Accueil arrow News arrow Dernières news arrow L’es-croquerie de la « noé-toc » du scal sur l’R
L’es-croquerie de la « noé-toc » du scal sur l’R Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 18-01-2022 20:48

Pages vues : 2131    

Favoris : 127

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Égrégore, Enfer, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Nostalgie, Paradis, Peur, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge

 
frise_poliak9.jpg
 
 
L’es-croquerie de la « noé-toc » du scal sur l’R
ou la mode de la « raison » de la
logique de l’humain voulant se connaître
dans sa continuité mortelle de vouloir
devenir plus gros qu’une baleine :
sym-bole ou boule, bolg : enfler, ventre
et sac, outre, paquet et packaging, balle
et projectile du « c’est de la balle »,
soit : JETER et donc attraction universelle
et espace-temps et racine du mal Dedans-Dehors.
 
 
SCALAIRE = VERTICALE DE DIA-BOLE-IQUE.
Dia : au travers, traverser, passer
CHRIST-OSIRIS LES « SCALAIRES » (échelle ou Arc-en-Ciel escalier, TORE)
SCALAIRE = SIGNATURE, au sens de Jacob Boehme : « Toute chose qui persévère dans sa qualité propre (sa voie) est incorruptible, car le mystère dont elle procède est éternel. En naissant à elle-même, elle manifeste ce mystère dans lequel elle est enracinée ». (D’après Jacob BOEHME, définissant le Soi ou Vraie Nature, la Signature, le Sans Pourquoi). Zéro Indien ou « Point Zéro » = pour [CONOISTRE] il faut cesser d’accumuler du savoir, faire le deuil, ou digérer ce savoir (Renoncement, Putréfaction).
SCALAIRE : LES SEMBLABLES PAR LES SEMBLABLES : « l’enfer est un mal pour les Anges, car ce n’est pas leur pays d’origine ; et l’enfer sera un bien pour les démons puisque c’est leur pays ». (D’après Jacob Boehme) : De la Signature des Choses).
« Le chaud ne réclame pas le Froid son contraire, mais le Chaud son semblable ; seulement un semblable purifié » (Jacob Boehme).

EN REFRAIN ET FAITES CHAUFFER LES CHAUDRONS :
SCALAIRE = « N’EST PAS X ».
Je répète :
SCALAIRE = « N’EST PAS X »,
puisque c’est LA RÉALISATION DU SOI au
sens utilitariste : la signature du corps,
son SANS POURQUOI ou origine ultime formant
son ZÉRO INDIEN : la « signature »,
le VASE des informations modulant la
Signature.
Et là, cela rejoint directement le pouvoir Siddhi, ancêtre, ou non, des « armes scalaires » :
RAPPEL : « Pour manifester des siddhi, il faut qu’il y ait d’autres personnes pour les reconnaître. Ce qui veut dire que celui qui manifeste de tels pouvoirs est dénué de jnana [Connaissance, sagesse].
En fonction de la configuration de la signature et de l’amplification utilisée, on peut induire des effets biologiques ou psychologiques bénéfiques à distance, ou au contraire être capable d'induire des maladies, des  états psychologiques désordonnés ou traumatisants, modifier le temps ou, en fait, tirer de l'énergie d'une cible et la "geler" à mort, ou lentement… ou pire : faire exploser instantanément une région entière d'un pays ennemi. Le modèle est une sorte de « bâton de Moïse » ou de l’Arche d’Alliance en forme de ce bâton pouvant « ouvrir la mer », telle LA BAGUETTE MAGIQUE DES FÉES produisant l'action désirée à distance du système ou individu à influencer-transformer.
Donc le scalaire transformé en « pouvoir siddhi » permet quasiment de déformer ou de modifier la Vraie Nature ou la Signature, MAIS EN APPARENCE SEULEMENT PUISQUE DANS LA RACINE DU MAL : LE SUJET QUI AGIT OU CAUSE, ET L’OBJET QUI SUBIT L’EFFET DANS LE SPATIO-TEMPOREL. C’est donc de la vulgaire technologie extraordinairement dangereuse, énormément plus dangereuse que le petit nucléaire et des déchets…. Si les gens se laissent faire….

La « non-localité » ou absence de temps n’est aucunement la Paix du scal de l’R, si le scal se cale ou se fixe sur l’R déguisé en spatio-temporel, et dualité cause-effet. Le Sort que l’on jette vers l’objet à ensorceler… Pour voir le temps, et donc aussi une « localité », il faut quelqu’un, une conscience, ET UN CONVENTION !

DIA-BOULIQUE = STARGATE, SEUIL ET PORTE,
À TRAVERS LA BOULE, LA POMPE, LA CARAPACE,
ET BOLA AMPHIBOLA : du grec amphi : double ou
autour ; et bola ou bole : massue, boule,
boulette, moule du sceau ; boler : rouler,
précipiter. Bole, boler : tromper, artifice,
débauche. (Dic. du Moyen-Âge, Glossaire Latin
de Du Cange).
Soit la description d’une mouture de
L’ARCHE D’ALLIANCE : la Source du ZÉRO INDIEN.
Mais cette Arche est universelle et n’est pas
« copyright » Judaïsme comme l’Arbre de Vie ne
l’est pas non plus !!! Dans La langue hébraïque
restituée
, de Fabre d’Olivet, il écrit que la
racine hébraïque BL est :
« La racine qui nous occupe en ce moment, est BL c'est, comme l'indiquent les deux signes qui la composent, une force éminemment dilatante, qui, agissant du centre à la circonférence, augmente le volume des choses, en y causant un bouillonnement, un flux, une intumescence [amplification] extraordinaire » (page 196, chapitre : La cosmogonie de Moïse).
Et BL renvoie aussi à לבן qui indique BLANC, examen blanc et donc à rapprocher de VIDE. Le BLANC de l’INSTANT OU l’addition des sept Couleurs de l’Arc-en-Ciel.
Bole, Bolide = tournoyer (Glos. Du Cange), et le Chercheur Ugo Morichini aimait à répéter que « Tout est basé sur la spirale ». Voir les pages Outrage au Seul Ré-EL, et Non État, Non débat-opinion, Non lieu.
Spirale, Tore, Torsion, VRL-le (tarière, foret, mèche, tirebouchon… et ESCARGOT : LA COCHLÉE EN SPIRALE DE L’OREILLE HUMAINE contenant les terminaisons du nerf auditif [organe de Corti]). ET TOUS ANTI LOI DE SUCCION……

Bole, c’est aussi la hache, au sens de massue comme la francisque, le tamahawk (hache de guerre des Indiens d’Amérique du Nord) ; la francisque était la hache de guerre des Francs (et récemment le symbole du régime de Vichy) ; tous l’idée d’ÉNERGIE FOUDROYANTE, d’après une copie oubliée telle la « pile » Arche d’Alliance ou Zéro Indien (que certains appellent « point zéro », ou pire : « Black Sun » ou Soleil noir). La racine BL se retrouve chez les Gaulois dans BeLenos : qui rejoint le לבן indiquant le BLANC de l’INSTANT ; Boule est aussi le TORE « regroupant l’Instant ”circulant sur le TOUT” ». Et BL se retrouve curieusement dans le mot BaLeine, et l’humain veut devenir aussi gros qu’elle PAR NOSTALGIE DE LA PERTE DE CETTE ALLIANCE OU ZÉRO INDIEN !!!
Toupie, rejoint la HACHE à la fois arme et outil. En anglais hache se dit AX, AXE, comme le Centre de l’Univers. L’Axe est un symbole fondamental, comme l’essieu plus tard nous donnera le CHARIOT. L’essieu supporte la totalité du poids du chariot ; il est fixe et les deux roues tournent sur les fusées. Donc nous avons une triade (voir la Triskell celte avec le signe du S cher à l’art gaulois), et l’idée de « roue » ou chose qui tourne ou figure un cycle, un rythme, évoque les cycles lunaires et solaires, l’ombre courant sur un cadran solaire indiquant une PÉRIODE, etc.
La Vacuité est représentée par l’immobilité du Vide au centre du moyeu-Axe d’une roue qui ne cesse de tourner : comme la TOUPIE. Le Centre est nulle part (et la Circonférence est partout).

BL va se retrouver KabbaLe, dans DiaBLe : le CapaBLe (able : enclin a, ou ”qui peut être”, dans le sens du temporel comme avec le messianisme qui « peut être », qui peut venir). DiaBle, de Dia : à travers, et Diviseur, Dichotomie, Diffamateur, avec toute implication de la racine du mal Dedans-Dehors ou Séparé-Réunit, permettant dans le spatio-temporel l’alimentation à l’Arche d’Alliance, alias le zéro Indien ou la Fontaine de Jouvence ou LE TRIPHASÉ DE DIEU, la Trinité universelle, par exemple de Amon-Rê-Ptah composant le Blanc de l’Instant ou de l’UN (en trois).

Loi devrait bien pouvoir se comprendre par
la GRANDE OREILLE DU BOUDDHA Variation du Thème
TABERNACLE : L’OUÏE ELLE SAIT LOI ;
L’ASILE OU LE SOI LA VRAIE DEMEURE :
au sens de TABERNACLE et de SARCOPHAGE :
LA CONSCIENCE INFINIE C’EST LA LOI ;
LOI ELLE SCELLOIT ; L’ŒIL ELLE SCELLOIT ;
ELLE SAIT LA DOUBLE LOI.
(Voilà pourquoi certains parlent à propos de
lois parlent de « Dix Commandements » pour en
faire un politisme devant coller à l’invention
récente au Néolithique du concept d’État ou
de Royaume, et du commerce, et en conséquence
du POUVOIR).

COMMERCE = LE RELATIF-RELATION MODÈLE ALBERT EINSTEIN…..

DIA-BOULIQUE = STARGATE, SEUIL ET PORTE : POURQUOI IL Y A DES GARDIENS DU SEUIL ?  MAIS, « EN DEHORS DU DRAGON QUI VEILLE, LES CHOSES NE SONT PAS GARDÉES » (Fulcanelli, Les Demeures Philosophales). Si les TROU(s) ou Stargate(s) n’étaient pas « EN BOÎTE », la catastrophe serait cosmique……..
BOÎTE au sens symbolique de tous les possibles comme la « Boîte de Pandore » laissant échapper les Pour-Voir ou pouvoirs ; à rapprocher des cassettes de nombreux contes et légendes souvenirs du Blanc de l’Instant ou Zéro Indien : LA BOÎTE CONTIENT TOUJOURS UN SECRET, C’EST POURQUOI UN DRAGON Y VEILLE, OU IL VOUS FAUDRA UN OU DE NOMBREUSES CLÉS POUR L’OUVRIR.
DRAGON = SÉCURITÉ DE CE QU’IL NE FAUT JAMAIS OUVRIR.
La race humaine avant l’ouverture de la Boîte étant sur la Terre à l’écart et à l’abri des joies et des peines actuelles, à l’abri des maladies qui conduisent à la mort ; l’Arche d’Alliance ou le Zéro Indien, LA PORTE étant bien gardé par le Dragon. Zéro Indien ou ZPE en anglais Zero Point Energy, le physique du « N’EST PAS X » dans le Soûtra du Diamant (charbon…).

Arche d’Alliance = SEL, SCELLER, SCEAU : ALKAEST. (Sens physique) : « Catalyseur » ou le retour en arrière, du grec kata : en dessous, en arrière !
Le Sel sublime de VAN HELMONT et PARACELSE qui parvenu à un tel degré de Pureté et de SIMPLICITÉ reste inaltérable, inchangé par les substances qu’il ramène à leur matière d’origine dont ils sont composés, Sel appelé ALKAEST.
BLANC (Instant), le Dissolvant Universel ou Fluide Salin ou Mercure des Philosophes, lui se mêle intimement avec les corps qu’il dissout naturellement, sans corrosion (Origine ou Vraie Nature), tandis que l’Alkaest SE SÉPARE des corps qu’il dissout tout aussi naturellement sans les diminuer. ALKAEST = PORTE…. Dissoudre doit s’entendre au sens d’AMPLIFICATION : RÉSURRECTION PAR LE FEU (Surfeu).

Le ZÉRO INDIEN ou ARCHE D’ALLIANCE (« Volonté divine ») a probablement par sa puissance phénoménale déclenché sur l’entièreté de la Terre une très grande montée des eaux des mers en même temps que déclencher des pluies et cyclones partout sur le globe. Par la suite des textes comme l’Ancien Testament parlèrent de « déluge » et d’Arche (de Noé), LE TROISIÈME GRAND RESET (après ceux de la Catastrophe oxygène et celui de la disparition des Dinosaures : grands lézards principalement carnivores dont certains volaient comme des oiseaux, lesquels sont actuellement les derniers représentants, mais en CARICATURE. Tous ces GRANDS RESETS tournent autour de l’EAU).
« Volonté divine » = considérable dilatation des Eaux pour inondation universelle à tel point qu’elles dépassent les plus hautes montagnes. (Même page 196 pour le BL de Fabre d’Olivet). Les contes font bien de Moïse celui qui « ouvre » la mer Rouge pour faire une « PORTE »… Alors ses prédécesseurs purent très bien déclencher un déluge généralisé sur le globe, qui coula l’Atlantide… et la caste d’Osiris… En Égypte ancienne Vénus est l’Oiseau Phénix.

Fabre d’Olivet précise même page 197 qu’il suffit de transporter de l’eau prise à la surface de la mer, et d’aller au sommet d’une montagne très élevée, soit « établir autant qu’il est en lui, le vide au-dessous d’elle ». Moïse (Ramosé) a tout copié sur les prêtres d’Égypte….
RAPPEL : LE POUVOIR OU POUR-VOIR REND FOU ! LA TECHNOLOGIE REND FOU ! LA PREUVE : LES « 10 COMMANDEMENTS » DANS UN CERTAIN SENS DE « N’EST PAS X »……

Que s’est-il passé à l’époque de Moïse après l’installation au Néolithique du développement, seul, de l’utilitarisme ou matérialisme jouxté avec la mesure du temps, et diverses inventions comme le miroir, la roue, le savon, etc. ?
RÉPONSE : QUETZALCOALT (Variation de Christ-Jésus), mais aussi la « planète » Vénus : « La déesse d'Akkad, Lucifer [l’ego], l'étoile du matin, et le Vendredi jour de Vénus où les Catholique romains mangent du poisson…. Vénus comme étoile du soir était l'Ishtar d'Erech » (Glos. théosophique, de H.P. Blavatsky).
Vénus : l’Étoile du matin. QUETZALCOALT = CHRIST = LE SCALAIRE DU « N’EST PAS X » QUI VAINCRA LA TYRANNIE DE L’OPINION….
Bien-sûr, avec les tabula rasa ou Grands Reset des humains, dont les « 10 Commandements », ce coup ci, avec leur civilisation à l’installation du Néolithique et du commerce et des échanges, « AVANT », pour eux seuls existaient des « sauvages », que les « civilisés » nommèrent « Hommes préhistoriques » dans leur tradition juive de l’évolutionnisme possédé, arrêté, à partir de leur opinion qui décide du départ du Big Bang…

Comme le mot CHRIST, le mot MOÏSE en égyptien signifie MS : fils, enfant, engendré, fils de… ; comme la lignée des pharaons Tuthmosis (Djehutimosé et fils de Thot). Le vizir et préfet Ramosé (sous Amenhotep III et son fils Akhenaton) était comme Moïse, un noble, puisque Grand Vizir, le second après Pharaon ; il incarne donc les yeux et les oreilles de Pharaon ; bref, il contrôle presque tout, de la justice, des prêtres, du fisc, etc. À cette époque l’Égypte est en pleine GUERRE DE RELIGIONS ET PAR CONSÉQUENCE AVEC TROUBLES POLITIQUES GRAVES : MONOTHÉISTES CONTRE POLYTHÉISTES ou ATON (d’Akhenaton) contre AMON (le mystérieux, le caché ou insaisissable, le « N’est pas X » de l’insaisissable de l’époque (1)…..) ; alors le pontificat d’Amon à Thèbes fut supprimé évidemment au nom de la politique, ce qui ne pouvait qu’engendrer une violente guerre, pendant laquelle des équipes martelèrent le nom d’Amon sur tous les temples et obélisques qu’ils pouvaient trouver… (Réf. François Daumas, La civilisation de l’Égypte pharaonique).

Pour les fana-smart de noétoc (raison) :
« N’EST PAS X » (du catéchisme du Soûtra du Diamant, qui a même formule que le charbon noir) : CE QUE L’ÉVEILLÉ A DIT FORMER UN SYSTÈME DE MONDES ET DE DIVERSITÉ, IL DÉCLARA QUE CE N’ÉTAIT NI UN SYSTÈME DE MONDES NI UNE DIVERSITÉ. VOILÀ POURQUOI ON PEUT PARLER DE « SYSTÈME DE MONDES ET DE DIVERSITÉ ».
CE QU’ON APPELLE IDÉATION OU CONTINUUM DE PENSÉE, L’ÉVEILLÉ L’A DÉCLARÉ N’ÊTRE PAS UNE IDÉATION. VOILÀ POURQUOI ON L’APPELLE CONTINUUM DE PENSÉE OU IDÉATION. POUR QUELLE RAISON ? PARCE QUE LA PENSÉE PASSÉE N’EST PAS SAISISSABLE, PAS PLUS QUE LA PENSÉE FUTURE, ET LA PENSÉE QUI SURGIT DANS L’INSTANT NE L’EST PAS DAVANTAGE. (Réf. Soûtra du Diamant).
Le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu, d’où L’IMPORTANCE VITALE DU TEMPS, CAR PRÉTENDRE QUE L’HUMAIN SE TROUVE AU SOMMET DES CONNAISSANCES N’EST QU’UNE OPINION JUIVE (Jacques Attali, page 18, Les Juifs, le monde et l’argent) QUI ENFERME LES NOMS-LES-FORMES EN UN CIRCUIT FERMÉ COMME LA DUALITÉ CAUSE-EFFET EN CHAINE SANS FIN.

Les scientifiques nazis ont essayé de reconstituer le Zéro Indien ou Arche d’Alliance (ou le Zero Point Energy) sous la forme de leur « Bell » [die Glocke] (voir le livre de Joseph P. Farrell : The SS Brotherhood of the Bell). Notons que l’ensemble du projet expérimental de propulsion non conventionnel de la thermodynamique a été commencé en janvier 1942, sous le nom de code « TOR » (GATE), ça ne s’invente pas !!! et cette expérimentation a fonctionné jusqu’en août 1943. Après le nom de code devint : "Chronos" et "Latementräger” (division du projet en partie matérielle et médicale). Chronos (temps), et Gate (aussi le Gate gate pâragate….. et du « N’est pas X » du Soûtra du Diamant…. Les ingénieurs nazis croyaient pouvoir « contracter » ou « raccourcir » le temps avec leurs grosses machines spiralantes, avec gyroscope, toupie (2)……. Avec ça, ils étaient certains de gagner la guerre…. en pouvant prévoir les coups à l’avance… comme celui qui se déplace dans le temps pour savoir le numéro gagnant de son ticket d’Euro-Millions, et qui en revenant dans l’Instant gagne les millions !!!
"Latementräger” signifie : porteur de lanterne, l’individu qui allume les réverbères alimentés au gaz ; et évidemment allusion à LUCIFER-VÉNUS (l’Ange porteur de lumière)….

BELL ou CLOCHE est comme la révélation, l’Éveil, et universellement le bruit des cloches et des clochettes a un pouvoir d’exorcisme et de purification : il éloigne les influences mauvaises, ou au moins sert de GARDIEN avertisseur.
CLOCHE = ROUE DE LA LOI : le Soi, et identique à l’Arc-en-Ciel et Blanc de l’Instant en une PORTE entre le Ciel et la Terre ; Porte par la position du battant de la Cloche elle figure la communication entre le Haut et le Bas, et l’inverse, y compris un troisième état qui est le monde souterrain.

ZÉRO INDIEN OU « ARCHE ZÉRO » : RAPPORT AU SON « AUM » ou OM : en Inde le son cosmique primordial d’où toute la création s’élève : mais le « OM » ne vient qu’après le ‘Je’ dit Ramana Maharshi à l’entretien 92 du 7-11-1935. Parce que comme pour le temps, il faut quelqu’un pour le voir ou l’entendre comme le son cosmique OM. « Si vous le cherchez, ce ‘Je’, en posant la question « QUI SUIS-JE ? » le sujet et l’objet se fondent l’un dans l’autre. ce stade, la quête s’achève. Jusque-là, les pensées s’élèvent, les choses apparaissent et disparaissent et vous vous demandez ce qui s’est passé et ce qui va se passer. Quand le sujet est connu, les objets se fondent en lui. À défaut de cette connaissance, l’homme oriente le mental vers des objets ; ces objets apparaissent et disparaissent et il ignore que sa propre nature véritable est ce qui reste inchangé, c’est-à-dire le Soi. Quand les objets disparaissent, l’homme prend peur. Autrement dit, le mental étant lié aux objets, l’homme souffre quand ceux-ci sont absents. Mais tout objet est transitoire, seul le Soi est éternel. Si le Soi éternel est connu, sujet et objet fusionnent et l’Un sans second resplendit.
- Question : Est-ce aussi la fusion de l’omkâra [syllabe OM] ?
- Maharshi : OM est la vérité éternelle. Ce qui reste après la disparition des objets est OM. Il ne s’absorbe en rien. C’est l’état dont on dit : « Ce en quoi on ne voit rien d’autre, on n’entend rien d’autre, on ne connaît rien d’autre… c’est la Perfection (yatra nânyat pasyati nânyat srunoti, nânyat vijânâti… sa bhûmâ [ChU VII.24,1]) » Toutes les upāsanā [méditation, dévotion intérieure constante] sont des moyens pour l’atteindre. Cependant, il ne faut pas rester bloqué dans les upâsanâ, il faut pratiquer la recherche du « Qui suis-je ? » et trouver le Soi ». (Entretien 634 du 23-2-1939).

« À défaut de cette connaissance, l’homme oriente le mental vers des objets ; ces objets apparaissent et disparaissent et il ignore que sa propre nature véritable est ce qui reste inchangé, c’est-à-dire le Soi », dit ci-dessus le Maharshi (sage). Ça pourrait aussi s’appeler du nom pompeux universitaire : « champs unifiés » !
Le « champ » (région) étant nécessairement un concept du spatio-temporel, il faut donc une personne pour le voir ou le fabriquer, une évolutionnisme : le paysan moderne ou un transhumaniste qui veut agrandir son champ ou s’augmenter : après une parcelle-vérité, j’en achèterai une autre, puis une autre, à l’infini, aucune raison que ça s’arrête en démocratie… Devenir plus gros que la baleine…

CHRIST-OSIRIS LES « SCALAIRES » (échelle ou Arc-en-Ciel escalier, TORE) = LE FEU DE ROUE ou PORTE DU VA-ET-VIENT ENTRE HAUT ET BAS ET L’INVERSE à l’image du Tore.

tore_couleurs_ouroboros_ptah.jpg
 
Notes.
1. « N’est pas X » : Tout TOURNE AUTOUR DU TROU DU TORE L’ANTI LOI DE SUCCION : SON CENTRE QUI EST NULLE PART, MAIS SA CIRCONFÉRENCE EST PARTOUT : L’INITIÉ OU ÉVEILLE N’A NI NAISSANCE NI MORT, au sens de ON A ÉTÉ, ON SERA, ON N’EST POINT (du Un Point c’est Tout), parce que le Point qui pointe au sens du « N’EST PAS X » qui est censé séparer le Passé du Futur EST AUSSI INSAISISSABLE QUE LE CENTRE GÉOGRAPHIQUE DE LA FRANCE (a).
Élohim veut dire : NAISSANCE DU JOUR OU AURORE, le Rose du Pommier, l’OR ROSE, l’Éveil et Zéro Indien de tous les possibles : aucune limite, avec l’Aurore c’est le monde d’Instant en Instant, le BLANC DE L’INSTANT LÉGÈREMENT TEINTÉ DE ROSE UN PEU VIOLACÉ (DANS LE TORE). AURORE=ROSE = FÉLICITÉ.

(a) « L'équerre à centrer. C'est un outil qui sert à trouver le centre approximatif d'une surface qui ressemble plus ou moins à une circonférence. A la façon dont on a décidé que Bourges est le centre géométrique de la France.
La circonférence fort irrégulière représente la section d'une barre d'acier plus ou moins cylindrique. En portant l'appui des tétons en plusieurs points on trace autant de lignes AB. On obtient un petit polygone irrégulier qui est le centre approximatif. Ce sont les accidents externes du contour de la pièce qui en ont décidé. En quelque sorte, ils l'ont imaginé, fabriqué. C'est ce que fait le mode de pensée qu'on appelle « opinion », scientifique, métaphysique, ou même religieuse, quand l'homme se fait de l'Absolu une conception qui convient à ses appétits, dans le monde des accidents, du spatio-temporel ». (Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux).

sch_ouv_coul-475.jpg

2. Toupie, rejoint aussi la HACHE à la fois arme et outil (voir plus haut à la partie BL ou Bole). En anglais hache se dit AX, AXE, comme le Centre de l’Univers. L’Axe est un symbole fondamental, comme l’essieu plus tard nous donnera le CHARIOT. L’essieu supporte la totalité du poids du chariot ; il est fixe et les deux roues tournent sur les fusées. Donc nous avons une triade (voir la Triskell celte avec le signe du S cher à l’art gaulois), et l’idée de « roue » ou chose qui tourne ou figure un cycle, un rythme, évoque les cycles lunaires et solaires, l’ombre courant sur un cadran solaire indiquant une PÉRIODE, etc.
La Vacuité est représentée par l’immobilité du Vide au centre du moyeu-Axe d’une roue qui ne cesse de tourner : comme la TOUPIE. Le Centre est nulle part (et la Circonférence est partout).

Le FUSEAU tourne uniformément entraînant la rotation de l’ensemble, comme un éternel retour. Le symbolisme du Fuseau est celui du destin : sans pitié ni sentiment, les Parques filent et défilent le temps de la vie : le double aspect de la vie, Involution/Évolution révèle le PARADOXE DE LA RÉALISATION DU SOI : « Le ‘Je’ rejette l’illusion du ‘je’ et cependant demeure en tant que ‘Je’. Tel est le paradoxe de la réalisation du Soi. Ceux qui sont déjà réalisés n’y voient aucune contradiction ». (Ramana Maharshi, entretien 28 du 4-2-1935). Le pouvoir de Dieu est aussi celui du Dia-ble : à travers, les deux se confondent, comme les Parques, dans ce pouvoir de la mort qui est d’annuler ce qui a existé, de faire en somme que ce qui existe n’est pas d’existence. Ainsi : « Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ». (Ramana Maharshi, entretien 264 du 20-10-1936). Comme si la nécessité de la mort résidait dans la non nécessité de la vie…
 
 

Dernière mise à jour : 19-01-2022 20:09

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >