Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le monothéisme unilatéral républicain
Le monothéisme unilatéral républicain Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 18-01-2024 17:37

Pages vues : 508    

Favoris : 155

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Bolchevik, Carotte, Celtes, Conformité, Dragon, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Dragon, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Intelligence artificielle, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Marxengelsisme, Nation, Noël, Or, Paix, Penser, Pierre, Pont, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Temple, Temps, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
xun_petioteschouses_nanoparticules.png
 
 
Le monothéisme unilatéral républicain
et son fric/flic craint les HÉRÉSIES
qu’il appelle « désinformation ».
 
HÉRÉSIE : la doctrine manifestée depuis
l’ÉGRÉGORE À LA MODE (1).
Le Nouvel Ordre Mondial dont les ”Davos”
annuels craint, tremble, pour son dogme !
Et le dogme passe par le CONSENTEMENT,
soit l’opinion : vous acceptez de vous
soumettre au dogme, ou vous refusez
cette soumission.
C’est aussi simple pour retrouver
son AUTONOMIE.

Par le tout connecté technologique les
masses sont noyés quotidiennement par
un déluge d’infos.
COMMENT alors ne pas subir et surtout
COMMENT S’Y RETROUVER : TOUS LES REPÈRES
ANCIENS SAUTENT, la tradition a déjà
beaucoup disparue depuis le 1789 français.
TOUT EST DEVENU À L’ENVERS afin de
construire le vieux rêve du NÉOLITHIQUE
D’UN EMPIRE MONDIAL.
Le seul repère désormais et plus
que jamais dans l’histoire humaine du
Néolithique est le « QUI SUIS-JE ? »

LE SEUL « SAUVEUR » POSSIBLE.
ET À N’EN PAS DOUTER C’EST ÇA
QUI FAIT PEUR AU N.O.M. et à leur Davos
et leur pdg du capitalisme.


L’humain se construit ses opinions à la façon d’un carrelage. Alors il ne peut y avoir de ”paix” ici-bas, à l’état de veille des Terriens, car il ne peut y avoir deux humains qui vivent le même événement, ou la même série d’événements, à l’état de veille, de façon identique (que voudrait normaliser le Pour-Voir ou pouvoir et ses technologies dépendantes du capitalisme). Chaque humain est, dans sa façon de penser, de sentir, un résultat de la vie, de sa vie à lui. De plus en plus de nos jours, il est fabriqué, moulé dans un cadre sensible, social et temporel à l’état de veille (la matrice). Il est donc conditionné ; il n’est pas libre. Ce qu’il appelle ”liberté”, ce n’est que le droit de rechercher les conditionnements qui l’arrangent le mieux, et évidemment à l’état de veille, dont il jouit le plus, ce qui n’est pas possible dans la racine du mal la dualité Dedans-Dehors, donc à l’état de veille, sans contredire et gêner ce qui convient au Dehors, à l’autre, au social. Résultat : invention de la ”démocratie” naturellement construite sur les conflits d’intérêts, donc liés à l’ego se manifestant uniquement à l’état de veille, pas en sommeil profond ; ce qui condamne cette ”démocratie” à la frustration permanente par ses propres limites ; cela entraîne nécessairement de perpétuels conflits entre individus, classes et nations, d’où l’invention du concept appelé ”Politique” et source de chaos humain.

En effet : le citoyenisé ou l’urbanisé mondialisé tôle-boulons-béton-acier-verre N’EST PAS LIBRE, N’EST PAS UN TOTAL. Or, le ‘moi’, l’« usager » ou consommateur n’est pas un total, n’est pas une globalité comme voudrait le lui faire croire sa bande organisée nommée ”république”, puisque le citoyenisé se définit dans la racine du mal : un DEDANS : le Sujet, par rapport à un DEHORS : l’autre, le social, et qu’il est donc limité par ce qui le différencie de ce Dehors, de cet autre.
Social = un minimum de deux individus, qui seront limités par ce qui les différencie.

Par contre, le ‘Je’ du ”Le Royaume des Cieux est en Vous”, n’est pas un ensemble de « multiples séparatifs », des usagers qui vont cahin-caha prisonnier de leur dualité, une collectivité, une quantité à la mode informatique. Ce ‘Je’ est au-delà des accidents du spatio-temporel et de la quantité cosmique. Ce ‘Je’, le EST, le Ici et Maintenant non affecté par l’espace-temps. Un histoire pour illustré le EST ou Instant :
« Une femme portait un collier précieux autour de son cou. Un jour, dans ses tracas quotidiens, elle l’oublia et elle crut l’avoir égaré. Inquiète, elle le chercha partout dans sa maison, mais ne le trouva pas. Elle s’enquit auprès de ses amis et de ses voisins s’ils savaient où se trouvait le collier. Sans résultat.
Enfin, un ami lui suggéra de mettre sa main à son cou pour sentir le collier. Elle se rendit compte qu’il avait toujours été là et fut heureuse. Quand ses amis lui demandèrent plus tard si elle avait trouvé son collier, elle répondit : « Oui, je l’ai retrouvé. » Elle gardait toujours le sentiment d’avoir retrouvé un bijou égaré.
Avait-elle réellement perdu son collier ? Elle l’avait toujours porté à son cou. Il en est de même pour nous ».

En ce qui concerne la ZOMBIFICATION de l’humain (notamment en s’attaquant à sa santé élémentaire par les entités de l’OMS), pourtant personne ne peut nier son propre être. L’humain, en sommeil profond, n’en est pas conscient ; quand il est éveillé, il semble en avoir conscience. C’est pourtant toujours la même personne. Il n’y a aucun changement entre celui qui dormait en sommeil profond et celui qui est éveillé. En sommeil profond, il n’était pas conscient de son corps. Ce n’est qu’au réveil qu’il en prend conscience. La différence réside donc dans l’émergence de la conscience du corps et NON DANS QUELQUE CHANGEMENT DE LA CONSCIENCE RÉELLE.
Le corps et la conscience du corps apparaissent et disparaissent ensemble.
Tout cela revient à dire qu’il n’y a pas de limitations au cours du sommeil profond, alors qu’il y en a à l’état de veille [d’où l’invention politique de la ”démocratie”…]. Ce sont ces limitations qui constituent la servitude, LA MATRICE, LE MOULE À ZOMBIS, À CONSOMMATEURS et sa sensation : « Je suis le corps, je consomme, je défèque » du prisonnier de la loi de succion de la cellule jusqu’à l’animal, succion ou « attraction universelle » : le faux ‘je’, celui du citoyenisé, alors que le vrai ‘Je’ est toujours Ici et Maintenant, il n’apparaît et ne disparaît jamais.

Ce qui EST perdure à jamais. Ce qui apparaît nouvellement doit aussi disparaître. Qui a inventé le Big Bang, cette apparition nouvelle comme le « Nouveau, vu à la tété ! », et avec quels instruments aussi inventés par la même causalité ???
Bref, le corps est LE MASQUE COVIDESQUE à lui seul. Et le Pour-Voir fait tout pour entretenir le masque, tout pour le corps (voir le business « jeux olympiques » messe mondiale), car il a très peur de l’ÉVEIL des peuples, qui ne saurait maintenant tarder…


LA SUPPRESSION DE TOUS LES MASQUES : LEVER LE RIDEAU/PARADIS.

RIDEAU, RIDEAU DE FEU = le GATE GATE, LES PORTES SANS FIN :
C’EST SHIVA en ses fonctions de destruction, de dissolution (Dissolvant universel) et de transformation des ÊTRES (Shiva qui a un rôle central dans l’existence de Ramana Maharshi).
À CE HUI LE RIDEAU EST DEVENU ÉNORME : LE CAMOUFLAGE EST ÉNORME PAR LA TECHNOLOGIE INFORMATIQUE DU CAPITALISME QUI REND TOUT VIRTUEL, ARTIFICIEL, DOUBLÉ DU PRINCIPE DU NÉCESSAIRE MENSONGE-MENACE D’ÉTAT : la politique nécessaire à la zombification des masses.

RAPPEL : la limite collective, et maintenant mondiale, EST LA MORT PAR LA CROYANCE AU CORPS. On pourra donc comprendre ce qu’il convient d’entendre pas « Élixir d’immortalité » et par « Pierre philosophale » qui, ainsi « absorbée », permet de lever le RIDEAU DE FEU : TRANSFERT de la conscience au-delà du ‘je’ périssable au ‘Je’ qui depuis un moment est séparé par ce Rideau de Feu : LA CROYANCE-MATRICE-VOILE. Tel est le sens des mots : PARADIS, JARDIN, TAPIS VOLANT, VASE-VALLÉE.

Les Pour-Voir, les Davos, les CFR, bref, les deux W du Washingtonisme, Westminsterisme ONT TRÈS PEUR DE CE LEVÉ DU RIDEAU ou ÉVEIL.
NON, NON, la « médecine universelle » ce ne sont pas les injections et nanoparticules à ARN messager…. qui sont une seule et même chose : NANOPARTICULE (de l'ordre de 1 à 100 nanomètres, nanomètre : milliardième du mètre [symbole nm).
NANOPARTICULE = LE RIDEAU DU MONDE DU POUR-VOIR.
NANOPARTICULE = LA MÊME LOGIQUE DU MONDE ARTIFICIEL DE CE MONDE LUCIFÉRIEN EN MARCHE : où toute évolution vers les Mondes libres sera interrompu et il sera procréé une évolution statique, artificielle par les nanoparticules, dans les trois règnes : Minéral, Végétal, Animal et Humain.
C’est pourquoi l’Éveil devient VITAL, afin de se protéger des dangers et forcément des limites dans cette croyance à l’illimité technologique du capital, et avoir conscience que la Paix repose sur :
- Ou bien la Victoire de l’Origine Divine.
- Ou bien la Victoire de ce monde Luciférien.
Dans les deux cas, bientôt le mot « Paix » ne signifiera plus rien pour aucun humain.

Mais, dans le cas actuel de ce monde Luciférien, les Pour-Voir ayant très peur de ce qu’ils appellent « désinformation », ILS ONT TRÈS PEUR DE LA MORT, d’où la course aux nanoparticules et autres artifices en tous genres.

RAPPEL : qui dit particule, nano ou plus grosse, DIT FORCÉMENT UNE CONSCIENCE QUI EN PREND CONSCIENCE, sinon, la nanoparticule n’existe pas….. L’OBSERVATEUR OU LE SUJET AFFECTE L’OBJET COMME LE VRAI DEVIENT FAUX DÈS QU’IL EST VU OU POSSÉDÉ, FABRIQUÉ. Ce qui élimine TOUTE POSSIBILITÉ D’UNE OBSERVATION « OBJECTIVE » et cela s’applique aussi bien à la vie de tous les jours qu’aux « expériences scientifiques » : TOUT N’EST QU’OPINION et rien de plus. TOUTE OBSERVATION DE CE QUI EST APPELÉE « RÉALITÉ » EST SUBJECTIVE PUISQU’À L’ÉTAT DE VEILLE, puisque le mental de l’observateur ou du sujet détermine ce qui va être vu : l’objet. Et lorsque deux sujets sont d’accord sur une opinion, il faudrait parler d’intersubjectivité mais pas de « réalité » perçue « objectivement »(1) !!!

C’est le sujet ou l’observateur, sa conscience, qui fabrique la réalité matérielle, physique ou spatio-temporelle. Ainsi le monde est composé d’informations : LA MAGIE QUI FAIT CROIRE, telle que quand une magie parle, toutes les magies parlent et quand une se tait toutes se taisent.

RAPPEL en ce qui concerne le VIDE, et forcément les NANOPARTICULES : toute matière, cellule ou atome est composée de 99,999% de VIDE, lequel contient des INFORMATIONS provenant du TOUT et NULLE PART (ou nullipare : jamais de naissance, aucun spatio-temporel). Par conséquence NOSTRE ADN est en constante émission-réception d’informations, ce qui pour le POUR-VOIR permettra possiblement À TRAVERS L’ADN la ZOMBIFICATION DE L’HUMANITÉ conformément au MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN.



[En haut de page : le ”N’EST PAS X” : XUN en chinois, le TROU, le ”N’est pas X” : « Tu ne découvriras point la nudité de ton père, ni la nudité de ta mère. C'est ta mère : tu ne découvriras point sa nudité ». (Lévitique 18,7).
LE TROU : « Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ». (Ramana Maharshi, entretien 264, du 20-10-1936). Voir en note 3 le sens du Trou et de la Toupie]


Notes.
1. ÉGRÉGORES : sorte de « chefs des âmes qui sont les esprits d'énergie et d'action » (La Doctrine Secrète, H.P. Blavatsky).

Retour sur le mot ÉGRÉGORE tant il est lié au conformisme révolutionnaire actuel, à son N.O.M. et « Great Reset » et à son ordre établit dogmatisé, mondialisé par technologie : en plus d’opinion publique, égrégore signifie aussi : formes-pensées vibrant à un même rythme tendant à s’assembler pour constituer cet égrégore. Alors il y aura autant d’égrégore qu’il y a de familles, de classes, de communautés, de partis politiques, de philosophies, de sectes, de religions, bref d’opinions. Par exemple, les membres d’un parti ou mouvement politique liront les mêmes journaux et se nourriront mentalement de courant de pensée bien déterminé ; ils auront un langage propre et des expressions identiques dont ils useront et abuseront pour évangéliser, même s’ils en ignorent le plus souvent le sens véritable. Bref, ils se croiront « libres », alors que ce sont les premiers conditionnés par des « larves astrales » constituant leur égrégore, comme des vampires se nourrissant de leur sang, d’autant plus redoutable que nous ne pouvons pas nous en rendre compte lorsqu’ils nous ont atteint personnellement, le siège de son action de situant exclusivement dans notre inconscient. C’EST POURQUOI UN ÉGRÉGORE EST UNE FORME-PENSÉE COLLECTIVE INFINIMENT PLUS DANGEREUX QUE L’HOMME LE PLUS RICHE DE LA PLANÈTE ET DE WALL STREET RÉUNIS, CAR IL EST ENGENDRÉ PAR LE MENTAL CRÉATEUR D’UNE MULTITUDE D’ÊTRES ET S’ÉTALE SOUVENT SUR DES CENTAINES VOIR DES MILLIERS DE GÉNÉRATIONS.
L’égrégore est donc comme une PIEUVRE DONT LES TENTACULES SONT SES MEMBRES QUI SE CROIENT « LIBRES » MAIS QUI SERVENT À LEUR INSU UN MÊME MONSTRE IDENTIQUE : sous prétexte de création et d’organisation, LE POUVOIR DU DIABLE EST IDENTIQUE AU POUVOIR DU DIEU DÉMIURGE OU GRAND ARCHITECTE ORGANISATEUR DE L'UNIVERS.

ÉGRÉGORE = PRINCIPE DU DIABLE : CELUI QUI ORGANISE UN PETIT BOUT DE VÉRITÉ (de verroterie, V.I.T.R.I.O.L. Visita Interiorem Terrae Rectificando Invenies Operae Lapidem [ou Occultum Lapidem] (Descends [ou explore] dans les entrailles de la terre [donc réalise le Soi, ou le « Connaître toi-même par toi-même »], en distillant [ou en rectifiant] tu trouveras la Pierre de l’Œuvre [le ”Je suis ce JE SUIS”]).
Ainsi, la Vérité pour qui ?
L’égrégore comme le diable bouffe de l’organisation (2), du social, de la république ou chose publique.. Ramana Maharshi dit que la Libération est déjà là. Mazu Daoyi (709-788) dit la même chose parce que : « Toutes choses sont parfaites en soi, rien ne manque. Utilise-les spontanément, à quoi bon rechercher vers l’extérieur [et s’il n’y a pas de loi eu dehors, il n’y en a pas non plus au dedans de soi-même] ».
DONC AMBIGUÏTÉ DE CE QUI DE NOS JOURS EST APPELÉ « DÉVELOPPEMENT PERSONNEL », Y COMPRIS LES ARTS MARTIAUX ET LE COMMERCE AUTOUR DU YOGA ET DU SALUT OU RÉDEMPTION !!!

Avec le mot ÉGRÉGORE il est essentiel de distinguer :
- Le socialisme qui prétend « servir les autres », et fait ainsi dans la dualité Dedans-Dehors comme s’il se mettait en DEHORS DE L’UNIVERS, ET PIRE : QUI PRÉTEND SE « SACRIFIER » POUR UNE CAUSE. Pour un judéo-maçon du 33è degré comme C.W. Leadbeater, il écrit page 28 dans Rites Mystiques antiques - Une brève histoire de la Franc-Maçonnerie, à propos du mystique : « il me semble perdre l’immense avantage de l’effort accompli par l’occultiste [au sens d’appartenance à une loge ou à un groupe], soutenu par l’aide si considérable des Êtres supérieurs [sic] dont il évoque la présence [?] ». Ici les « Êtres supérieurs » peuvent allègrement être confondu avec l’esprit de groupe ou une forme d’opinion publique. Leadbeater précise tout de même que les deux formes de chemin de vie mènent « vers Dieu ».
- Le mystique et la contemplation, dont évidemment Ramana Maharshi fait la partie. Et ici l’égrégore n’existe pas, du moins au départ, car ce sont les autres, le dehors, qui peut en faire, ou du bien, ou du mal, ET TOMBER DANS L’ORGANISATION, DANS LA CRÉATION, LE CONCEPT (2).

DIABLE, DIEU, CONCEPTION = ORGANISATION, PROJET-PRÉDICTION (à des fins d’ego et calculs de confort-sécurité).

COMME LE DIABLE : AIDER À ORGANISER, qui est la définition même du mot CONCEPTION : donner naissance à : organiser le chaos, ou ARRANGEMENT INTENTIONNEL D’ÉLÉMENTS, DONC ISSU DU MENTAL QUI VEUT « ORGANISER », ARRANGER, AUGMENTER, FAIRE MIEUX QUE LA OU SA NATURE !!! DONC LE CONTRAIRE DE CE QUE DIT MAZU. Le transhumanisme veut « augmenter » l’homme et la « réalité ». D’une certaine façon cela suggère que tout est pensé ou que tout a été conçu, genre créationnisme et même genre Intelligence Design ; il y a donc le même PARADOXE que la Réalisation du Soi : « Le ‘Je’ rejette l’illusion du ‘je’ et cependant demeure en tant que ‘Je’. Tel est le paradoxe de la réalisation du Soi. Ceux qui sont déjà réalisés n’y voient aucune contradiction » (Ramana Maharshi, entretien 28 du 4-2-1935).

COMMENT PEUT-ON EN TOUTE CONFIANCE RECONNAÎTRE DE FAÇON ABSOLUE UNE CONCEPTION ? En l’absence de tout « QUI SUIS-JE ? » ? Il ne s’agit pas ici de conception évidente telle celle du jardinier d’un parc communal qui a taillé les arbustes de haies pour former un labyrinthe et arrangé les parterres de fleurs en dessins géométriques.

L’égrégore comme le Diable bouffe de l’organisation, laquelle engendre cet égrégore, car le soi-disant « ordre » organisé par le mental humain est désordre et nourriture à égrégore, car toute chose s’ordonne d’elle-même dans son « Je suis ce JE SUIS », son EST, correspondant au « Reste tranquille et sache que je suis Dieu ».

Aucune chose n’existe ni n’a existé comme l’énonce l’entretien 264 du Maharshi, puisque sous la menace d’être bientôt rayé par l’oubli, de sorte que le MARIAGE entre « ceci s’est passé » et « ceci ne s’est pas passé » sera effectif. Rien n’a lieu ou n’aura lieu, car sous prétexte de création et d’organisation, LE POUVOIR DU DIABLE EST IDENTIQUE AU POUVOIR DU DIEU DÉMIURGE OU GRAND ARCHITECTE ORGANISATEUR (le GADLU judéo-maçonnique qui calcul, qui géométrise façon Pythagore, façon Lucifer et les « Lumières » du 18è siècle français) : les deux se confondent dans leur pouvoir orgueilleux et winneriste de la mort qui est d’effacer ce qui est né ou créé, de faire en somme que ce qui existe n’a pas d’existence, et ça doit être cela qui horripile les transhumannistes parfaits créationnistes. Comme l’exprime le Maharshi dans l’entretien 264, le monde ne souffre pas de devoir finir en « big crunch » (ou crush, implosion), IL SOUFFRE DE NE PAS AVOIR COMMENCÉ : DE NE PAS AVOIR ENCORE « EU LIEU », TANT QUE L’HUMAIN CONTINUERA À TOMBER DEHORS (tenter de vouloir « sortir » de l’Univers pour le voir, pouvoir….).
Le EST ou « Je suis ce JE SUIS » est sans durée, sans histoire, sans espace, sans opinion…

Évidemment comme tout symbole est DOUBLE, égrégore peut aussi signifier, selon Eliphas Lévi : "les parties principales des âmes qui sont les esprits d'énergie et d'action", quoique cela puisse vouloir dire ou non. Les occultistes d'Orient décrivent les égrégores comme des êtres dont le corps et l'essence sont un tissu de ce qu'on appelle la lumière astrale. Ce sont les ombres des hauts esprits planétaires dont les corps appartiennent à l'essence de la lumière divine supérieure”. (Article Égrégores, dans le Glossaire théosophique de H.P. Blavatsky).

2. Extrait de la conférence de Jiddu Krishnamurti à Omen en 1929, où il expliquait que « La Vérité est un pays sans chemin ».
« Peut-être avez-vous souvenir de cette histoire du diable et de son ami : ils marchaient dans la rue quand ils virent devant eux un homme se baisser pour ramasser quelque chose et le mettre dans sa poche. L’ami dit au diable : « Qu’est ce que cet homme vient de ramasser ? » « Un petit bout de Vérité », répondit le diable. « Mauvaise affaire pour vous, alors ! », remarqua l’ami. « Oh, pas du tout, répliqua le diable, je vais l’aider à l’organiser ! »
Je maintiens que la vérité est un pays sans chemin que vous ne pouvez l’approcher par aucune route, quelle quelle soit : aucune religion, aucune secte. Tel est mon point de vue, et j’y adhère d’une façon absolue et inconditionnelle. La vérité étant illimitée, inconditionnée, ne peut être approchée par quelque sentier que ce soit, elle ne peut pas être organisée on ne devrait pas non plus créer des organisations qui conduisent ou forcent les hommes à suivre un chemin particulier. Si vous comprenez bien cela dès le début, vous verrez à quel point il est impossible d’organiser une croyance ».

3. Toupie, rejoint aussi la HACHE (H) à la fois arme et outil. En anglais hache se dit AX, AXE, comme le Centre de l’Univers. L’Axe est un symbole fondamental, comme l’essieu plus tard nous donnera le CHARIOT. L’essieu supporte la totalité du poids du chariot ; il est fixe et les deux roues tournent sur les fusées. Donc nous avons une triade (voir la Triskell celte avec le signe du S cher à l’art gaulois), et l’idée de « roue » ou chose qui tourne ou figure un cycle, un rythme, évoque les cycles lunaires et solaires, l’ombre courant sur un cadran solaire indiquant une PÉRIODE, etc.
La Vacuité est représentée par l’immobilité du Vide au centre du moyeu-Axe d’une roue qui ne cesse de tourner : comme la TOUPIE. Le Centre est nulle part (et la Circonférence est partout).

TOUPIE, TROU, CHAS, CENTRE DU CYCLONE, VORTEX, EAUX PRIMORDIALES et NUIT OBSCURE ou CRÉPUSCULE comme Xun en haut de page sont un même Thème.
 
 

Dernière mise à jour : 18-01-2024 18:15

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >