Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Social en inversion accusatoire
Social en inversion accusatoire Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 14-10-2020 02:19

Pages vues : 73    

Favoris : 7

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Mieux, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Yokaï

 
ci1-mr450.jpg
 
 
Social en inversion accusatoire
Le satanisme pur :
CELUI QUI ORGANISE : LE SATAM, L’ADMINISTRATEUR (1)
Il organise, parce qu’il a peur du GRATUIT,
il a peur du SAINT CHAOS : il lui faut
de la MASSE, du sécuritaire (dont le vaccinisme ),
DU VISIBLE, DU CONTRÔLABLE, DU CONFORTABLE.
« Ce qui est visible est impuissant, enchaîné et
faible, et ce qui est invisible est ardent
et incontrôlable » (Djalâl-od-Dîn Rûmî,
Mathnawî, Livre 2, 1309)


LA CAVERNE-PLATON-COVID.
 
Dans le matérialisme, la démocratie et la
laïcité actuelle, INVISIBLE = ÉTAT PROFOND,
CEUX QUE LE VULGAIRE ÉLECTEUR ET CITOYENISÉ NE
PEUT PAS CONNAÎTRE, DONC LE VRAI POUVOIR.
Les « élus » par les masses ne sont que
leurs MARIONNETTES et nullement LE pouvoir ;
la démocratie n’a jamais existée.



Ô toi qui recherche la sécurité, tu es un infirme ! (Djalâl-od-Dîn Rûmî, Mathnawî, Livre 2, 1375)
Ce qui pour les autres est un objet de crainte est votre sécurité ; le canard est rendu fort par la rivière, la volaille domestique est rendue faible (Livre 2, 1380).
La volaille domestique ce sont les citoyens urbanisés, bétonnés, sécurisés, masqués covid-19.



L’Or métal c’est comme l’inversion accusatoire fondatrice du yahvisme (Yahvé enseigne que l’homme n’a pas d’âme et que le bien (ou l’argent) est la haine de l’autre).
INVERSION ACCUSATOIRE : consiste pour l’agresseur à se faire passer pour la victime et par là-même d’inventer, et DE VENDRE, un asservissement et son contraire la libération, afin de vendre (justifier) sa propre violence comme RÉTRIBUTION (un commerce). Les Hébreux-Juifs sont LE PEUPLE ÉLU DE LA DUALITÉ QUI NE PEUT QU’ÊTRE GUERRIÈRE (par principe la dualité est guerrière, causaliste : bon contre méchant, sujet contre objet… winners contre losers...).
En inventant l’idolâtrie de l’argent en forme de l’Or métal, les Anciens Égyptiens inventaient du même coup leurs pilleurs de leurs tombeaux, tout comme les monnayeurs dits « légaux » inventaient les monnayeurs « illégaux », tout comme l’argent va inventer les voleurs et les portes et serrures et les remparts-coffres, et l’armée-police-justice : les FRIC/FLICS, bref : l’État, ses lois, ses langages parlés et écrits et ses institutions ; tout cela prenant le nom de « civilisation ».

Exemple d’inversion accusatoire juif teintant l’Occidental : les prisonniers troupeaux covid-19 ou « volaille citoyens » consommateurs du capital accusent celui qui ne fait pas comme eux, donc qui n’est pas socialisé, pas masqué, pas citoyenisé, pas volaille, pas conventionalisé volontaires comme eux, de les mettre tous en danger, et de prétendre que c’est à cause de gens comme « CE DÉLINQUANT », « CE DÉVERGONDÉ », qu’ils se retrouvent tous en danger. C’est typiquement l’exacerbation du culte du narcissisme porté au social : le « moi-je » qui a peur collectivement, de façon grégaire et tyrannie de l’opinion en mode survivalisme.

En effet, le libéré du citoyenisme républicain et capitaliste est résumé par le mot DÉVERGONDÉ : alors que le citoyenisme profane porte un jugement de valeur sur le dévergondé (qui mènerait une vie licencieuse, qui aurait une conduite « relâchée », excentrique par rapport à la norme « excentrique » comme la normée gay pride, sans honte ni crainte religieuse), le sens originel et sonore du mot dévergondé Nous révèle le pourquoi de ces jugements de morale transmit par cette ci-vil-isation systématiquement opposée au Retournement de la lumière, ou au Retour à la Source des membres qui la composent, et que villes et villages de l’urbain galopant symbolisent le vil de la ci-vil-isation dont le béton-tôle-acier-boulon-verre de l’urbain en est le symptôme premier.
Le dévergondé ne respect en effet pas le « port du masque obligatoire covidesque » des lois humaines, fussent-elles édictées par la-dite morale sanitaro-politique, la dite religion ou le-dit bon sens relatif aux réalités illusoires, c’est-à-dire au seul fait du visible : le Pour-Voir par les sens et bien-sûr à court terme.
Ainsi, il est interdit de mourir, car ça perturberait les autres, et donc la fluidité du capital…

La volaille ou les citoyens ce sont les AVEUGLES QUI NE VOIENT NULLEMENT LEUR MONARQUE QUI LES MANIPULE : LE ROI DEVENU PRÉSIDENT DE RÉPUBLIQUE PORTENT DE MOINS EN MOINS DES MARQUES APPARENTES. « Ces rois spirituels [Nous tous] se sont vus en danger de perdre leurs vies à cause des gens du communs [les citoyenisés, la volaille], car la foule est aveugle, et les rois ne portent pas de marquent apparentes [c’est-à-dire que dans le sens positif, les rois, ce sont les Réalisés vivants, les Bienheureux]. Quand l’autorité se trouve entre les mains des rend (débauchés, de nos jours c’est l’oligarchie de psychopathes malade du pouvoir), un Dhu’l-Nûn [célèbre soufi et poète du 9è siècle) se trouve inévitablement en prison » (Mathnawî, Livre 2, 1392-93).
Voir le conte : Les habits neufs de l’Empereur.

QU’EST-CE QUI DÉTRUIT DE MONDE ? C’EST LE MENTAL ET SA « RAISON » : « Il [Dhu’l-Nûn] est entré dans la maison [de fous] pour échapper à la perversité du vulgaire : il est devenu fou à cause de l’infamie des gens raisonnables. En raison de la honte qu’il avait de la raison morne, asservie au corps, il est parti exprès et devenu fou » (Mathnawî, Livre 2, 1434-35). Effectivement, C’EST LA SOCIÉTÉ, LE SOCIAL, LES AUTRES, L’EXTÉRIEUR, QUI REND ALIÉNÉ.

Ce mental destructeur ET QUI A PEUR DE L’INCONTRÔLABLE est surtout le symptôme des malades ou cancéreux du pouvoir, comme ils l’annoncent eux-mêmes dans le document pdf de mai 2010 de la Fondation Rockefeller : Scenarios for the Future of Technology and International Development, en précisant que l’étatisme mondial se renforcerait en autoritarisme, ce qui devient flagrant de nos jours 2020 de covid-19 !
Page 19 du document : « Le gouvernement chinois n’était pas le seul à avoir pris des mesures extrêmes pour protéger ses citoyens du risque et de l'exposition [virale]. Pendant la pandémie, les dirigeants nationaux du monde entier ont fait autorité et gestes barrière furent imposées et des restrictions ainsi que le port obligatoire de masque sur le visage avec contrôles de la température corporelle aux entrées dans des espaces communs comme les gares et les supermarchés. Même après la disparition de la pandémie, ce contrôle et cette surveillance autoritaire des citoyens et de leurs activités bloqués s’est même intensifié. Afin de se protéger de la propagation de problèmes de plus en plus mondiaux - de pandémies et terrorisme transnational, de crises environnementales et d’augmentation de la pauvreté - les dirigeants partout dans le monde ont pris une emprise plus ferme sur le pouvoir ». C’est l’écriture prémonitoire de l’actuel scénario covid-19 !!!

Ce document Rockefeller précise que les masses recherchent la sécurité, ce qui est logique dans ce monde « chauffé au tout confort de la fée électricité » et de son informatique ; et logique dans une politique de terrorisme organisé par ces mêmes pouvoir, car qui dit terrorisme dit ARGENT (ne serais-ce que pour acheter des armes !)
« Dans un premier temps, la notion d'un monde plus contrôlé a été largement acceptée et approuvée. Les citoyens ont volontairement renoncé à une partie de leur liberté et de leur vie privée - vers des états plus paternalistes en échange d'une sécurité et d'une stabilité accrues.
Les citoyens étaient plus tolérants et même désireux d’un renforcement d’une surveillance généralisée, les dirigeants avaient plus de latitude pour imposer l'ordre de façon qu'ils jugeaient correcte. Dans les pays développés, cette surveillance accrue a pris de nombreuses formes : biométrique, ID pour tous les citoyens, par exemple, et plus strict réglementation des industries clés dont la stabilité était considérée comme vitale pour les intérêts nationaux. Dans de nombreux pays développés, une coopération renforcée avec une suite de nouveaux règlements et accords lentement pour restaurer régulièrement à la fois l'ordre et, surtout, la croissance économique ». (Page 19).

La gouvernance mondialisée est clairement exposée dans ce document Rockefeller de mai 2010. Il est bien précisé que même si la crise sanitaire est terminée, les mesures autoritaires mondialisées CONTINUERONT… ET S’INTENSIFIERONT (la « technopolice » informatique et nano-machin….), avec amplification de LA PENSÉE UNIQUE NORMALISÉE…. Interdiction du moindre « dévergondé » ou du moindre « délinquant », du moindre « terroriste ».

Le covid-19 est la technologie de la maffia : « Je mets le feu à ta baraque, et si tu ne veux pas que ça ne recommence, je te protège [le vaccin…], si tu me paye telle somme tous les mois ».
La friction covid-19 sert, sous le prétexte mafieux de « protéger », à fabriquer des mesures liberticides et à transformer l’économie mondiale.
Principe mafieux : pour passer d’un monde à transformer, il fait appliquer la STRATÉGIE DU CHOC, comme l’a bien analysé Naomi Klein à propos du Chili de Pinochet et de l’École de Chicago.
Stratégie du choc parce que tout est fait comme un lavage de cerveau à l’aide d’électro-chocs pour faire perdre tous repères : l’État actuel, C’EST L’OLIGARCHIE qui VOLONTAIREMENT escamote la responsabilité individuelle et produit des caractères infantiles et moutonniers, bref, qui produit des zombis. Et de par la mode des « spécialistes », l’étatisme permet à des gens irresponsables d’exploiter finalement des êtres humains capables.
L’être humain privé des racines nourricières et d’absolument tous repères devient la proie des vents de l’opinion, la proie de l’extérieur, la proie de l’autre, devient surtout la proie de celui qui est cancérisé par le pouvoir. Cet humain sans racine devient malade, aliéné, démoralisé, dégénéré, ET CE N’EST QU’À TRAVERS UNE CATASTROPHE QU’IL AURA UNE CHANCE DE RECOUVRER SA SANTÉ. CEPENDANT CETTE STRATÉGIE DU CHOC ÉTANT FABRIQUÉ PAR DES CANCÉREUX DU POUVOIR, CE NE SERA NÉCESSAIREMENT AUCUNEMENT POUR LA BONNE SANTÉ DES MASSES DÉBOUSSOLÉES !


La fiction covid est donc cette stratégie du choc identique et faisant suite à celle du 11 septembre 2001.


L’état actuel du monde et la signification du pouvoir, ET DE LA FLÈCHE DU TEMPS IRRÉVERSIBLE, est très bien résumé par cette petite histoire :
Naguère vivait un magicien dans une montagne assez profonde et sombre. Un jour, un vieil ami vint lui rendre visite. Tout heureux de l’accueillir, le magicien lui offrit un dîner et un abri pour la nuit. Le lendemain matin avant son départ, il voulu lui donner un cadeau. Il prit une pierre et, avec son doigt, en fit un bloc d’Or pur.
L’ami ne fut pas satisfait, alors le magicien pointa son doigt sur un énorme rocher qui, lui aussi, devint de l’or pur.
L’ami faisait toujours la gueule.
- « Que veux-tu donc ? », demanda le magicien.
- « Coupe ce doigt. Je le veux », répondit cet ami.
Depuis des millénaires les êtres humains sont ainsi : ils saisissent l’extrémité du doigt qui montre la lune et non la lune signalée par le doigt ; tout comme la lune est comparable à l’oiseau, et la forme, les mots et la syntaxe sont comparable au nid. Ceux qui regardent le doigt montrant la lune au lieu de regarder directement la lune sont les scolaires et étudiants universitaires QUI PARTENT DE LA RAISON ET DE LA LETTRE POUR INVOQUER UN SENS, SOIT IMAGINER L’OISEAU À LA CONVENANCE DU NID. ET AVEC L’ARTIFICE DE L’INFORMATIQUE, TOUT EST COMME ÇA : INVERSÉ, FAUX.
Mais, « Le MOT est comme le NID, le sens est l’OISEAU ». (Jean Coulonval, dans Synthèse et Temps Nouveaux, citant Djalal od din Rumi et le Mathnawî)
De même ceux qui s’attachent aux paroles ne voient pas la Vraie Réalité (pour référence au Lankâvatâra et à la lune et à son doigt).

Le ‘je’ de l’ego est ce qui sert à donner ou à « éclaircir » par Retournement de la lumière un sens au ‘Je’ de la Pure Conscience infinie. Le sens est l’oiseau ou la lune, et l’oiseau est comme l’écran de cinéma, et les images projetées sur l’écran sont le nid avec la forme et leurs mots et leurs syntaxes ou séquences de plans cinématographiques à différentes échelles.
TOUT EST FAIT POUR QUE LES MASSES S’ATTACHENT UNIQUEMENT À LA LETTRE, À LA RAISON, CONFORMÉMENT À CE MONDE EN TRAIN DE SE DIGITALISER, DE SE NUMÉRISER.
C’EST CE MONDE DU SÉCURITAIRE TOTALITAIRE QUE VEULENT FABRIQUER LES CANCÉREUX DU POUVOIR, DONC INSTITUER CE MONDE D’ESCLAVES COMME BIEN ANNONCÉ DÉJÀ PAR LE MATHNAWÎ.


Monde d’esclaves digitalisés : par vaccination obligatoire on leur injecte des nano-machins qui, avec l’outil smartphone, permettra à distance dans le style de la carte bancaire « sans contact », de savoir si le citoyenisé est vacciné ou pas. (C’est même écrit et rapporté par le journal de l’étatisme : Le Monde). Nous en somme arrivé au « marquage de la Bête »…. À tel point qu’un capteur pourra désormais être implanté dans le corps des esclaves salariés afin de détecter leur activité corporelle. Brevet enregistré le 26 mars 2020 par Microsoft sous le numéro WO/2020/060606 (World Order 2020/666). L’Apocalypse 13, 16-18 devient manifeste avec l’arrivée de l’électricité issue du FEU DE LA THERMODYNAMIQUE qui donna naissance à l’actuelle informatique du binaire.

Tout cela est logique et SANS SURPRISE : depuis l’institution de la carte d’identité, du matricule de la sécurité sociale, d’un nom sur le fichier électoral, d’un numéro de poste dans l’usine, l’humain est digitalisé dès sa naissance et surtout au stade de salarié : il compte pour un en tout puisqu’il est un « individu » ; son voisin sera le deux, etc., de ce monde où absolument tout est construit pour numéroter l’humain, pour le machiniser en le persuadant que ce qu’on appelle « la vie » se limite aux cinq sens et donc à la raison et à la laïcité, entre l’Instant de la naissance et l’Instant de la mort, soit se limite au samsara (cycle des naissances et des morts, monde des phénomènes des noms-les-formes).


Depuis l’arrivée des Hébreux-Juifs au Pays de Canaan, c’est MENORAH CONTRE OUROBOROS : temps en flèche du temps irréversible contre éternel Retour ou Retournement de la Lumière au sens du ‘Je’ divin (sens du « Connaître toi-même par toi-même »).

Ô toi qui recherche la sécurité, tu es un infirme ! (Djalâl-od-Dîn Rûmî, Mathnawî, Livre 2, 1375)
Cette « sécurité » qui rendra esclave est énoncée dans l’« Agenda 2030 » genre Demain On Rase Gratis (DORG) : abolition de la pauvreté dans le monde, de la faim dans le monde, l’égalité entre les sexes, une énergie propre, etc. BREF, C’EST LE MONDE DE LA CAVERNE DE PLATON QUE NOUS PROMETTENT LES CANCÉREUX DU POUVOIR : RECULER INDÉFINIMENT LA MORT, construire une Caverne de Platon si bien sécurisé et si bien confortable et si bien organisé par l’humain qu’il serait parfaitement rassuré et épanoui, ne pressentirait, ne souhaiterait plus rien au-delà et aurait, suivant la formule de Simone Weil, toutes les raison de « se croire au paradis par erreur » (en référence à Gustave Thibon, page 202 : L’ignorance étoilée).
Comme avec le coup du covid ; qui peut être pour la maladie, qui peut être pour la pauvreté, qui peut être contre l’accès à l’eau potable, qui peut être contre les choses du vert de la Nature ??? C’est bien la construction de ce monde DE LA DUALITÉ WINNERS-LOSERS ET SUJET-OBJET DÉNONCÉE DEPUIS DES MILLÉNAIRES MAINTENANT.
La Caverne de Platon de-viendra les « VILLES INTELLIGENTES » (comme le rêve l’Arabie saoudite et sa future mégalopole NEOM, de la taille de la Bretagne…).
La Caverne de Platon c’est le transhumanisme des Juifs Google avec destruction des « vieux », ceux qui sont encore naturels mais qui ne sont plus utiles ni utilisables ; c’est surtout le eyes candy ou mirage éclatant d’un avenir sans éternité, c’est-à-dire fonctionnant uniquement sur les intérêts économique ou utilitaires (mécanique, machinisme, transhumanisme). La Réalisation du Soi est une éternité sans avenir, sans « fin des temps » ; DÈS CE HUI IL FAUT CHOISIR !

Le covid-19 prolongeant septembre 2001 est la nouvelle couche de peinture de la Caverne de Platon : « La pandémie représente une fenêtre d’opportunité [l’utilitarisme, le machinisme] rare mais étroite pour repenser, réinventer et réinitialiser notre mond » (Klaus Schwab). « Covid-19 : the Great RESET », de Klaus Schwab et Thierry Malleret ; c’est-à-dire l’amplification de l’étatisme et donc de la dictature ou du grossissement de la PYRAMIDE HIÉRARCHIQUE ÉTATIQUE ; CE NE PEUT QU’ÊTRE UNE DICTATURE, UN ASSERVISSEMENT PIRE QU’AVANT ET PAS AUTRE CHOSE, selon le principe du « plus ça changer et plus c’est la même chose »…. EN PIRE, PRINCIPE DE L’ÉVOLUTIONNISME énoncé et résumé page 18 par Jacques Attali dans : Les juifs, le monde et l’argent : la flèche du temps ou « l’Alliance avec Dieu », ce Dieu étant bien-sûr l’économie, l’utilitarisme ….

Le « monde d’après » de la Caverne : L’AMPLIFICATION AU GOOGOL (2) DE LA RELIGION DE LA CONSOMMATION.
La Caverne de Platon repeinte par le covid-19 est cette stratégie du choc ou de ce qu’énonçait Talleyrand : « La politique ce n'est qu'une certaine façon d'agiter le peuple avant de s'en servir ».

Ce monde est gouverné par les Juifs et leur stratégie du Salut ou de fin des temps : l’ÉVOLUTIONNISME, LA FLÈCHE DU TEMPS À UN SEUL SENS, LE MESSIE QUI NE DOIT JAMAIS ARRIVER, SINON LA CAROTTE POUR FAIRE AVANCER EST DÉTRUITE. Dans la Caverne de Platon le citoyen y voit mal et ne gagne rien à sortir vers la lumière qui va l’éblouir et fera qu’il ne pourra pas voir les objets VÉRITABLES (leur vide), ainsi désire-t-il regagner aussitôt sa Caverne-Covid et ses masques et ses vaccins, c’est-à-dire revenir au « réel », retournant aux choses qu’il peut VOIR, POSSÉDER, DONC QU’IL PEUT CONTRÔLER, DIGITALISER, SÉCURISER ; RETOURNER À CES CHOSES QU’IL CROIRAIT ET AURAIT TOUTE RAISON DE CROIRE « RÉELLEMENT PLUS DISTINCTES QUE CELLES QU’ON LUI MONTRE ». C’est le « plus ça change et plus c’est la même chose » : l’autorité de tout messie consiste en son absence, comme la carotte attachée à distance de la tête de l’âne pour le faire avancer, et pour ne pas qu'il la mange et qu'ensuite il n'avancera plus.
DIEU EST CACHÉ, LE SOI EST CACHÉ, LA VÉRITÉ EST CACHÉ, L’INVISIBLE EST CACHÉ. CE MONDE EST MESSIANIQUE ET TEMPORISÉ ET DONC MORTEL À 100%.

CAVERNE-COVID = PRISON, ENCHAÎNEMENT, PUNITION, SOUFFRANCE. En même temps la Caverne c’est L’OUTIL PARFAIT DU RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE CENSÉE ÊTRE À L’EXTÉRIEUR, ALORS QU’ELLE N’EST QU’À L’INTÉRIEUR (et que par conséquent la dualité intérieur-extérieur n’existe pas). LA CAVERNE C’EST LE VASE OU COMPOST, LA PIERRE, LA STARGATE, LE PASSAGE, LE FLÉAU, L’APOCALYPSE AU SENS PUTRÉFACTION.
LA CAVERNE SYMBOLISE LA RÉALISATION DU SOI, LE RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE : ORGANISATION DU MOI INTÉRIEUR PUISQUE TOUT EST INTÉRIEUR, Y COMPRIS L’UNIVERS, LES « AUTRES ».


Notes.
1. Extrait de la conférence de Jiddu Krishnamurti à Omen en 1929, où il expliquait que « La Vérité est un pays sans chemin » (tout comme la Liberté est chose inconcevable sans tomber dans la dictature et le chaos organisé).
« Peut-être avez-vous souvenir de cette histoire du diable et de son ami : ils marchaient dans la rue quand ils virent devant eux un homme se baisser pour ramasser quelque chose et le mettre dans sa poche. L’ami dit au diable : « Qu’est ce que cet homme vient de ramasser ? » « Un petit bout de Vérité », répondit le diable. « Mauvaise affaire pour vous, alors ! », remarqua l’ami. « Oh, pas du tout, répliqua le diable, je vais l’aider à l’organiser ! »
Je maintiens que la vérité est un pays sans chemin que vous ne pouvez l’approcher par aucune route, quelle quelle soit : aucune religion, aucune secte. Tel est mon point de vue, et j’y adhère d’une façon absolue et inconditionnelle. La vérité étant illimitée, inconditionnée, ne peut être approchée par quelque sentier que ce soit, elle ne peut pas être organisée on ne devrait pas non plus créer des organisations qui conduisent ou forcent les hommes à suivre un chemin particulier. Si vous comprenez bien cela dès le début, vous verrez à quel point il est impossible d’organiser une croyance ».

2. Googol ou sens de l’évolutionnisme sans fin : Googol, terme anglais inventé par Edward Kasner, qui désigne le nombre dix à la puissance 100. Ce nombre ne représente plus rien de palpable par un mental ordinaire, non encore transhumaniste, non encore augmenté dans la dimension du spatio-temporel.
 
 
ouroboro_hpw7.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 14-10-2020 03:20

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >