VÉRITÉ DANS
LAQUELLE LES ÉVÉNEMENTS SE DÉROULENT DANS L’INSTANT.
Au lieu de dire « J’ai utilisé une éprouvette »,
il dira : « Une éprouvette a été utilisé ».
Au lieu de dire : « J’ai observé que… »,
il dira : « Il a été observé que… ».
Au lieu de dire qu’il pense ceci ou cela
des résultats, il dira : « Il a été considéré que… ».
Cette technique est évidemment une
FAUSSE OBJECTIVITÉ, UNE PURE MISE-EN-SCÈNE
N’AYANT AUCUN RAPPORT AVEC LES PROBLÈMES DES
MASSES. UNE NEUTRALITÉ AGRESSIVE.

LA FORME PASSIVE, COMME L’ARGENT QUI N’A PAS DE
PATRIE, PAS D’ÉMOTION, PARCE QU’IL CIRCULE PARTOUT
ET AINSI IL N’EST PAS RACISTE.
L’ARGENT EST CE LIBÉRALISME MACROTHSCHILD.

Macron a une tête de « premier de la classe »
(il est donc un winner).
Macron est un produit de l’actuelle INGENIERIE
SOCIALE : CELLE QUI COUPE LES MAUVAISES HERBES
(ingénierie qui vous gaz, vous estropie).



PAGE DÉDIÉE AUX GILETS JAUNE DE COULEUR.
 
 
En macronisme, nous en sommes à : QU’EST-CE QUE C’EST CES PAUVRES (gilets jaunes) QUI ONT LE CULOT DE MANIFESTER POUR PROTESTER, TOUT COMME CES MAUVAISES HERBES QUI POUSSENT AU MILEU DE LA PELOUSE JUPITÉRIENNE DU PALAIS DE L’ÉLYSÉE ???
 
 
La technique employée par MacRothschild ne pouvait venir que dans l’après 1789 et l’arrivée à maturité de la libre pensée, les techniciens du 19è siècle qui de nos jours sont appelées faussement « scientifiques » ont adopté ce style neutre, froid, passif, mécanique tôle-boulons-verre-béton, que l’on trouve encore dans de nombreuses revues dites « scientifiques » (alors qu’elles ne sont que techniques et spatialité d'opinions).
Macron étant, à priori, un être humain, il est plein pot dans la dualité d’un sujet observant un objet : nous, les masses. Or le sujet influence nécessairement l’objet qui à son tour influence le sujet, comme dans l’entretien 264 de Ramana Maharshi : « Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ».

Macron essaye de ne pas être dans l’espace-temps tout en y étant !
MACRON-ROTHSCHILD EST UN PUR TECHNOCRATE DE LA PIRE ESPÈCE COMME L’ENGENDRERA TOUT LE 19È SIÈCLE. Tous ces techniciens tel Macron-Rothschild ne savent vivre que dans la FORME PASSIVE ARTIFICIELLE DE L’ÉPROUVETTE ; ils se veulent désincarnés, tels des Dieux. Et ces DIEUX-TECHNOCRATES UTILISENT LA FORME PASSIVE POUR DONNER À LEUR VERBIAGE D’OPINIONS UN AIR D’OBJECTIVITÉ QUI SE VOUDRAIT « SCIENTIFIQUE », OU « VRAI » ; ILS SONT DES MAGICIENS FAISANT APPARAÎTRE DES OPINIONS POUR DES FAITS OBJECTIFS.
Avant 1789 les « savants » comme Faraday et Newton parlaient à la première personne. Le passif à la Macron a été inventé pour donner à la « science » un caractère encyclopédique, donc objectif : LA MÊME PENSÉE POUR TOUS, LA MÊME SOUPE POUR TOUS, LE MÊME « PROFESSIONNEL » POUR TOUS. Cette forme passive a connu son apogée dans la littérature scientifique (technique) entre 1920 et 1970. Mais les opinions changent comme la mode et entre 1970-80 beaucoup de chercheurs ont abandonné ce dogme, cette convention, SAUF MACRON, SAUF NOMBRE D’ÉCOLES ET UNIVERSITÉS (En 2000, un chercheur  comme Rupert Sheldrake, a mené une enquête dans 172 écoles secondaires de Grande-Bretagne pour savoir combien était encore utilisé la forme passive. « Sur l’ensemble, 42% des écoles le promouvaient, 45% penchaient pour la forme active et 13% n’avaient aucune préférence »).

Le principe Éprouvette scolaire à la Macron-Rothschild se retrouve dans le nomadisme CENSÉ REPRÉSENTER LE NEUTRE, TEL LE NOUVEAU DOGME ANGLO-SAXON « OPEN SOCIETY » : l’argent comme les Juifs n’a pas de patrie (sauf celle des sionistes) et circule partout, comme il est accepté partout tel Dieu il n’est pas raciste.

Le nomadisme tel l’idéation du vagabondage mental est appliqué par le milliardaire talmudiste Soros et sa « société ouverte » (faisant croire à la liberté) pour que mieux circule l’argent ; principe énoncé par Jacques Attali dans son livre : Les Juifs, le monde et l’argent, page 692 : « Toute découverte est nécessairement le résultat d’un vagabondage nomade [du mental] ; elle n’est jamais une appropriation [?], mais la mise à disposition de tous d’une idée [tyrannie de l’opinion et grégarisme), d’un territoire ou d’un savoir [faux ! voir l’économie-confort des brevets et autres droits d’auteurs et de « propriété intellectuelle »]. Dès qu’ils s’ébranlent pour leur premier voyage, et avant même d’assurer leur identité par leur Livre, les Hébreux sont des découvreurs [ils prétendent avoir inventé un Dieu unique, ce qui est exacte puisque ça deviendra L’ARGENT, ce que confirme Attali dans cette même page] ».


« OPEN SOCIETY » ET ARGENT = ESPACE-TEMPS-OPINION.

« L’étendue » ou espace-temps est comme la vérité façon Armand Bédarride et judéo-maçonnisme, pour des gens comme Soros, Attali, Bédarride, etc., la « vérité » est un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout grâce au Big Data informatique. Cette « vérité » est donc un pur espace-temps sans fin. La Vérité ne peut aucunement être spatio-temporel, sinon elle devient une simple opinion. LA VÉRITÉ NE PEUT ÊTRE QUE DANS LA CONSCIENCE INFINIE. En Conscience infinie la Vérité est PAN ou TOUT… AVANT SES PARTIES qui ne peuvent que la diviser MAIS QUI NE PEUVENT LA CONSTITUER.
Dans la Conscience infinie ou purifié il n’y a pas d’étendue et par conséquence il n’y a pas de nomadisme. Ce nomadisme qui invente l’espace-temps ou ÉTATS DE CONSCIENCE INTENSIFS QUI VONT FABRIQUER DES REPRÉSENTATIONS QUI PAR LEUR NATURE NE POURRONT QU’ÊTRE EXPANSIVE, DONC DANS LE SPATIO-TEMPOREL DU SUJET À L'OBJET.
L’ÉTENDUE OU SPATIO-TEMPOREL N’EXISTE POUR NOUS, ET SURTOUT POUR LES JUIFS, QUE PAR LA SENSATION ET SES CINQ SENS ; ELLE N’EST « RÉEL » QUE PAR SENSATION PROJETÉE HORS D’ELLE-MÊME EN DEVENANT UN OBJET POUR ELLE-MÊME : ELLE TOMBE DANS LA DUALITÉ SUJET-OBJET ET DE CE FAIT ELLE TOMBE DANS LE TEMPS QUI COULE.

Tant que l’être humain ne saura pas MARIER ou RÉCONCILIER LES CONTRAIRES ENTRE INTÉRIEUR-EXTÉRIEUR (comme le fit Jabir), l’être humain fera des rapports d’opinions sans fin entre des images d’intériorité et d’extériorité.

Le Mariage et la 5ème possibilité (Pentalemme) pour vaincre ce qui reste de dualité ou binaire ou juiverie matérialiste :
1 OUI
2 NON
3 OUI et NON
4 NI OUI NI NON
5 Aller entre Oui et Non et s’y Fixer tout en ne s’y fixant pas.

Les actuels Terriens tournés vers l’extérieur par l’hostie « Pouvoir d’Achat » sont une pure fabrication du mental, qui va créer par l’imagination mentale des éléments plus ou moins subtils appelés « monde », qui va leur paraître réel, à la manière d’une ville style Jérusalem (céleste), comme le spatio-temporel egotique résultant d’un bidouillage du mental, alors « qu’avant » (le sans cause) il n’y avait aucun déploiement vers un extérieur et donc aucun espace-temps.

Le système spéculum de George Soros et son N.O.M. ou « OPEN SOCIETY » ne peut qu’être UNE DICTATURE MONDIALE, UNE CAPITALE-CAPITALISME (un jacobinisme mondial), UN TOTALITARISME À LA URSS, UN ÉTAT MONDIAL ; alors que la VRAIE DIVERSITÉ, NE PEUT QUE PASSER PAR LES JARDINS, LE NON ÉTATISME (les communautés humaines à la façon gauloise ou celte : avec les Druides REMPART CONTRE LA MISE EN PLACE DE TOUTE MACHINE ÉTATIQUE. Par exemple les Chamans amérindiens sont dans la tradition conservateur et égalitaire visant à conserver l’indivision. Chamans, Druides, une forme de THÉOCRATIE en un POUVOIR CONTRE L’ÉTAT).
Les Vraies Communautés humaines ne doivent pas être des États, et s’il y a encore monnaie icelle ne doit pas favoriser l’accumulation ou croissance mortifère.
Le système Soros ne peut que conduire à L’ÉTAT MONDIAL ET À SA DICTATURE EN UN MONDE MULTIPOLAIRE FAÇON « United Colors of Benichon ». Le communisme ou socialisme de l’URSS se présentait lui aussi pour la « Liberté, l’égalité, la fraternité », et il ne pouvait que dévier vers une dictature mortifère surtout avec la mise au point d’une bonne partie de son système économique à travers l’institution du Goulag, qui fit des millions de morts.

LE TERRIEN DANS LA SOCIÉTÉ DE GEORGES SOROS : UNE MARCHANDISE, UN ÊTRE POUR ACHETER, MANGER, CHIER, ET SURTOUT MOURIR POUR FAIRE DE LA PLACE (voir la citation ci-dessous).

Tout dictateur, et Macron en prend le chemin, veux vous foutre dedans, comme dans la fin du discours du 10 décembre 2018 : « Notre seule bataille, c’est pour la France » (je renvoie à cette partie de la page Laïcité = dictature de l’efficace, parce que par sa fin de discours Macron à mes yeux est comparable à Adolph Hitler en façon de s'exprimer)
Macron parle comme Jules César : un être humain est un « ÊTRE POUR LA GUERRE » (la bataille à Macron), ce qui donnera au 19è siècle le Sabre et le Goupillon. Et même si la VRAIE GUERRE était de réaliser son Soi, comme le Soi est nôtre état naturel, la guerre ne devrait pas exister.

POUR LES GILETS JAUNES.

LA DICTATURE MONDIALE EST DÉJÀ PRÉSENTE DEPUIS LE CLOVISME ET L’ÉTABLISSEMENT DE L’ÉTAT : du guerrier gaulois ou celte qui utilisait la violence légale pour se défendre, ce « légal » a fait dans le Soros et son « open society » : l’État mondialiste et le régime républicain de Macron en fait la partie en réservant son guerrier contre les gilets jaunes avec son armée, sa police et sa justice. MAIS IL Y A UN DÉTAIL ESSENTIEL, donné de façon très pertinente par Alain Guillerm, dans Le Défi Celtique, page 183, quand Jules César ne comprend pas l’attitude des Gaulois, qui pourtant connaissaient parfaitement le moyen de protéger leur corps par des cuirasses en cuir. Ainsi les Gaulois sont assiégés dans leur oppidum, et une baliste de César menace sérieusement la porte. Les Gaulois n’ont pas d’autres ressources que d’incendier cette baliste en s’exposant afin de verser de la poix pour y mettre le feu. Plusieurs fois de suite, les guerriers s’exposent le torse nu pour alimenter et entretenir les flammes, plusieurs fois de suite ils sont transpercés par le tir de la baliste. À chaque fois qu’un Gaulois tombe, un autre vient tranquillement le remplacer. Pierre Clastres a montré que L’EXISTENCE DU SIMPLE GUERRIER EST UN DANGER POUR LA COMMUNAUTÉ ORIGINELLE, aussi icelle le pousse-t-elle, s’il veut garder son égoïste titre ou sa médaille de guerrier, de winner, à s’exposer de plus en plus, à surpasser en permanence ses exploits et jusqu’à la mort.
Alors, pourquoi la communauté gauloise poussait ainsi le guerrier, comme à nôtre  moderne croissance ?
RÉPONSE : SANS CELA IL VA DEVENIR UN TROUBLE DE L’INDIVISION, UN TROUBLE DE LA NON-DUALITÉ. Impropre au travail, il est tenté de vivre du travail des autres [comme l’argent-Dieu], FAUTE DE GUERRE ET DE BUTIN ; et puis, qui dit guerre dit État qui monopolise la violence à son seul profit [voyez qui dirige le monde, voyez l’histoire du petit coq du Rav Ron Chaya]. TOUT EMBRYON DE GUERRE SE TRANSFORME EN EMBRYON D’ÉTAT ET PAR LÀ MÊME EN POLITISME OPINION.



PAR ESSENCE NOUS SOMMES TOUS COMPLOTISTES EN VIVANT OU CONSOMMANT DANS CE MONDE DU RÊVE.


Ainsi, lorsque les yeux et les cinq sens sont tournés vers l’extérieur et stimulés par les médias, la culture de l’entertainment et autres objets extérieurs, l’intellect humain aperçoit alors la conscience sous le forme d’un monde extérieur appelé : corps, monde, espace, temps, réalité, etc. Ainsi, à faveur d’un pet de lapin, se forme dans le mental l’opinion de l’espace-temps, ce truc extérieur qui semble en prendre pour ses aises et fait les beaux spectacles des journées de l’humain qui croit avec sa conscience QUE ÇA DÉBORDE DE TOUTES PARTS (diversité), et pire, QUE C’EST PARTAGÉ PAR GRÉGARISME OU « SENS COMMUN » (ENTENDRE LA PENSÉE UNIQUE, à y inclure L’INCONSCIENT COLLECTIF de C.G. Jung). Cette pensée unique toujours enclin À CRÉDIT-CRÉDO-CROYANCE à l’extériorité des déterminations ou contrats, et qui alors est tenté de chosifier ou rendre utilitaire pour réduire au statut de pur contenant, de mesurable et calculable, ou d’un réceptacle préexistant que les cinq sens viendront remplir ! L’univers et son Big Bang est ce parfait réceptacle à « remplir » (d’opinions et de big data). En résumé, C’EST CE MONDE DE LA DUALITÉ CAUSE-EFFET QUI EST PRIS POUR UNE RÉALITÉ DÉSORMAIS MONNAYABLE !

Novalis dans Les Fragments (Aubier, 1973), disait que « L’extérieur n’est guère qu’un intérieur en quelque sorte ”distribué”, réparti - un intérieur traduit - un intérieur superlatif ». Cela peut rejoindre le DÉCALAGE.

DECALAGE, DÉSACCORD, IDÉATION. Charge naturelle : être décalé ou pas, en accord, par rapport à telle situation.
La charge est une Résistance (qui va chauffer), donc contraire de fluide, cela déclenche, provoque, d’où le principe du rire. Le rire est un décalage : au théâtre, le public applaudit le comédien, alors qu’icelui sait qu’il a fait une faute dans le texte de l’auteur. Décalage du temps profane.
Côté enfantin, avec une logique qui peut paraître absurde, mais ce n’est pas toujours le cas.
Décalage/Naïf/Charme/Maladresse.
Exemple : L’introduction de certaines sonorités en musique, surtout dans les orchestres Russes, à cause de la différence de sonorité dû à la taille de l’anche des hautbois, et à la particularité de certains cuivres. Cela donne un charme. On retrouve aussi la « maladresse » Russe, comme une sorte de décalage dans les objets de fabrication artisanale.
Décalage : sorte de désaccord ou de déséquilibre entre le signe et l’idée.
Décalage : [GABER] plaisanter, se moquer. Cela va donner GABEGIE : railler, se moquer ; et aussi désordre, chaos organisé.
[GABE] moquerie, ruse.
Le décalage est déjà une spatialisation.

Dans l’état de veille, l’objet est perçu comme enveloppée, cocooné par la perception interne dans l’Instant. Sinon, les choses non-pensantes ne pourraient jamais être manifestées. Ainsi, une cruche placée dans un endroit obscur ne peut devenir visible que par l’éclat d’une lampe. Quant à la séparation dans l’espace-temps, elle est déployés, même à l’état de veille, par la maya ou ILLUSION, car tout ce qui existe dans l’Univers EST (sans pourquoi ou pur) et en est son unique fondation (elle n’a pas de parties et ainsi ne se laisse pas diviser spatialement). Mais par l’énergie du mental et par le mouvement cosmique, cette séparation dans l’espace-temps va assumer d’innombrables divisions qui ne sont guère que des constructions du mental et vont fourbir l’illusion d’un intérieur et d’un extérieur.

Seule la conscience conceptualisante et calculatrice peut inventer la dualité intérieur-extérieur : « Aucun des objets n’est situé nulle part ni à l’intérieur ni à l’extérieur, car seule la Conscience infinie assume selon son gré les noms-les-formes du monde en demeurant telle quelle » (Yoga Vasistha YV, VIb 148, 7).

POUR INVENTER UN EXTÉRIEUR IL FAUT UN CORPS !
OR L’EGO OU CONSCIENCE CALCULATRICE EST INTÉRIEUR AU CORPS.
On invente un extérieur ou spatialité DANS LE RÊVE et avec lui la diversité. Cet « espace-temps » est le rêve, celui-là même qui est nommé « veille » (en tant « qu’extension »), et qui n’a pas à être différent du rêve (YV, VIb 137, 37). Rêve, veille sont la même trame, le même canevas : une spatialité enveloppante, qui va donner une illusion d’extension spatiale : le rêve fait dans le spatiale micro ; la veille fait dans la conscience spatialisée nommée « le réel » ; le jour l’humain le nomme « conscience vigile empirique » ; la nuit il la nomme « rêve ». Le rêve ne peut que se « développer », donc un semblant d’espace-temps : nous voyons dans le rêve les objets à distance, donc en dualité sujet-objet ; mais dans le rêve la dimension ou espace-temps est FRACTAL À L’INFINI : les dimensions sont infinies et s’emboîtent les unes dans les autres, COMME DANS L’EFFET LARSEN OU TRANSCOMMUNICATION INSTRUMENTALE (par exemple l’effet Schreiber, schéma ci-dessous)


video_transcommunication_larsen_video_schreiber.png
 

Le bizarre est que dans le rêve nous percevons les objets comme s’ils étaient à distance, de nous, or ces objets n’ont pas pour autant d’existence hors du mental, comme l’explique un nombre de fois Ramana Maharshi, notamment à l’entretien 310, où la différence intérieur-extérieur est évoqué : « Quand vous voyez les objets comme étant multiples [diversité], ils sont irréels. Mais quand vous les voyez comme étant le brahman [le Sans Pourquoi ou Origine], alors ils sont réels, parce qu’ils détiennent leur réalité de leur substrat, le brahman [ou Soi, l’Instant, le Ici et Maintenant, l’Absolu] ».

 
 
 
 

Dernière mise à jour : 15-12-2018 01:28

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >