Accueil arrow News arrow Dernières news arrow La K-verne ou K-ave, le TROU
La K-verne ou K-ave, le TROU Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-01-2020 22:04

Pages vues : 551    

Favoris : 78

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chimère, Christ, Circoncision, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Duoversel, Eau, Ego, Fétiche, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Ignocratie, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Marsyas, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Migrant, Morale, Mort, Mot, Narcisse, Nature, Nihilisme, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
 
 
La K-verne ou K-ave, le TROU

Eux (les Juifs)
ou
Nous (les non-Juifs)
Et ce sont ceux qui divisent ainsi qui
parlent d’« égalité » et de « services »
(les spécialistes)
 
 
 
La K-verne, du K de Kinder formant la famille père-mère-enfant. Le C marque le causisme et la quantité-qualité. En espagnol on a calidad et cantitad avec un c et non un qu. Or en Espagne qualité et quantité son calificacion (qualification), soit le mental comprenant connaissance et conséquence. Le latin écrit qualitas et appelle summa la quantité. Mais l’Allemand écrit kaukasus, kolossal, kolonie, par contre il écrira : qualität et quantität, comme mots latins entrés dans sa langue, tandis que le roi Kœnig, qui indique bien chez lui la qualité et Kinder, l’enfant marque bien la quantité et s’écrivent avec un K. Conséquence évidemment de la Tour de Babel ou opinion et ego…
Bref, C, G, Q, et K à l’origine étaient une seule et même lettre.

K-verne, Trou, rejoint la non-dualité où dedans-dehors n’existe pas. Choisir le dedans c'est fabriquer du même coup son contraire, idem pour la fabrique de la valeur qui va engendrer le voleur : va(o)leur…

K a un rapport avec le A, soit la cassure comme le C et le Q, puis l’unité se divise en deux, comme le A en son milieu (Dieu fit l’Homme à son Image : le ‘Je’-‘Je’) : proche du Y androgyne se déversant sur Terre par un de ses côtés (action), et donc cesse d’être Yin et Yang pour former le K… Voir Kiosque : centre du TOUT déployé (Paradis) et IOS ramené par un autre partage à du spatio-temporel.
Le A fait dans le privatif : A-phone, A-visé, A-mour (privation de mort).
Ce A qui marque l’Instant : l’interjection Ah ! Qui marque la séparation du A privatif jouxté avec la Félicité par rapport à son état en dualité sujet-objet quasiment abolit.

Ces propos me font me tourner vers le magnifique Paradoxe qui dev(r)ait nous faire nous interroger sur nôtre époque du Néolithique qui détruit nôtre Terre par son évolutionnisme ou WINNERISME en CHIFFRE : 1 > 2 > 3, etc., soit la FLÈCHE DU TEMPS QUI NE COULE PLUS QUE DANS UN SEUL SENS. Mais, comme l’indique d’ailleurs aussi Jean Coulonval (Synthèse et Temps Nouveaux), en CIRCUMINCESSION, ou en un mot plus neutre, en CIRCULUS (Révolution), soit : 1 = 2 = 3, etc. Paradoxe ou Contradiction étant seul Moteur, le Besoin, sortant de la saloperie thermodynamite. C’est en effet par la Contradiction ou le Paradoxe que l’on peut arriver à la SINGULARITÉ ou état de la Vierge Noire, le TOUT, l’Univers sans ailleurs : le monde, tous les corps qu’il contient, manquent à jamais de leur complément en miroir : ILS SONT PIERRE. Ce qui de nos jours et depuis quelques millénaires va hélas se transformer en PÉTROLE (huile de pierre, Or noir ou énergie première en thermodynamique humaine et capitaliste).

ÂGE DE PIERRE = ÂGE D’OR, QUI EST ÉTERNEL. EAU PRIMORDIALE QUI VA DONNER LES GIGANTESQUES MÉGALITHES MOULÉS (ancêtres du vulgaire béton).

Ainsi par ces PIERRES, ils sont à jamais IDIOTÈS, SCHIZOPHRÈNE (1). Une idiotie d’être Ici et Maintenant et pas ailleurs, donc sans temps qui coule, soit la PIERRE au sens alchimique du mot : pour se saisir, pour savoir qui nous sommes et pourquoi nous sommes Ici et Maintenant, il faudrait la dualité sujet et objet ou un MIROIR, mais le monde ambiant n’offre justement que de la PIERRE (ici sens de la Matière ou corps). La lapidation étant probablement une forme très naïve et cruelle de forcer une personne à re-trouver son état de « Pierre » (non dualité, non-temps).

Il est certain que le contact sans double est SANS CONFORT ! Et ce monde actuel de la dualité fait tout le contraire pour construire un confort qui va asphyxier les humains. D’ailleurs l’ivrogne (voir Maître Puntila et son valet Matti, de Bertolt Brecht, où l’ivrogne Puntila imbibé pratique la non-dualité, et une fois qu’il est à jeun, il est dans la dualité et devient méchant. Pourtant une fois imbibé d’alcool il devient gentil, même en phase anti-confort absolu, vision de la PIERRE, soit une dureté, une froideur [que personnellement je n’ai jamais ressenti ; comment peut-on avoir « un cœur de Pierre » ?], une Pierre comme NÔTRE PROPRE PERSONNE OU INDIVIDUALITÉ, la seule chose au monde que paradoxalement il soit impossible de regarder sans tomber aussitôt dans le dualité d’un sujet se regardant en tant qu’objet).
La PIERRE signifie la chose qui est à jamais telle qu’en Elle-même, sans pourquoi, donc sans aucun signe qui permettent la dualité sujet-objet ou qui permette une identification ou une dualité quelconque.

L’ivrogne entre dans le Thème du DÉVERGONDÉ : s’écarter de la « bien pensance » ou Super Grégarisme capitaliste quand on ne travaille pas (être chômeur c’est pas bien, on n’occupe pas « correctement » ou socialement son temps). Le dévergondage est donc un ÉCART comme le Gond qui est écarté de son logement, et écarter-écarteler est le principe de l’instrument de torture synonyme des 4 forces (É-cart-er) du TRIVIAL « travail », instrument déchirant en écartant en 3 (comme le fait actuellement la trinité judéo-maçonnique spéculum : « liberté-égalité-fraternité »). Faire le grand É-cart est donc DISPERSER LES 4 voiles qui recouvrent en prétendant dévoiler ! Même dualité dans la dualité « distinguer le bon grain de l’(I)vraie » (à ne pas confondre avec le Soi où n’existe plus de binaire!, car ce I bouffé par le V de vraie ne peut donner qu’un rai E qui ne saurait être le I du Point sur le I ou du « Un Point c’est Tout » du Point Focal ou TROU, la Stargate. Cet I-vraie qui sonne comme Ivre et « vrai » à certains moments très imbibés (voir Maître Puntila et son valet Matti). Comme quoi il est salvateur d’appliquer la Loi des Croisements…

« Vous puez tous deux de l’âme », dit le Consul à Hugh et Yvonne, dans : Au-dessous du volcan, de Malcolm Lowry. Puer, transpirer = la quantité et le productiviste, matérialiste de ce monde industriel et capitaliste actuel.
Bref, l’ivrogne Puntila devient seulement lui-même quand il boit. Ce qui ne veut pas dire que pour se libérer il faille se souler, ou s’envoyer en l’R avec moult drogues naturelles ou chimiques….. Car le problème sera toujours là… Comme quoi il est salvateur d’appliquer la Loi des Croisements ou PARADOXE (dessin en haut de page), soit la clé de voûte ou Révolution : circulus ou mouvement en courbe fermée…


Note.
1. Invention de la schizophrénie en 1911, ce qui est logique puisque le ‘moi’ prenait la place du roi, alors il était tout opinion d’inventer une maladie qui prétendait montrer la « désagrégation de l’individualité » en une « perte de contact avec la réalité ». Mon Dieu !!! Notez le nombre de personnes intervenant dans des médias ou faisant métier de politisme qui emploient le mot « schizophrénie » à tort et à travers symptôme de ce triomphe du ‘moi’ ou de ce culte du narcissisme lié au monde marchand du capitalisme, tout se tient. Vous êtes « schizophrène » si vous n’êtes pas dans la « réalité », avec « les autres » (sinon : autisme ou « sociopathie », soit ni plus ni moins qu’une forme d’IDIOTÈS ou SINGULARITÉ). Évidemment être « sociopathe » ou « schizophrène » c’est pas bon pour le commerce puisque ça empêche d’être un salarié ou d’être dans la norme ou le social édictée par une tête d’œuf au Pour-Voir genre du Yahvé politiste des Hébreux-Juifs (voir ci-dessous).


Le judaïsme « pue de l’âme » et surtout du « commerce » ou du « changisme » ! Le judaïsme est l’exemple du fixisme par excellence, soit une dualité de plus comme les va(o)leur et certainement pas un monothéisme ou un Universel comme ses paroissiens le prétendent en se bombardant de « peuple é(l)mu » ou peuple-prêtres avec rêve de fabriquer pour tous leur « Jérusalem céleste » judéo-maçonnisée. Les Juifs sont les rois de la division : Juifs et non-juifs… Par conséquent aussi les judéo-maçons spéculatifs qui divisent comme jamais depuis 1717.
« Je suis Yahvé ton Dieu [donc ici un Dieu extérieur, un Dieu de tribus et Dieu malade], qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude [accusation non fondée sur le problème de l’esclavage en Égypte ancienne et donc ici un Dieu extérieur, Yahvé, en forme de politisme si particulier]. Tu n’auras pas d’autres dieux devant moi. Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur terre, ici-bas [sic], ou dans les eaux, au-dessous de la terre [?].
Tu ne te prosterneras pas devant ces dieux et tu ne les serviras pas, car moi Yahvé, ton Dieu [sic], je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants [sic], les petits-enfants et les arrière-petits-enfants [matérialisme et politisme] pour ceux qui me haïssent, mais qui fais grâce à des milliers pour ceux qui m’aiment [qui m’achète comme un objet] et gardent mes commandements [possession et la carotte et le bâton ou dualité sans fin de causes-effets] ». (Exode 20, 2-6).
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 15-01-2020 22:26

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >