Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Pour-Voir = Saisie de l’objet et de l’opinion
Pour-Voir = Saisie de l’objet et de l’opinion Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 24-01-2024 15:57

Pages vues : 352    

Favoris : 97

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Bolchevik, Carotte, Celtes, Conformité, Dragon, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Dragon, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Intelligence artificielle, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Marxengelsisme, Nation, Noël, Or, Paix, Penser, Pierre, Pont, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Temple, Temps, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
comtoise_contradiction_moteur.jpg
 
 
Pour-Voir = Saisie de l’objet et de l’opinion
ou de l’émotionnel-senti-ment c’est la même
chose : une opinion est un OBJET POSSÉDÉ :
j’ai un chien, j’ai un smartphone, j’ai un job,
je suis en vacance, je touche une retraite,
je suis vacciné, je suis gay, j’ai, je fais, etc.
 
TOUT POUR LE CORPS-OBJET-SEXE (voir l’état
actuel du politisme avec les bardella-attal
dans le jeunisme-objet et pour le attal dans la
synamagogue GAY du LGBTisme industriel des ”ismes”
un LGBTisme des ”tapette-réseaux” nécessairement
dans le CORPS-OBJET-PHALLUS ET LA « RONDELLE »
LA SEULE CHOSE QUI COMPTE-CONTE…..
[évidemment ne pas confondre avec la LINGA et
autre Menhir telle la Tour-Saint-Jacques à
Paris…. qui ne sont pas du messianisme de
sphincter !])
Les ”tapettes-réseaux” des arrivistes dépassent
maintenant les réseaux judéo-maçonniques spéculum.

On appelle ça le MATÉRIALISME, nécessairement lié
à l’UTILITARISME, SOIT LA RACINE DU MAL (1).
Le MATÉRIALISME NE PEUT QU’ÊTRE DÉPENDANT
DU CAPITALISME DES OBJETS-OPINIONS :
TOUT POUR LE DEHORS, TOUT POUR LE SOCIAL,
TOUT EST OBJET OU « ARGENT COMPTANT »
DEVENU ARGENT VIRTUEL DE CE MONDE VIRTUALISÉ
PAR L’INDUSTRIE INFORMATIQUE DU CAPITAL.
Tout étant virtuel, artificiel, tout est
en surface, tout est pris pour ”endroit”
(right side) l’”envers” (wrong side) des êtres.
Tout est donc conforme AU MONOTHÉISME
UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN : LE MONISME DE LA
COUVERTURE SOCIALE, TOUT LE SOCIAL N’EST
QU’UN MONISME EN SURFACE.
Le DEDANS n’est jamais DEHORS OU SOCIAL.
Le DEDANS n’est ni Dedans ni Dehors,
il EST, l’Unité, tel le Soi.

Le critère de surface ou social (fortune,
emplois, médailles, entregent ou civilité,
etc. en  fonction duquel fonctionne ce
monisme républicain est ainsi celui qui
renseigne le moins sur LA VRAIE VALEUR DE
L’ÊTRE HUMAIN.

RAPPEL : on vit, hélas, ensemble,
qui rassure ;  et enfin :
ON MEURT SEUL COMME ON NAIT SEUL,
ce n’est pas le voisin qui va naître
ou mourir à ma place !

Le SOCIAL EST DONC LE MASQUE, LE MENSONGE,
LE PACKAGING qui CACHE L’ESSENTIEL.

SOCIALISME, LE DEHORS DU MONOTHÉISME
UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN SI BIEN RÉSUMÉ DANS
Apocalypse 3,9 : ”Voici, je te donne de ceux
de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs
et ne le sont pas, mais qui mentent ; voici,
je les ferai venir, se prosterner à tes pieds,
et connaître que je t'ai aimé”.

« qui se disent Juifs » = la minorité copyright
de la souffrance (Isaac)

Syna(ma)gogue de Satan = CEUX QUI ONT UNE
CERTAINE CONCEPTION DE LA VIE ET QUI
VEULENT L’IMPOSER AUX AUTRES, AU DEHORS (2).

 
POUR-VOIR = LA SAISIE DE L’OBJET LANGUE FRANÇAISE POUR LA REMPLACER PAR LA LANGUE-OBJET DU COMMERCE : L’ANGLAIS.
Par exemple la « chanson-danse des jeux olympiques 2024 » à Paris est serinée en anglais ! le ministre de la culture en 2024 est une ”beurette” très loin de la culture française ! Tout baisse, tout s’effondre.

LGBTisme ou CORPS-PHALLUS-OBJET = UN NUMÉRO D’ASSURANCE MALADIE, UN NUMÉRO DE CARTE D’IDENTITÉ ET BANCAIRE, UN NOM OU NUMÉRO SUR UNE LISTE ÉLECTORALE, ETC. : l’usager de cette république compte pour un, son voisin compte pour le deux, etc., et ça forme CETTE PAROISSE DU « VIVRE ENSEMBLE » : LIMITER LA VIE À LA SEULE DIMENSION QUANTITATIVE DES BESOINS CORPORELS. Donc dans cette paroisse, dans ses « valeurs », tout invite à CROIRE, à PERSUADER, que ce qu’on appelle « la vie » se limite au sensible, entre l’Instant d’une naissance et l’Instant d’une mort, tout se limite à la CONSOMMATION.

POUR-VOIR = TOUT DANS LA RACINE DU MAL : L’INFORM-ATION :

Par exemple, si on tourne le commutateur « électrique » dans une pièce sombre sans lumière du jour, forcément on modifie l’apparence de tous les objets qui s’y trouvent ; et pourtant le centre causal, l’ampoule allumée, AGIT COMME INFORMATEUR OU « LANCEUR D’ALERTE », mais non comme dictateur ou « violenteur ». Si les effets produits par le centre sont des mouvements, ces mouvements ne sont pas comparables à ceux dans le spatio-temporel comme une bille ou un domino basculé sur un autre dans l’effet domino, qui lui communique son mouvement, un genre de ”vivre ensemble” comme déjà mentionné plus haut, et comparable à l’AVERTISSEMENT TRADITIONNEL : « NE POINT ATTACHER UN INSTANT QUI PASSE À UN AUTRE INSTANT ». Seul le NON-LOCAL peut fonctionner en une sorte « d’interaction virtuelle » mais qui n’a rien à voir avec l’actuelle connexion modèle informatique du capital avec ses « réseaux sociaux », lesquels ne fonctionnent que par le ‘je’ de l’ego… et ainsi fonctionnent en « thermodynamique ». LE VRAI +CESSE D’ÊTRE VRAI DÈS QU’IL EST VU OU POSSÉDÉ, SAISI (cela sera copié dans le quantisme : ”l’observation perturbe le phénomène”, plutôt impossibilité de SAISIR ou d’OPINIONER l’observation).
La vérité tout entière ne peut consister en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout. Le Tout est autre chose et plus que le total des parties.

ROUE = INFORMATIONS : VÉHICULE KRATOPHANIQUE (ou cratophanie : manifestation inexpliquée et attribuée à une énergie surnaturelle) QUI VA ET VIENT TEL LE BALANCIER D’UNE HORLOGE COMTOISE (en haut de page) OU ENTRE CIEL ET TERRE, UNISSANT LE DIVIN ET LE PROFANE ; ROUE SI MERVEILLEUSEMENT SYMBOLISÉE PAR LES ANCIENS DANS L’OUROBOBOS, et aussi symbolisé par L’ARC-EN-CIEL salopé par les LGBTistes : l’Arc-en-Ciel est le PONTIF, CELUI QUI FAIT PASSER LE PONT OU L’INITIATION : ARC-EN-CIEL - LE TAO, LA VOIE ENTRE LE HAUT ET LE BAS (dans le Caucase, on prévient les enfants de faire attention à ce que l’Arc-en-Ciel ne les emporte pas dans les nuages. Réf. dic. des symboles, de J. Chevalier et A. Gheerbrant).

arc-en-cielsaliparlgbt.jpg
 
« Au moyen âge, la rose centrale des porches se nommait Rota, la roue. Or, la roue est l’hiéroglyphe alchimique du temps nécessaire à la coction de la matière philosophale et, par suite, de la coction elle-même. Le feu soutenu, constant et égal que l’artiste entretient nuit et jour au cours de cette opération, est appelé, pour cette raison, feu de roue. Cependant, outre la chaleur nécessaire à la liquéfaction de la pierre des philosophes, il faut, en plus, un second agent, dit feu secret ou philosophique (3). C’est ce dernier feu, excité par la chaleur vulgaire, qui fait tourner la roue et provoque les divers phénomènes que l’artiste observe dans son vaisseau…
[…]
La rose représente donc, à elle seule, l’action du feu et sa durée. C’est pourquoi les décorateurs médiévaux ont cherché à traduire, dans leurs rosaces, les mouvements de la matière excitée par le feu élémentaire, ainsi qu’on peut le remarquer sur le portail nord de la cathédrale de Chartres, aux roses de Toul (Saint-Gengoult), de Saint-Antoine de Compiègne, etc. » (Fulcanelli, Le Mystère des Cathédrales)

ROUE ou MOUVEMENT ne doit pas être interprété à la manière d’un domino basculant sur un autre domino lui communicant son mouvement dans l’effet domino, non, comme NOUS SOMMES MAINTENANT À L’ÈRE DU VIRTUEL INFORMATIQUE DES INDUSTRIES DU CAPITALISME, LES MOUVEMENTS SONT DU SOCIALISME DE CET MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN PAREILS AUX MOUVEMENTS D’UNE FOULE prise de PANique dans laquelle on lâcherait un lion rugissant. Vu de loin, le lion est la ROUE : il exerce une force de répulsion comme un loi de succion négative. Mais en réalisé, LA ROUE-LION EST IDENTIQUE À L’ÉCRAN DE CINÉMA (voir ci-dessous), LES GENS QUI S’ENFUIENT DE PEUR SONT LES IMAGES PROJETÉES SUR L’ÉCRAN IMMOBILE QUI EST L’ESSIEU, ou LA VRAIE NATURE DE CHAQUE HUMAIN :

« Qui est ce ‘je’ ? Il ne peut être le corps, ni le mental, comme nous l’avons déjà vu. Ce ‘je’ est celui qui fait l’expérience des états de veille, de rêve et de sommeil profond. Ces trois états sont des changements qui n’affectent pas [l’identité de] l’individu. Les expériences sont comme des images qui défilent sur un écran de cinéma. L’apparition et la disparition des images n’affectent pas l’écran. Ainsi, les trois états alternent successivement laissant le Soi non affecté. Les états de veille et de rêve sont des créations du mental. Le Soi les englobe toutes. Savoir que le Soi demeure heureux dans sa perfection est la réalisation du Soi. C’est la réalisation de la Perfection et ainsi du Bonheur.
[…]
L’écran de cinéma est-il affecté par des scènes d’incendie ou d’inondation ? Il en est de même avec le Soi.
L’idée « je suis le corps ou le mental » est si enracinée qu’il est difficile de s’en défaire, même quand on est convaincu du contraire. Quand on a fait un rêve, on sait au réveil qu’il était irréel ; et l’expérience de veille devient irréelle dans les autres états. Par conséquent, chaque état contredit les autres [le scribe de la page souligne]. Ils ne sont donc que des états changeants qui se déroulent dans la conscience de celui qui les perçoit. Ce sont des phénomènes apparaissant dans le Soi qui, lui, ne change pas et reste non affecté par eux.
Tout comme les états de veille, de rêve et de sommeil profond ne sont que des phénomènes, la naissance, la croissance et la mort ne sont, elles aussi, que des phénomènes dans le Soi, lequel continue à demeurer inchangé et non affecté. Naissance et mort ne sont que des idées. Elles relèvent du corps ou du mental. Le Soi existait avant la naissance de ce corps et demeurera après la mort de celui-ci. Il en est de même de tous les corps qui ont été pris successivement. Le Soi est immortel. Les phénomènes changent et sont mortels. La peur de la mort relève du corps, pas du Soi. Une telle peur est due à l’ignorance. Réalisation signifie vraie connaissance de la perfection et de l’immortalité du Soi. La mortalité n’est qu’une idée qui cause la souffrance. Vous pouvez vous en débarrasser en réalisant la nature immortelle du Soi.
(FONDAMENTAL entretien 487 de Ramana Maharshi, le 2-5-1938 avec une jeune Anglaise).

Toupie, rejoint aussi la HACHE à la fois arme et outil. En anglais hache se dit AX, AXE, comme le Centre de l’Univers. L’Axe est un symbole fondamental, comme l’essieu plus tard nous donnera le CHARIOT. L’essieu supporte la totalité du poids du chariot ; il est fixe et les deux roues tournent sur les fusées. Donc nous avons une triade (voir la Triskell celte avec le signe du S cher à l’art gaulois), et l’idée de « roue » ou chose qui tourne ou figure un cycle, un rythme, évoque les cycles lunaires et solaires, l’ombre courant sur un cadran solaire indiquant une PÉRIODE, FRÉQUENCE, ONDE, etc.
La Vacuité est représentée par l’immobilité du Vide au centre du moyeu-Axe d’une roue qui ne cesse de tourner : comme la TOUPIE. Le Centre est nulle part (et la Circonférence est partout).

Le FUSEAU tourne uniformément entraînant la rotation de l’ensemble, comme un éternel retour. Le symbolisme du Fuseau est celui du destin : sans pitié ni sentiment, les Parques filent et défilent le temps de la vie : le double aspect de la vie, Involution/Évolution révèle le PARADOXE DE LA RÉALISATION DU SOI : « Le ‘Je’ rejette l’illusion du ‘je’ et cependant demeure en tant que ‘Je’. Tel est le paradoxe de la réalisation du Soi. Ceux qui sont déjà réalisés n’y voient aucune contradiction ». (Ramana Maharshi, entretien 28 du 4-2-1935). Le pouvoir de Dieu est aussi celui du Dia-ble : à travers, les deux se confondent, comme les Parques, dans ce pouvoir de la mort qui est d’annuler ce qui a existé, de faire en somme que ce qui existe n’est pas d’existence. Ainsi : « Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ». (Ramana Maharshi, entretien 264 du 20-10-1936). Comme si la nécessité de la mort résidait dans la non nécessité de la vie…

Dans l’exemple de la ROUE-LION, les gens fuient par eux-mêmes, parce qu’on leur a annoncé la visite d’un lion, ou ils entendent des rugissements, ou ils voient directement un lion : mais ils courraient tout aussi vite s’ils pouvaient percevoir « l’onde du lion » sans que le lion arrive, tel le syndrome du messianisme = la croyance religieuse du SALUT, LE RACHAT DU PÉCHE, a pour stricte principe de son efficacité LA CROYANCE que ce salut ne doit en aucun cas advenir, comme le judaïsme en témoigne de façon exemplaire. L’autorité de tout messie consiste en son absence, donc à la PENSÉE CERTIFIÉE OU CONFORTÉE QUE SA PRÉSENCE MATÉRIELLE RESTE ET RESTERA À VENIR. ÇA S’APELLE AUSSI LA CRÉATION D’UN BESOIN.

Et cet « A-venir » de messie permet N’IMPORTE QUELLE MAGIE CAR LE POUVOIR PEUT SUGGÉRER FACILEMENT UNE FIN DU MONDE qui demeurera sans effet sur la planète. PUISQUE « DIEU », LA « ROUE » EST CACHÉE, L’INNOMMABLE EST CACHÉ COMME EST CACHÉ L’EXCRÉMENT DANS LES INTESTINS.

Évidemment cette ROUE est typiquement le GATE GAT … à ne pas confondre avec une variation du messianisme….

LES INFLUENCES CAUSALES OU OPINIONS PUBLIQUES S’OPÈRENT PAR LE DEHORS : L’INFORMATION.
Le lion ou le soleil n’attire pas plus que le lion ne repousse : ILS SONT SANS POURQUOI. Les rugissements du lion INFORMENT dans l’espace-temps les autres corps qui s’y trouvent.
Le SOCIALISME EST IDENTIQUE À UNE CAUSALITÉ PAR UNE INTERACTION ENTRE ÉMETTEUR-RÉCEPTEUR : la dualité DOIGT-LUNE :
« Les habitudes acquises depuis l’absence de commencement
Forment comme des reflets dans le miroir du mental.
Pour qui peut s’y regarder selon le Réel,
Les objets perdent toutes leurs caractéristiques [aucun spécialiste pour montrer la lune].

De même que le sot regarde le doigt
Qui désigne la lune et non la lune [que le doigt montre] ;
De même ceux qui s’attachent à mes paroles
Ne voient pas ma Vraie Réalité [même principe en
Alchimie…].

La conscience [conceptualisante ou raison] est comparable à un grand danseur,
Le mental est son assistant et son maquilleur,
Les cinq consciences sensorielles les accompagnent,
Et dans la conscience mentale [la raison] s’incarnent les spectateurs.
(Lankâvatâra, chapitre L’instantanéité).

LUNE = MESSAGE, INFORMATION. Si les informations sont réelles, il n’existe plus de dualité sujet-objet ou doigt-lune, message et messager : l’information ne CIRCULE PLUS entre le doigt qui montre la lune et la lune elle-même, mais TOUT DANS LA LUNE, ICI ET MAINTENANT ou « INCARNÉE » par la lune, analogue à un champ visuel conscient où les détails ne sont plus en réseaux ou distant les uns des autres comme de récolter un peu partout des « vérités » pour en former une grosse : LA Vérité, mais la LUNE-INFORMATION ressemble à l’INFORMATION-DIRECTE OU PARTICIPATIVE d’un comportement à mémoire autour de THÈME ET VARIATION PAREIL AU RAYONNEMENT DE LA DANSE DU DANSEUR cité par le Lankâvatâra cité plus haut.
L’espace-temps ne devient réel que s’il est pensé, comme le temps ne devient temps que s’il y a une conscience pour le penser comme « temps » !

SOCIALISME = RACINE DU MAL (1)

« Un très riche Qien [habitant de Qien] s’appelait Guo, un très pauvre Songois s’appelait Xiang. Le Songois se rendit à Qui pour demander à Guo l’art de s’enrichir, et Guo répondit : « Je suis un habile voleur. Après que j’eus commencé à voler, j’eus de quoi vivre la première année, vécus dans l’aisance la deuxième année, connus l’abondance la troisième année. J’ai persévéré et possède toute la région ».
Très content, Xiang comprit qu’on lui avait parlé de voler, mais ne comprit pas la façon de voler. Il commença à sauter les murs, à cambrioler pour s’emparer de tout ce qui lui tombait sous la main. Il fut bien vite condamné pour vol et les biens mal acquis furent confisqués avec ceux qu’il possédait avant de voler. Croyant que Guo l’avait trompé, il alla le blâmer, mais Guo lui demanda : « Comment voles-tu ? », et Xiang exposa sa façon, ce à quoi Guo répondit : « Aïe ! Tu t’es donc trompé à ce point sur ma façon de voler !
Je vais t’expliquer. J’ai ouï dire que la nature produit les saisons, que la Terre produit des fruits. Je vole les fruits et les saisons. Les abondants bienfaits des nuages et de la pluie, les produits des montagnes et des marais me servent pour faire croître mes semences et mûrir mes céréales, élever des murs, construire des maisons. Au sol, je vole les animaux à plume et à poil : dans l’eau, je vole les poissons et les trionix. Les récoltes, la terre, le bois, les animaux à plume comme à poil, les poissons et les trionix sont produits par la nature et ne m’appartiennent nullement, mais je ne crains aucun châtiment en volant la nature. Or, jade, joyaux, vivres, tissus, marchandises appartiennent aux personnes qui se les sont appropriés, ne sont plus des dons de la nature. Tu as volé, fus condamné, comment m’en blâmes-tu ? ».
Très perplexe, Xiang pensa que Guo le trompait outrageusement. Il alla interroger maître Dongguo, qui lui répondit : « Utiliser ton corps, n’est-ce pas voler ? Tu voles l’harmonie du Yin et du Yang pour développer ta vie, soutenir ton corps. Utiliser ce qui t’est extérieur, n’est-ce pas voler ? En fait, l’univers et les êtres ne sont pas séparés. Les distinguer, les connaître sont des fautes [le scribe de la page souligne]. Les vols de Guo sont conformes à l’ordre social, c’est pourquoi ils ne sont pas punis [donc le vole légal, le commerce et la possession par les bénéfices]. Tes vols furent commis par égoïsme, c’est pourquoi tu es un délinquant. Respecter l’ordre social, c’est voler, agir par égoïsme, c’est voler.
C’est une règle de l’univers que toute personne agit pas conformisme, ou par égoïsme [c’est kif-kif]. Aux yeux de qui connaît cette règle, qui vole ? Qui ne vole pas ?
(Lie Tseu, Traité du vide parfait, chapitre Présages célestes 15).
Voilà comment le capitalisme ou LA POSSESSION a pu naître pendant la voie du Néolithique et de l’agriculture et du développement de l’étatisme……
CAPITALISME = VOL LÉGAL PROTÉGÉ ou « ÉQUILIBRÉ », NORMALISÉ PAR L’ÉTAT (de droit et sa ”raison”, son mental qui calcul tout, qui bouffe tout).


Notes.
1. - Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion ou
Eucharistie (dans son sens en la
croyance au corps ou attraction
”universelle”, la ”valeur d’échange”,
la ”baisse du taux de profit”].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme,
du Désir, du Sans-Forme, jusqu’à la
gloutonnerie spirituelle].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans
l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors,
lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable, chapitre V, 14)
Ils sont introuvables pour la raison naturelle que Nous sommes l’Univers et que la racine du mal fait SORTIR de l’Univers comme pour l’examiner et POUR-VOIR comment il fonctionne : ON SORT DU TROU POUR EXAMINER LE TROU, et comme dans un Trou il
n’y a rien d’autre que le Trou : pas de Trou à voir.
POUR-VOIR OU POUVOIR SIGNIFIERA ALORS :
D’É-couvrir : augmentation de l’ego par l’opinion ou le recouvrement de toutes choses par le MASQUE LE RIDEAU DE SON EGO, CE SERA LA CHUTE :
SORTIR, DEHORS, SAISIR… ET TENTER D’AMÉLIORER LA CONDITION HUMAINE…

TOUT EST FAIT POUR QUE LES MASSES S’ATTACHENT UNIQUEMENT À LA LETTRE OU À L’UTILITAIRE, L’OBJET, AU POUR-VOIR, À LA RAISON, CONFORMÉMENT À CE MONDE EN TRAIN DE SE DIGITALISER, DE SE NUMÉRISER.

2. « La vie de l’humain est ce qu’elle est. Ce qui est EST [sens du ”Le Royaume des Cieux est en Vous”]. Tous les problèmes viennent du fait d’en avoir une certaine conception [”certaine conception” qui s’appelle OPINION, la chose possédée par le mental]. Le mental entre en jeu [en ‘je’]. Il a une certaine conception [l’icarisme, telles les ailes de cire d’Icare ; de nos jours les ”ailes d’Icare” sont L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE : LA CAROTTE du TRANSHUMANISME-TECHNOLOGIE-CONCEPT-ENGRENAGES et EGO]. Tous les problèmes viennent de là. Si vous êtes tel que vous êtes, sans le mental avec ses concepts [ses opinions donc], tout ira pour le mieux pour vous. Si vous cherchez la source du mental, toutes les questions seront résolues ».
(Ramana Maharshi au jour le jour, 31-12-1946).

3. Voir sur le site les pages avec les mots : Fusée, Essieu, Toupie, Linga, Shiva, Vase, Vaisseau, Vallée, Jardin….
LE FEU PHILOSOPHIQUE : Le Feu est l’Art de quoi s’aide Nature ; car Nous ne saurions faire autre chose.
“Faites Feu vaporant, digérant, continuel, non violent, subtil, environné, aéreux, clos, incomburant, altérant. Et, en mon vrai Dieu, je t’ai dit toute la manière du Feu, et récapitule mes mots, mot à mot. Car le Feu est tout, comme tu peux voir par tous les dits Code de toute Vérité“. (D’après Bernard Le Trévisan).
INNÉ ET IGNÉ !
Le Feu Philosophique est lié à la connaissance de la Matière (celle sur laquelle on souhaite labourer), et aussi pour quelle finalité ! 
 

Dernière mise à jour : 24-01-2024 16:42

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >