Accueil arrow News arrow Dernières news arrow L’histoire ou la f(r)iction
L’histoire ou la f(r)iction Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 08-03-2020 22:30

Pages vues : 583    

Favoris : 97

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Histoire, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
logo_repub_francenazi.jpg
 
 
L’histoire ou la f(r)iction
Toute fiction ou friction en aliénation
comme tout concept produit par le mental
a une naissance, une croissance et une mort.
Le meilleur exemple en est la civilisation :
les cancéreux du pouvoir n’ont cessé de rêver
à l’institution du « Empire universel » comme
leur « république universelle », réunissant
sous la chefferie d’un seul ou d’un petit
groupe tous les peuples de la Terre.
Mais tout ce qui est des productions du mental
et de la main de l’humain en atteignant le
point culminant de leur puissance et de leur
gloire, la graine de dissolution qu’elles
portaient en elles par le fait de naître à
un moment donné, à un temps historique,
aboutissait à leur destruction.

Cette graine de dissolution se nomme EGO,
ou SUFFISANCE, QUANTITATIF, PRODUCTIVISME.
Le coronavirus est très productiviste
conformément au principe de l’avoir
de cette société.
 
 
Ce monde de la tyrannie de l’opinion ou de la « MONNAIE COURANTE » (comme l’expression des deux même mots/maux) ; « monnaie courante » parce que comme l’opinion circulant partout comme ses réseaux sociaux en sa mode grégaristique du social.

MONNAIE COURANTE = LIBERTÉ D’EXPRESSION OU LA REINE DU CONVENTIONNEL-OPINION, LE RÉSEAU SOCIAL, ABSOLUMENT TOUT ÉTANT DIRIGÉ-DIGÉRÉ PAR L’ARGENT, LE FRIC/FLIC (comprenant l’État profond ou « patient zéro », ce complexe militaro-industriel dénoncé par Dwight D. Eisenhower [vidéo en fin d’article], complexe militaro-industriel lié au capitalisme et à cette marchandisation de la planète)

La Science vu par le capitalisme depuis les loupiotes des perruques poudrées et de leur encyclopédie étouffe-Chrétiens consiste en cette définition du mot science déjà mentionnée ici un nombre de fois : Ensemble de connaissances, d'études d'une valeur considérée par convention ou opinion comme universelle, caractérisé par un objet et une méthode déterminés, et fondées sur des relations objectives vérifiables (les preuves liées à l’opinion de l'ego), là encore par convention. Ou en d’autres mots : Expériences reproductibles et contrôlables par d'autres (tout le monde peut le faire), et en toute saison et toutes températures et conditions atmosphériques. Donc il y a contradiction, car cela ne peut pas être universelle puisque chaque expérimentateur est unique, ou particulier (Singularité ou Soi), et c’est surtout de plus lié actuellement à un devoir de rentabilité, vu que les « scientifiques » sont tous devenus des salariés comme la femme de ménage qui nettoie leurs chiottes.

La « science » est donc devenue un simple outil de production capitaliste comme l’industrie automobile produit des voitures à la chaîne ; cette science travaille unique sur de la QUANTITÉ, du CHIFFRES, donc maintenant du digital : voyez le phénomène des imprimantes 3D…. Malheureusement ce type d’imprimantes ne sort pas encore des pizzas toutes chaudes ! Bref, elle est inutile pour la vie du Ici et Maintenant et est bien un outil du capitalisme, des collabos du régime et de leur « science » comme de leur « intelligence artificielle »… et de leur langue anglaise langue par excellence du capitalisme…

L’imprimante 3D est le type même du QUANTISME OU CHIFFRES, DE LA MÉCANIQUE PURE « BÊTE ET MÉCHANTE » : si vous trouver par votre mental un algorithme ou une combinaison logique entre A et B, comme avec votre imprimante 2D ou 3D vous pouvez la reproduire à l’infini comme la chaine de causes et effets aussi infini et donnée en exemple par Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux :
« Une jeune cousine, élevée par les bonnes sœurs, me disaient un jour : ”Pour avoir un œuf il faut une poule et pour avoir un monde il faut un Dieu”. À quoi je répondais : ”Pour avoir une poule il faut aussi un œuf. Tu t’enfermes dans une chaîne de causes et d’effets dont les deux bouts ne se rejoignent pas, et que tu peux allonger à l’infini, sans que ton raisonnement soit valable” ».

Ce que j’appelle ZÉRO INDIEN est la création renouvelée D’INSTANT EN INSTANT OU D’ICI ET MAINTENANT EN ICI ET MAINTENANT. AINSI LE VRAI SENS DU MOT SCIENCE EST IDENTIQUE À LA SUPER TAUTOLOGIE DU « JE SUIS CE JE SUIS », SOIT UNE ANTI-REPRODUCTIVITÉ, UNE ANTI-SCIENCE selon le sens définit plus haut ; parce que le Seul Réel étant précisément, ce qui, pour ne pas supporter une copie, demeurera à jamais réfractaire à toute entreprise d’identification par dualité sujet-objet, demeurera réfractaire À TOUTE INFORMATION-NÉVROSE DE NÔTRE ÉPOQUE QUI BOUFFE DE L’INFORMATION DIGITALE DE SECONDE EN SECONDE.
Seul est visible le faux, car le Vrai cesse d’être vrai dès lors qu’il est vu.
Francis Cousin apporte un trouble dans ses interventions en vidéo quand il emploi le mot « histoire » pour parler du Soi….. Il faut donc décoder son mot « histoire » en le voyant simplement en clair comme : le Soi, l’Instant, le Spontané, Maât, le Non-agir, la Conscience infinie, etc., selon le point de vue de chacun, mais c’est le même unique Thème du VIDE qui n’est POINT vide…. soit le Thème de l’IDIOTÈS OU SINGULARITÉ, la VIERGE NOIRE…

La Zéro indien est bien-sûr L’ANTI-ARGENT OU LA GRATUITÉ PAR ESSENCE : une fois tous les packaging de la « valeur d’échange » épuisés, le capitalisme en meurt : il ne peut plus se reproduire façon « oiseau phénix ».
SPONTANÉ = CE QUI NE PEUT PAS NE PAS ÊTRE : le « Je suis ce JE SUIS » EST NATURELLEMENT OBLIGÉ, comme le MAÂT de la déesse égyptienne qui porte la plume symbole de vérité ou de transparence, de légèreté ou de vérité comme la plume posée sur un des plateaux de la balance….
MAÂT = UNE UNIQUE RÈGLE : L’INSTANT, comme la plume symbolise l’anti-gravitation.

La « valeur d’échange » identique à la virtualisation de la langue parlée puis écrite aussi déjà mentionnée un nombre de fois sur le site :
David R. Olson dans : L’univers de l’écrit - Comment la culture écrite donne forme à la pensée :
« Mais il semble peu douteux que l’écriture et la lecture aient joué un rôle essentiel dans la genèse d’un bouleversement, par lequel nous sommes passés d’une pensée sur les choses à une pensée sur les représentations des choses, c’est-à-dire à une pensée sur la pensée [donc le RE et une distance entre]. Notre conception moderne du monde et de nous-mêmes est, pourrait-on dire, un sous-produit de l’invention du monde sur le papier » ; et page 220 : « Les signes ont été considérés au Moyen-Âge comme faisant intrinsèquement partie des choses, tout comme leur nom ; au XVIIè siècle, les signes deviennent des ”modes de représentation”. Les représentations finissent par être radicalement distinguées des choses représentées. Pour représenter de manière fidèle, la langue doit être amenée le plus près possible des mots ». Donc ici devenant automne, déjà égrégore, comme le langage écrit est virtualisé, digitalisé, et est bien devenue une « pensée sur la pensée », une RE-présentation, une copie totalement différente de la chose à représenter. C’est cela aussi la « valeur d’échange ». C’est-à-dire que tout étant éloigné du Soi, du EST, tout en devient aliénant, tout en devient pensée sur la pensée, soit tout devient du calcul mental ou de raison, tout se digitalise à la Juifs-Google  ….
LANGAGE ÉCRIT OU VALEUR D’ÉCHANGE = LE « PATIENT ZÉRO » re-devenant à la mode avec le coronavirus de 2019-2020.


Guerre à mort entre religions monothéistes contre Païens, ou entre l’Avoir et l’Être : Civilisation contre Primitifs (après 1789 les Paysans deviennent des habitants des villes et en deviennent donc des citoyens). C’est la guerre de la non-division contre la dualité principe de guerre par essence : « LE ”DEUX”, C’EST LA GUERRE » (dernière ligne en dernière page de Synthèse et Temps Nouveaux, de Jean Coulonval).


Guerre entre les besoins premiers nécessaires à la vie courante contre les biens du système du culte de l’ego et de son pouvoir d’achat en un salarié, donc les besoins ne sont plus réels mais commandés selon le marché, c’est-à-dire commandés en fonction des besoins solvables de la tyrannie de la quantité, de cette croissance, de cet évolutionnisme infernal. Ce symptôme pouvoir d’achat du salarié fait de chaque Terrien une marchandise aussi nomade que l’argent qui circule partout et de ce fait il n’est pas raciste puisque « sans odeur » (il est désormais virtuel), il est accepté partout selon le principe moderne et socialiste de démocratie mercantile du « vivre ensemble ».

MARCHANDISATION DU MONDE = EXTÉRIEUR EXTRÊME, LAÏCITÉ, IGNORANCE ABSOLUE DU MOINDRE INTÉRIEUR, D’OÙ POLLUTION MORTELLE.

La marchandise liée à la maladie du POUVOIR d’achat EST LA DICTATURE COMME JAMAIS IL N’EN EXISTA AVANT : l’être humain est devenu un code informatique dans un fichier d’ordinateur ; il est réduit à un code, à un algorithme comme ceux utilisés par les financiers eux-mêmes algorithmes de Wall Street. TOUT CELA SYMBOLISE LA FRICTION EXTRÊME DE CETTE CIVILISATION : SON SPECTRE-SPECTACLE, C’EST UNE FANTÔME, C’EST UNE SINGERIE DE L’HUMANITÉ, UNE COPIE, UNE IMITATION DEVENANT DE PLUS EN PLUS GROSSIÈRE ET RIDICULE.

Comme le passage au langage écrit et imprimé, le passage à la marchandise a fait que nous sommes passés à une culture effectivement de « MONNAIE COURANTE » ou de pensée unique qui se singe elle-même en rêve de « liberté d’expression », et comme déjà écrit, nous sommes ainsi passés - et avec la marchandisation du monde, et avec le langage écrit puis imprimé et maintenant digitalisé - d’une pensée sur les choses à une pensée sur les représentations des choses, donc cette civilisation du SPECTRE-SPECTACLE. NÔTRE CONCEPTION DU MONDE ACTUEL ET DE NOUS-MÊMES EST ALORS UN SOUS-PRODUIT DU MONDE SUR LE PAPIER, ET MAINTENANT UN SOUS-SOUS-PRODUIT DANS LE TOTAL SPECTRE OU ABSOLU VIRTUEL DE L’ORDINATEUR ; D’AILLEURS TELLEMENT VIRTUEL QUE TOUT TOURNE AUTOUR DE LA MATIÈRE EN UNE VIE UNIQUEMENT MARCHANDISÉE SOUS POUVOIR D’ACHAT, ET DEHORS LE SPIRITUEL ET LE SENS DE BASE DE LA VIE HUMAINE ICI-BAS, ICI ET MAINTENANT.

F(R)ICTIONS = ABSOLUMENT TOUT EST DEVENU MATIÈRE-OBJET D’ACHAT ET DE VENTE : COMBIEN TU VAUX SUR LE MARCHÉ (de l’emploi) ?


Vous voulez gérer, améliorez la monnaie, pour en faire une plus « équitable », plus « compassionnelle » envers tous les Terriens ? MALHEUREUX ! VOUS ALLEZ SOMBRER DANS LA DICTATURE RÉVOLUTIONNAIRE dénoncée par Fernando Pessoa en 1922 dans : Le banquier anarchiste : en prétendant apporter la « paix » sur Terre et « sauver l’humanité » vous allez amplifier les souffrances que vous prétendez soulager ! « L’un de nous [révolutionnaire] se mettait à commander les autres, et en faisant tout ce qu’il voulait ; ou bien il s’imposait et obligeait les autres à être ce qu’il voulait… ». En voulant libérer de la tyrannie comme en voulant créer une nouvelle monnaie aussi pour « libérer » on ne fait que construire une nouvelle tyrannie là où il n’en existe aucune puisque LA LIBERTÉ EST NÔTRE CONDITION NATURELLE, IL FALLAIT UN « PATIENT ZÉRO » POUR L'INVENTER ET AINSI DÉCLENCHER LA MARCHE DE SON CONTRAIRE : L’ASSERVISSEMENT, UNE TYRANNIE PREMIÈRE.
Pessoa qui écrit : « Il n’est pas naturel de travailler [sauf dans cette invention, ce spectre fictionnel du ”pouvoir d’achat”], donc égoïste [chacun pour soi dans le « Enrichissez-vous » et du « votre ceci, votre cela »] ; il n’est pas naturel non plus de consacrer nos efforts, à quelque but que ce soit [la compétition guerrière winner-loser], sans avoir la compensation de savoir que ce but est atteint [donc possédé…] ».
LA TYRANNIE EST LE FAIT DES FICTIONS SOCIALES (ÉGRÉGORE), ET NON DES HOMMES QUI LES INCARNENT : iceux sont simplement, pour ainsi dire, les moyens que les fictions [les opinions] utilisent pour nous tyranniser [comme l’ingénierie sociale], de même que le couteau est un des moyens que l’assassin peut utiliser… Tenez : détruisez donc TOUS les grands financiers détenteurs de capital dans le monde entier, mais SANS DÉTRUIRE LE CAPITAL. Dès le lendemain, le capital, passé en d’autres mains [comme le virus passant d’humains à d’autres humains, comme l’argent ou l’opinions circulant partout], continuera d’exercer sa tyrannie par le canal de ses NOUVEAUX propriétaires. Maintenant, détruisez non pas les grands financiers [les Bernard Arnault etc.], mais le capital lui-même : combien de financiers restera-t-il ? » (Pessoa, pages 68-69).

C’est-à-dire que ce n’est pas un Bernard Arnault qui possède le capital, c’est le capital qui tient prisonnier Bernard Arnault et sa lignée.

Vouloir changer de monnaie pour « améliorer » la condition humaine est l’équivalent de repeindre d’une autre couleur les murs de sa prison. La guerre de 1914-18 a couper le monde entier bien plus que le 1789 français : passage du monde de l’artisanat et de la qualité à celui de l’industrie et de la quantité : liquidation de la politique d’avant 1789 soit la monarchie, liquidation de la religion, en France par séparation de l’Église et de l’État, la marchandise devient LA religion mondiale et à partir de là, la marchandise, la matière, devient l’Empereur du monde, LE CANCER DU POUVOIR A ATTEINT SA MATURITÉ, CE QUI NE PEUT QU’ANNONCER SA MORT DANS LE SIÈCLE SUIVANT, LE NÔTRE, CELUI DE 2000 À 2099. CANCER DU POUVOIR = MÉTASTASES PARTOUT, FRAGILITÉ EXTRÊME POUR ATTEINDRE SA MORT. CE N’EST PAS UNE THÉORIE, C’EST LE PROCESSUS NATUREL DE TOUT CE QUI NAÎT ET DOIT EN (P)MOURIR.

Non, non, comme le montre Pessoa dans Le banquier anarchiste, Bernard Arnault n’est pas l’homme à abattre, il n’est pas le capital à lui seul et avec sa lignée ; il n’y a pas de complot de domination, parce qu’encore une fois, c’est le capital qui emprisonne Bernard Arnault ; le cancer de la marchandise étant le SAINT GRAAL DE LA VALEUR D’ÉCHANGE.

Avant 1945 et puisqu’en 1968 de nombreuses familles possédaient encore leurs moyens de productions : les Michelin, les Boussac, les Moulinex, les Biscuits Brun et les Pâtes La Lune dans la lignée de Jacques Forgeot, etc. La famille Moreau possédaient une usine de pâtes et de biscuits et chocolats à Auxerre que j’ai visité, et dont la boutique de vente se situait dans la rue principale (rue de l’Horloge), et dont un Jean Moreau fut Maire d’Auxerre ; à Auxerre se trouvait aussi les usines Guillet.

Le capitalisme bouffant tout, il n’y a plus de famille possédante de leurs usines et les nouveaux actionnaires ne possèdent pas non plus les moyens de production, le capitalisme comme le langage écrit virtualise, engendre le pensée sur la pensée : une entité verbeuse mondialisée et artificielle anonyme. Tout est devenu ÉGRÉGORE, SPECTRALE : PERSONNE NE TIRE LES FICELLES DU CAPITALISME, UN COCHON NE RECONNAÎT PLUS SES PETITS, le Soi ou plutôt l’Égrégore devenu supérieur et parfaitement autonome est devenu capitaliste : voyez un Carlos Ghosn qui fut tout puissant à l’égal d’un roi, et qui du jour au lendemain n’est plus qu’un loser, car l’Égrégore continue très bien sans lui son autonomie ravageuse.

CE QUE CERTAINS APPELLENT « DÉMOCRATIE » NE POUVAIT NAÎTRE QUE LORSQUE L’HARMONIE ORIGINELLE A ÉTÉ DÉTRUITE, LORSQUE LA DIVISION, LE DEUX APPARUE. POUR JEAN COULONVAL ET D’AUTRES, LA DÉMOCRATIE EST LA FORME DE SOCIÉTÉ SUPRÊME ET PARFAITEMENT DIABOLIQUE, ELLE PRÉTEND QUE CHACUN PEUT « S'ORGANISER » (devenir autonome et ”responsable”) TOUT EN FAISANT CROIRE AUX HUMAINS QUE C’EST EUX-MÊMES QUI DÉCIDENT (ILS SONT TOUS DEVENUS DES ROIS). IL N’Y A PAS PIRE DICTATURE QUE LA DÉMOCRATIE : un summum du miroir aux alouettes, un spectre égrégorien qui fait CROIRE, COMME UNE RELIGION : le nazisme comme l’URSS se disaient démocratie (Hitler a atteint le pouvoir avec 95% des voix), tous les régimes sous la dénomination de république se disent « démocratie » ; idem avec le mot ”fascisme” dont la manipulation médiatique en réseau se sert pour désigner des constellations politiques et d’opinions aussi différentes que le fascisme de Mussolini, le nazisme de Hitler ou les régimes si proches de nous de Franco et Salazar, etc., pour arriver jusqu’au 21è siècle, tout en passant par le gaullisme… Tous ces régimes ne font que nourrir l’Égrégore et sa démocratie et ses entités mondiales dressées au pouvoir d’achat. Idem avec les partis politiques : AUCUN ne proposera son propre sabordage en demandant, et la suppression de l’État, et de celle de l’argent et de celle du salariat !
La seule chose qui différentie les partis politiques est la manière de repeindre la prison du capital et du choix de la couleur.
De cela découle que les élections ne sont qu’un os lancé aux chiens pour calmer leurs contestations ; comme l’histoire des singes en temps de disette à qui leur gardien craignant une rébellion propose pour seule nourriture : 3 glands le matin et 4 le soir. Les singes protestent, la disette persiste, alors le dresseur leur lance : Vous aurez 4 glands le matin et 3 le soir » ; tous les singes se couchèrent joyeux. Joli exemple de politique façon république et sa démocratie, exemple donné par Lie Tseu, dans : Traité du Vide parfait, chapitre L’empereur jaune, paragraphe 19.  

Inventer la « liberté » c’est déjà inventer son contraire comme de fabriquer une constitution, c’est engendrer le chaos et le système imbécile de « à chaque problème une loi ». Constitution, droit et institutions commencent à naître avec le mental qui calcul, l’administration et son outil : le langage écrit pour fixer les lois et administrations chères au Prince de ce monde qui aime avant tout « ORGANISER ». Donc comme l’explique Pessoa, on remplace une tyrannie par une autre tyrannie qui va se repeinturlurer en « autogestion » (démocratie du ”votre ceci, votre cela”), soit l’ultime couche du capital, parce que le tyran ce n’est pas Bernard Arnault, c’est LA MATIÈRE, LE MARCHANDISME, La lignée dominante des Bernard Arnault ne domine rien, l’Égrégrore suprême Marchandise le fait à sa place. Organiser la tyrannie sur les autres est identique aux actuelles singeries qui se nomment « assemblées constituantes », soit la tyrannie de l’opinion ou de la palabre à n’en plus finir (comme l’histoire de singes résumée plus haut, dans la palabre on embobine un roi africain pour se concilier ses bonnes grâces).
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 08-03-2020 23:33

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >