Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Consommation confort de l’ego
Consommation confort de l’ego Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 24-09-2019 22:16

Pages vues : 104    

Favoris : 8

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Apocalypse, Apparence, Asservissement, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Héros, Histoire, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Inquisition, Instant, Intérêt, Intérieur, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Magie, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pèlerin, Peur, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Silence, Simple, Social, Soi, Sophisme, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï, Zéro

 
moise_univers_feux.jpg
 
 
Consommation confort de l’ego
Sans la laïcité (à la française),
sans l’ego, le mental avait encore des
imperfections se rattachant à la consommation
et avarice spirituelle : comme en consommation,
désirer tantôt une chose, tantôt une autre, afin
de n’être jamais satisfait, ni d’un exercice
de piété, ni d’un autre, ni d’autre chose,
à cause du désir de confort ou plaisir et de
satisfactions qu’il y trouvait.

Comme le mental se purifiant en ne trouvant
plus la quantité de la consommation et de ses
douceurs auxquels il était habitué, il continue
son retournement de la Lumière dans la Paix, là
où précédemment cette paix pêchait par excès (par
manque de Paix justement,
ou par cette « paix » des Juifs).
 
ANTI-CONSOMMATION ET ANTI-BANQUE :
se détacher d’une foule de choses où le
mental mettait précédemment ses complaisances.



La Vraie Paix ne peut venir que dans la CONNAISSANCE DE SOI : « Qui suis-je ? », « la nuit aride ou obscure » comme l’appelle Saint Jean de la Croix, qui cite Saint Augustin qui disait à Dieu : « Que je me connaisse, Seigneur, et je vous connaîtrai ».
Jean de la Croix précise alors, comme Ramana Maharshi : « Ainsi donc le moyen que nous avons d’arriver à la connaissance de Dieu et de nous-mêmes, c’est la nuit obscure avec ses sécheresses et son aridité », sauf qu’à la différence du Maharshi, Jean de la Croix parle à la manière occidentale de Renoncement ou Putréfaction : le noir de la nuit obscure et donc la sécheresse et aridité, autrement dit : la PANique, parce qu’alors arrive la perte de l’ego, avec l’HUMILITÉ (« Le Ciel vide ce qui est plein et augmente ce qui est humble », Yi-King, l’Humilité).

Aridité et sécheresse chez Jean de la Croix signifie perte des sens, des senti-ments, comme le mot l’indique ! « Cette humilité qui provient de la connaissance de nous-mêmes, purifie le mental de toutes ces imperfections d’orgueil [ego] où elle tombait au temps de sa prospérité », écrit Jean.

HUMILITÉ = ARME MASSIVE CONTRE LA TYRANNIE DE L’OPINION : ne plus porter d’opinion ou jugement sur autrui. Humilité = ne considérer que sa propre misère, en ne regardant pas constamment les défauts des autres.

Comme il y a le vice de la consommation dans le monde du spatio-temporel, il y a aussi le vice de la consommation dans le monde du spirituel ; dans les deux mondes il s’agit de CONFORT ou GOURMANDISE, L’ANTI-GRATUITÉ.
Or, seul un mental vide qui ne pense pas à sa vacuité, « voilà ce qu’on appelle la véritable vacuité », dit le Secret de la Fleur d’Or, qui précise que prendre une sensation ou une expérience pour de la « vacuité » est le signal que l’ego et ses sens n’est pas encore dompté, et qu’il reste des passions ou la recherche de consolation, de confort !!!

Renoncement ou Putréfaction, le nuit obscure de Jean de la Croix, PANique ou nuit de douleur qui engendre la FONTAINE DE JOUVENCE (retrouver son origine) comme l’indique le verset de Jean de la Croix :
Oh ! l’heureux sort !
Je suis sortie sans être vue
.

Ce qui veut dire, comme l’indique Jean, qu’il est délivré des liens et de la cause où le tenaient ses tendances et les inclinations de ses sens ; « je suis sortie sans être aperçue, […] ; car, je le répète, les tendances et les vains plaisirs sont pour eux comme autant de liens dont ils enserrent l’âme [le mental], afin de l’empêcher de sortir d’elle-même et d’arriver à aimer Dieu [le Soi ou la Conscience infinie] librement ».

RENONCEMENT OU PUTRÉFACTION = RETROUVER LE PAYS DU RIEN DU TOUT : « Tandis que ma demeure était déjà en Paix », écrit Jean, pour dire son état originel NATURELLEMENT EN PAIX.
Ce Pays du Rien du Tout si bien décrit par Tchouang-tseu, à la fin du chapitre Liberté naturelle : « Vous avez un grand Arbre et vous vous souciez de son inutilité. Pourquoi ne le plantez-vous pas dans le Pays du Rien du Tout [ou du néant et de l’infini] ? Tout le monde pourra se promener à loisir sous son ombrage et s’y coucher à son aise. Il ne subira ni les coups de la hache [de nos jours les déchirements de la tronçonneuse], ni l’attaque des autres êtres. Ainsi, comment son inutilité peut-elle vous inspirer du souci ? ».

Ce monde de la consommation en ruine : tout va passer aux chiottes en or, et baptisées par le génial artiste : America).
LA FOLIE DU DÉSIR DE L’OR, FOLIE INTACTE DEPUIS LES ANCIENS ÉGYPTIENS ET LEURS PILLEURS DE LEURS TOMBEAUX OÙ S’ENTASSAIT DE L’OR. FOLIE DE L’OR AVEC LES CONQUISTADORS ESPAGNOLS ET PORTUGAIS… FOLIE DE L’OR AU 19È SIÈCLE EN AMÉRIQUE DU NORD PENDANT LE CONSTRUCTION DES ÉTATS-UNIS.
CET OR QUI DANS LE CONTEXTE, ET DES ANCIEN ÉGYPTIENS ET DU MONDE ACTUEL, REPRÉSENTE AU MENTAL DE L'HUMAIN LA VÉRITÉ, SIGNIFIANT BIEN QUE TOUT CE MONDE EST FAUX. IL N’Y A PAS DE LAÏCITÉ, TOUS LES ÊTRES HUMAINS ASPIRENT À LA VÉRITÉ, CELLE DE LEUR ORIGINE : le « Qui suis-je ? » ou « la nuit aride ou obscure » la vacuité chez Jean de la Croix.

Donc depuis Moïse, nous sommes passé du « Veau d’Or » » aux « Chiottes en Or », AUX FÈCES-FESSES.
FÈCES. FESSES [MERDAS] ou Excréments [CHIER]
Dépôt d’impuretés, ou excréments. Sur un tas de Merde on peut trouver bien des richesses/engrais.
Impuretés : par exemple en les mélangeant à une poudre métallique, les fèces s’attachent aux parties les plus grossières de cette poudre et les retiennent avec elles au fond du récipient.

CHIER (1250) : Faire ses besoins, ou se vider le ventre, faire CACARE.
AISANCE : cabinet d’aisances. L’aisance de la richesse matérielle (l’Or !?)
La « commodité », le contraire de gène !!! ou d'être dans le besoin !
En Chine, il y a la Déesse de la Fosse d’Aisance ou troisième Dame de la Fosse d’Aisance, KENGSANGU. (D’après Henri Maspéro « Essais sur le Taoïsme »)

À propos d’aisance matérielle, ou comment se soulager, voici une petite histoire conté par Nasr Eddin Hodja (1).
LA CRUCHE
- Hodja, lui dit un jour sa femme, il va falloir que tu nous achètes une autre cruche. La nôtre est percée. Le temps que j’aille aux lieux d’aisances, elle a déjà perdu toute son eau.
- Qu’importe ! lui répond le Hodja. Il n’y a qu’à faire comme pour la prière : on se lave d’abord et on va se soulager après.

Une belle merde, destinée à ceux qui entretiennent la peur dans ce monde, et toujours conté par le Hodja (1).
CE QU’UN HOMME PEUT FAIRE
Nasr Eddin s’est introduit frauduleusement dans une melonnière mais juste au moment où il s’accroupit pour voler un beau fruit bien mûr, il se fait surprendre par le gardien, lequel lui fonce dessus, gourdin brandi et force insulte à la bouche.
- Calme-toi donc ! proteste le Hodja en se relevant. Tu ne vois pas que j’ai dû entrer ici précipitamment et m’isoler afin de soulager un besoin urgent ?
L’homme regarde alors à terre et découvre une bouse de vache.
- Ah ! fils de chien, face de goudron ! Tu me prends pour un imbécile ? Tu ne vas quand même pas prétendre qu’un homme peut faire une telle merde ?
- Oh, si ! répond le Hodja : il peut très bien quand on le traite comme une bête.

On peut aussi noter que les voleurs font œuvre de salubrité, d’une certaine façon : ils soulagent les riches !

Rapport Énergie/Digestion :
L’ÉNERGIE c’est :
1) Manger et évacuer.
2) C’est la chaleur.
L’OR a un rapport avec la Merde, dans le sens où il sert d’étalon de paiement des marchandises, et où l’on se tue pour l’obtenir. C’est donc une forme d’énergie bien dangereuse que la monnaie d’Or, qui a amenée à la religion de la Consommation :
Produire, vendre, acheter d’où découle pollution, tristesse, chômage.
Et si on se fie à l'Évangile de Saint Jean qui nomme la Lumière du monde : Vérité et Vie des hommes, la Vraie vie, c'est la Lumière du monde. Les lumières d'apparats, les éclats chatoyants de l'ego ou de l'orgueil ne sont que des lumières mortes et trompeuses qui ont valu à l'or métallique le titre de : brillant cadavre.
Il y a d’autres sens encore : celui d’aider à sortir de la pauvreté matérielle.
Pauvre, être DANS LE BESOIN Excréments = produit de la DIGESTION RICHE, venant de la Transformation. (Merde riche en vitamines)

Encore une petite histoire du Hodja (1) sur ce qu’il pense de la justice.
LE CONSEIL DU CADI (ou une justice de merde)
Un jour que Nasr Eddin se promène dans la rue, suivi comme d’habitude par son âne, il croise le cadi qui lui lance au passage :
- Alors Hodja, toujours fidèle à cet animal stupide ?
- Ah, cadi, ne m’en parle pas, je crois qu’il l’est de plus en plus.
- Eh ! Moi je connais un moyen de le faire sortir de son ânerie. Au lieu de lui donner du fourrage, fais-lui donc manger des arrêts de justice...
Une semaine plus tard, même rencontre.
- Alors, Hodja, cet âne ? As-tu suivi mon conseil ?...
- Je l’ai suivi et ça a marché : maintenant, quand il crotte, il sait pourquoi ça sent mauvais.

Oui, d’accord avec Pierre Jovanovic, les Hébreux et ensuite les Juifs sont des voleurs, qui volent les autres après avoir volé maintes choses qu’ils firent recopier dans leur Ancien Testament ! Les Juifs inventent après ça le copyright qui va leur rapporter de l’argent… notamment l’idée ou opinion de « peuple élu » ! Selon Jacques Attali les Hébreux inventent un Dieu unique, puis l’argent pour avoir la « paix », puis plus tard les Juifs auraient inventés le chèque, la lettre de change et j’en passe, le socialisme, la psychanalyse, et bien-sûr Hollywood et le début du « tout connecté »… A j’oubliais, ils inventèrent : aussi les banques, le washingtonisme, le sionisme…. Bref, ils copyright tout et vont appeler ça « modernité » (toujours selon Jacques Attali) ! Les Juifs se retrouvent aussi en grand nombre dans cette judéo-maçonnerie spéculative née en 1717 dans une taverne à Londres.


Note.
1. Nasr Eddin Hodja est un personnage légendaire, ou mieux, « légendarisé », dont la tradition s’est constamment diversifiée et enrichie au cours des siècles dans le folklore du monde arabo-musulman et même jusqu’en Mongolie. La vérité par l’absurde, le renversement des choses dites normales est conforme à la loi des croisements, celle de la focale d’un objectif, et il se révèle à l’œil du lecteur témoin l’inanité de toute entreprise humaine.
Il ne faut pas oublier que derrière l’écran de l’illusion de ce monde tout s’inverse : ce qui semblait vrai se révèle faux, ce qui paraissait lumière devient obscurité, ce qui était raisonnable semble folie ; et ce que l’on croyait conscient n’était que sommeil. (Les exemples de Nasr Eddin proviennent du livre de Jean-Louis Maunoury : Absurdités et paradoxes de Nasr Eddin Hodja, Éditions Phébus).
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 24-09-2019 22:39

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >