Accueil arrow News arrow Dernières news arrow PROMO-IÈRE OPINION AU MONDE TERRIEN
PROMO-IÈRE OPINION AU MONDE TERRIEN Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 26-01-2024 20:34

Pages vues : 471    

Favoris : 137

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Archange Michel, Bolchevik, Carotte, Celtes, Conformité, Dragon, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Dragon, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Histoire, Intelligence artificielle, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Marxengelsisme, Nation, Noël, Or, Paix, Penser, Pierre, Pont, Ptah, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Temple, Temps, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
MICHEL_archangel_PTAH-CHRIST2024.jpg
 
 
PROMO-IÈRE OPINION AU MONDE TERRIEN
LA PENSÉE PESÉE DU CORPS, si rémunératrice
pour le concept de l’actuel mode de
vie sous domination de la triade :
argent-salariat-républicanisme.
 
L’INVERSE de cette triade totalitaire ne
peut qu’être : LES EAUX PRIMORDIALES,
si bien symbolisées par PTAH et sa gaine :
le FLUIDE, la TRANSPARENCE (”énergie sombre”,
la nuit obscure de Jean de la Croix….),
soit : LE VÊTEMENT DE LUMIÈRE OU FLÉAU,
le SURFEU.
PTAH EST LE SURFEU, UNE VIMANA-TAPIS VOLANT
À LUI SEUL.
PTAH EST LE SURFEU DE L’ARCHANGE MICHEL.
Ses Bandelettes sont LES EAUX PRIMORDIALES.

2024 = ANNÉE DE L’ARCHANGE MICHEL :
20+24=44.

Selon René Allendy, 44 devrait unir le principe
de mutations cyclique de la nature aux
manifestations cycliques cosmiques : Haut
comme Bas sont une même chose, pas de
dualité Dedans-Dehors.
En Guématrie :
Aussi le nombre de lumières allumées pendant
la fête de Hanoukka chez les Yahvistes.
Les valeurs numériques des mots hébreux
AEIE HIE signifiant "Je suis la Vie", BBLI
ignifiant en babylonien, HVL signifiant phénix,
et DM signifiant sang avec mem final égale à
40, donne chacun 44.
Valeur numérique du mot hébreu "yélèd",
signifiant enfant. Le mot père en
hébreu se dit av: aleph, beth, soit 1+2=3.
Le mot mère en hébreu se dit "èm" :
aleph, mem, soit 1+40=41. La rencontre des
mots père et mère, en hébreu, se
traduit mathématiquement par le
nombre 44 = 3+41, soit précisément la
valeur numérique du mot enfant en hébreu.
(Réf. Symbolisme des Nombres, Steve Desrosiers)



- M. : Êtes-vous consciente d’être dans le corps pendant le sommeil ?
- Q. : Le sommeil est un état de torpeur.
- M. : Le fait est que vous n’êtes ni à l’intérieur ni à l’extérieur. Le sommeil est l’état naturel de l’être.
- Q. : Alors le sommeil doit être un meilleur état que celui de veille.
- M. : Il n’y a pas d’état supérieur ou inférieur. Que ce soit en sommeil profond, en rêve ou en état de veille, vous êtes exactement la même. Le sommeil est un état de bonheur dans lequel il n’y a pas de souffrance. Le sentiment de manque, de douleur, etc., ne se manifeste que pendant l’état de veille.
Quel changement a eu lieu ? Vous êtes la même personne dans les deux états et cependant il y a une différence en ce qui concerne le bonheur. Pourquoi ? Parce que le mental s’est maintenant manifesté.
Ce mental s’élève après la pensée ‘je’. La pensée ‘je’ s’élève de la Conscience. Si l’on demeure en elle, on est toujours heureux.
- Q. : L’état de sommeil est l’état dans lequel le mental est tranquille. Je le considère comme le pire des états.
- M. : Si c’est ainsi, pourquoi tout le monde désire-t-il le sommeil ?
- Q. : C’est le corps qui s’endort lorsqu’il est fatigué.
- M. : Le corps dort-il ?
- Q. : Oui. C’est la condition dans laquelle les forces du corps sont réparées.
- M. : Admettons-le, mais le corps lui-même dort-il et se réveille-t-il ? Vous venez de dire vous-même que le mental est tranquille pendant le sommeil. Les trois états appartiennent au mental.
- Q. : Mais ne sont-ils pas des états de l’âme dont l’effet se produit par les sens, le corps, etc. ?
- M. : Ils ne relèvent ni du corps ni de l’âme. L’âme reste toujours pure et non contaminée. Elle est le substrat parcourant ces trois états. Quand l’état de veille prend fin, je suis ; quand l’état de rêve prend fin, je suis ; quand le sommeil profond prend fin, je suis. Ils se succèdent et cependant, je suis encore. Ils sont comme les images d’un film projetées sur un écran. Elles n’affectent pas l’écran. De même, je ne suis pas affecté quand l’un ou l’autre de ces états prend fin. Si ces états relevaient du corps, vous seriez consciente de votre corps en sommeil. L’êtes-vous ?
- Q. : Non.
- M. : Sans être conscient du corps, comment peut-on dire que le corps existe pendant le sommeil ?
- Q. : Parce qu’on le retrouve toujours au réveil.
- M. : Le sens du corps est une pensée ; la pensée appartient au mental, le mental s’élève après la pensée ‘je’ et la pensée ‘je’ est la pensée-racine. Si celle-ci est tenue fermement, les autres pensées disparaîtront. Alors il n’y aura plus de corps, plus de mental, ni même d’ego.
- Q. : Que restera-t-il alors ?
- M. : Le Soi dans toute sa pureté.
- Q. : Comment s’y prendre pour faire disparaître le mental ?

- M. : Il n’y a pas besoin de vouloir le détruire. Penser cela ou le souhaiter est en soi une pensée.
Si on cherche le penseur, les pensées disparaîtront.
- Q. : Vont-elles disparaître d’elles-mêmes ? Cela semble si difficile.
- M. : Elles disparaîtront parce qu’elles sont irréelles [le scribe de la page souligne]. L’idée de difficulté est en soi un obstacle à la Réalisation. Elle doit être dépassée. Rester le Soi n’est pas difficile.
- Q. : Il paraît facile de penser à Dieu dans le monde extérieur alors qu’il semble si difficile de rester sans pensées.
- M. : C’est absurde. Regarder le monde extérieur est facile et regarder à l’intérieur est difficile !
Cela doit être l’inverse !
- Q. : Je ne comprends pas. Tout cela est si difficile.
- M. : Cette idée de difficulté est le principal obstacle. Un peu de pratique vous fera penser différemment.
- Q. : Quelle est la pratique ?
- M. : Trouver la source de la pensée ‘je’.
- Q. : C’était l’état avant ma naissance.
- M. : Pourquoi pensez-vous à la naissance et à la mort ? Êtes-vous réellement née ? Le mental se manifeste, et cela est appelé naissance. Après le mental, s’élève la pensée du corps – le corps est perçu ; puis s’élève la pensée de la naissance, celle de l’état avant la naissance, de la mort, de l’après-mort… Toutes ces pensées n’appartiennent qu’au mental. De qui est-ce la naissance ?
- Q. : Ne suis-je pas née en ce moment même ?
- M. : Tant qu’il s’agit du corps, la naissance est réelle. Mais le corps n’est pas le ‘Je’. Le Soi ne naît ni ne meurt. Il n’y a donc rien de nouveau. Les Sages voient tout dans le Soi et tout venant du Soi.
En lui, il n’y a pas de diversité. C’est pourquoi il n’y a ni naissance ni mort.
- Q. : Si le sommeil est un si bon état, pourquoi ne cherche-t-on pas à y rester toujours ?
- M. : On n’est jamais qu’en sommeil. L’état présent, celui de veille, n’est pas plus qu’un rêve. Et le rêve ne peut se dérouler que durant le sommeil. Le sommeil est donc à la base de ces trois états. Et la manifestation de ces trois états n’est encore qu’un rêve qui, à son tour, est un autre sommeil. Ainsi, ces états de rêve et de sommeil n’ont pas de fin.
Il en va de même de la naissance et de la mort qui sont, elles aussi, des rêves dans un sommeil.
En vérité, il n’y a ni naissance ni mort.
(Ramana Maharshi, extrait de l’entretien 244 du 29-8-1936).

2024 = 2+2+4=8, chiffre de la perfection, de l’infini (le 8 à l’horizontal) ; symbole du CHRIST GÉNÉRIQUE OU UNIVERSEL.
Facilement pourrait être le chiffre de SHIVA : éternité immuable et autodestruction. En Chine, le 8 exprime la totalité de l'univers.
- Chiffre de l'équilibre et de l'ordre cosmique, selon les Anciens Égyptiens.
- Chiffre exprimant la matière, il est aussi le symbole de l'incarnation dans la matière qui devient elle-même créatrice et autonome, régissant ses propres lois (pas son Soi).
Selon Clément d'Alexandrie, le Christ placé sous le signe du 8 celui qu'il fait renaître.
Les 8 TRIGAMMES du Yi-King : Ciel, Terre, Tonnerre, Vent, Eau (lune), Feu (soleil), Montagne, Lac.

ÊTRE DANS L’INSTANT COMME GAUTAMA BOUDHA, COMME RAMANA MAHARSHI :
VRAI TRANSPARENCE HUMAINE (et non pas le « droit » possessif du droit de l’hommisme et juristes du monisme de la république et de sa démocratie commerciale)

1. La vue ou la croyance correcte - foi pure ;
2. La volonté ou la pensée correcte - intention pure ;
3. La parole ou le langage correct ;
4. La doctrine correcte ou l'action pure ;
5. Les moyens d'existence corrects - vie pure ;
6. L'effort correct - application ou aspiration pure ;
7. La mémoire correcte - attention pure ;
8. La méditation correcte.

DEHORS tout est changeant à cause de l’opinion-spatio-temporel ou IDÉATION.
DEDANS : « Le ‘Je’ existe dans le sommeil quand tout ce qui est changeant [Dehors] n’ex-iste pas (1). Il existe aussi dans le rêve et l’état de veille. Dans tous ces états, le ‘Je’ reste immuable, alors que les autres choses vont et viennent. […]
À qui apparait-il (le monde) ? Vous le voyez (par le Pour-Voir des sens) et alors il existe. [Idem avec le Big Bang et les appareils de mesures construit par le mental humain QUI FONT CROIRE à l’existence de ces causismes ou naissances]. Existe-t-il (le monde ou le Big Bang, ou la montagne, l’arbre, le temps qui coule, etc.) indépendamment de celui qui le perçoit ? Vient-il vous dire ”J’existe” ? Quelle est la preuve de son existence à part le fait que vous dites le percevoir (perce et voir, et mesurer, qui font SORTIR de l’Univers POUR-LE-VOIR) ? »

(Ramana Maharshi au jour le jour, 15-6-1946). On a ainsi une définition de l’opinion publique et de l’inconscient collectif : l’ex-istant (1) .


AVERTISSEMENT TRADITIONNELLE POUR TOUS LES POUR-VOIR QUI VEULENT POSSÉDER, ENFERMER, FIXER ou COAGULER, MESURER, A-VOIR, RÉ-CONFORTER.
AVERTISSEMENT TRADITIONNELLE POUR TOUS LES POUR-VOIR QUI VEULENT LEUR MONDE BIEN À EUX, ET Y ENFERMER LES QUELQUES 8 MILLIARDS DE TERRIENS.


- 1. Le Pour-voir ou sujet observateur MODIFIE TOUJOURS L’OBJET OBSERVÉ (autant en micro et en macro-physique) IL FABRIQUERA AINSI LE MONDE, au risque d’y entraîner les autres s’il a un gros ego et de l’argent et des réseaux.

- 2. « NE POINT ATTACHER UN INSTANT QUI PASSE À UN AUTRE INSTANT ». Seul le NON-LOCAL peut fonctionner en une sorte « d’interaction virtuelle » mais qui n’a rien à voir avec l’actuelle connexion modèle informatique des industries du capitalisme avec ses « réseaux sociaux », lesquels ne fonctionnent que par le ‘je’ de l’ego-marchandiuses-possession… et ainsi fonctionnent en « thermodynamique » du spatio-temporel, le truc qui chauffe en frottant tels deux bouts de bois sec frottés produisant le feu vulgaire.
Dans l’Œuvre alchimique au Lab-Oratoire du ”QUI SUIS-JE ?”, les « électrons » ne passent pas d’une orbite à l’autre : ILS SONT EN GATE GATE : ILS « SAUTENT » ou « PASSENT LES PORTES » EN DISPARAISSANT À LA POSSESSION, À LA VUE, À LA SAISIE, À L’IDENTIFICATION POSSESSIVE.
LA RÈGLE GÉNÉRALE EST L’AVERTISSEMENT TRADITIONNELLE : AUCUN INSTANT NE PASSE À UN AUTRE INSTANT TEL QUE PEUT LE POUR-VOIR L’EFFET DOMINOS ILLUSOIRE COMME CHEZ UN MAGICIEN DE CABARET LUXUEUX ET DANS UNE VILLE-DOLLAR-MAFIA COMME LAS VEGAS.
L’espace et donc aussi le temps ne peut qu’être une création du mental, comme le répète souvent Ramana Maharshi dans ses entretiens.

GATE GATE ou « porte », mais plus authentiquement : le gate de la symbolique du Tathagâta (libéré vivant), existe-t-il vraiment ? S’il existe c’est qu’on le saisi, one le fixe, on l’emprisonne, on le possède, c'est donc un MESSIE ARRIVÉ…
Le Bouddha n’est pas quelqu’un, n’est pas un messie.
Le Bouddha rentrerait alors dans le ”COMME SI” :
le corps physique n’est que du domaine MAGIQUE
(inexplicable par la ”raison”, la cause, si elle
existe, est aussi inexplicable que l’existence
d’EXTRATERRESTRES).
« Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ »
du Soûtra du Diamant (Allé, allé, allé au-delà,
allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi).

Identifier, classer, posséder, identifier, etc., = linéarité, « droit », histoire, chronologie, et par là même : CON-FORT, SYNTHÈSE ; et c’est mauvais : « L’analyse et la synthèse relèvent du domaine de l’intellect. Le Soi transcende l’intellect ». (Ramana Maharshi, entretien 365 du 20-2-1937).
« Les gens voient le monde. La perception de celui-ci implique l’existence de celui qui voit et du visible. Les objets vus sont étrangers à celui qui voit. Celui qui voit est intime, car il est le Soi.
Cependant, les gens ne cherchent pas à découvrir celui qui voit dont l’existence est évidente, mais préfèrent courir çà et là et analyser le visible [comme de SORTIR de l’Univers pour le voir]. Plus le mental s’accroît, plus il s’éloigne, rendant la réalisation du Soi difficile et compliquée. L’homme doit voir directement celui qui voit et réaliser le Soi ».
- Q. : Cela revient à faire la synthèse de tous les phénomènes et à découvrir la seule Réalité sous-jacente.
- M. : Pourquoi prenez-vous encore les phénomènes en considération ? Cherchez qui est celui qui les voit. Établir une synthèse signifie engager le mental dans d’autres poursuites [et chaîne sans fin des causes et effets]. Ce n’est pas la voie vers la Réalisation.
(Ramana Maharshi, entretien 427 du 12-6-1937).
IDENTIFIER, POSSÉDER = LA SAISIE PAR L’OBSERVATION DU SUJET QUI PERTURBE LE PHÉNOMÈNE-OBJET.

Le concept d’ego ou d’être, de ‘je’, DE NAISSANCE, de consommateur, devient inapplicable sans tomber aussitôt dans l’avertissement traditionnelle et la POSSESSION, LA THERMODYNAMIQUE, LE FROTTEMENT PAR FEU VULGAIRE. DE MÊME DEVIENT INAPPLICABLE L’AUTRE FORME DE THERMODYNAMIQUE : LE PRINCIPE DE NON-CONTRADICTION, DE TIERS-EXCLU ET D’IDENTITÉ-POSSESSION FONDÉ SUR L’ÊTRE-EGO-CONSOMMATEUR et thermodynamique.....

L’Œuvre alchimique au Lab-Oratoire (oratoire : méditation) ne peut que PARTICIPER DU ”QUI SUIS-JE ?” et de l’EX-ISTANT (1) : l’Adepte ou le Labourant participe au processus tout en n’y participant pas, puisqu’IL FAIT UN AVEC SON ŒUVRE : Sujet et Objet sont INDISSOCIABLES. Ce qui se passe dans le Lab-oratoire : partout, a « lieu » DANS L’INSTANT dans l’Oratoire, et inversement (En Haut comme en Bas et l’inverse).
GATE GATE signifiera alors = « donner une forme » à ce qui PRÉCÈDE. Gate gate signifie : mettre en mouvement, l’INCONNU, LE FLÉAU, L’INSAISISSABLE, L’EAU, le VAN (2) fait le reste, dans le Vase-Vallée ou chez le Labourant du ”Qui suis-je ?”.

Le GATE GATE est encore et en premier le « N’EST PAS X », que l’on retrouve dans des textes alchimiques sous le forme de : « C’est de l’eau et pas de l’eau »(3), et du principe de non-contradiction ou tueur de l’opinion : SOUFRE-MERCURE (qui sont pourtant en apparence opposés).
GATE GATE et « N’EST PAS X » participent de la Coincidentia Oppositorum, en total opposition avec la logique du mental occidental sous influence aristotélicienne, et de la logique de la géométrie euclidienne de la ligne droite.

GATE GATE signifie CYCLE ÉTERNEL, AUCUNE SAISIE, TOUT EST RECOMMENCEMENT PERPÉTUELLE, AUCUNE NAISSANCE, AUCUNE MORT (renvoie à l’entretien 264 du Maharshi), aucun point de départ, aucun point d’arrivée, aucun espace-temps, mais GATE GATE ÉTERNEL. AUCUNE SAISIE, AUCUNE « FIN DES TEMPS »

2024 = EAUX PRIMORDIALES = SAUT PAR LE FLÉAU, SAUT PAR L’AVERTISSEMENT CITÉ CONTRE TOUS LES POSSÉDANTS tels les Schwab-Harari et leur « Vous ne posséderez rien et vous serez heureux », le comble de la possession, bref : LE DÉLUGE-NOYADE EN FAUSSES EAUX PRIMORDIALES !!! Puisque le projet de non-possession des Schwab-Harari dépend encore du sujet et de l’objet : le non-possédant et celui qui lui fournit le chose non-possédable, la chose en location, en faux ”vivre ensemble” ; ce qui équivaut à ce qu’il existe un DEHORS : d’autres personnes pour enclencher cette FAUSSE NON-POSSESSION, d’autres personnes pour ”prêter” ou louer… Ce sera une Variation du Thème TROC, une Variation de Wall Street…..


MICHAEL_MONOGRAMME_nb_tr_tore2024fleau.png
 
Les bandelettes de Ptah sont son VIMANA-VASE-VAISSEAU-VETEMENT DE LUMIÈRE : LE GATE GATE après la ”Germination” ou ”Création” (phase terrestre).


Notes.
1. Ex-istant : « La vision globale, la synthèse de tout l'existant (Étant compris que Dieu est « Je suis celui qui suis » (ou ”Je suis ce JE SUIS”), et donc n'ex-iste pas à proprement parler), parce qu'il est hors de sa Création. Ce qu'on appelle l'Être n'est que l'ex-istant ».
« Le principe du tour, c'est déplacer un outil coupant sur une pièce qui tourne. Résultat : des copeaux. N'existerait-il rien au monde, pas même la Création, que ce principe serait, essence éternelle du tour. Mais ce qui ne serait pas, c'est le tour concret, et on peut en réaliser une infinité de modèles à partir du principe : C'est l'existant. Un tour ne peut engendrer son principe, ni aucune autre machine. La recherche, le bricolage, peuvent éveiller l'idée d'un principe, elles ne le créent pas…. »
(Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux, lettres 8 et 36).

L’EX-ISTANT devrait signifier par essence le « N’EST PAS X », le GATE GATE… la BALANCE du FIXE ET VOLATIL ou SOLVE-COAGULE, la devise Alchimique = « Aller vers l’obscur et l’inconnu par ce qui est plus Obscur et Inconnu encore », à l’identique de la NUIT OBSCURE de Jean de la Croix : « Aussi l’espérance en Dieu seul dispose-t-elle d’une manière d’autant plus pure la mémoire à s’unir à Dieu, qu’elle la laisse dans un VIDE PLUS PROFOND ». (Chapitre XXI).

FLÉAU = LE Soi, le TAO ou LA TEINTURE, LE FLÉAU UNISSANT non seulement les deux plateaux de la BALANCE, mais aussi évidemment SOUFRE et MERCURE. Plateaux de la Balance ou Soufre et Mercure sont COMPLÉMENTAIRES, jamais antagonistes comme le Droite-Gauche de la république de 1789 à ces jours de 2024.

2. VAN définition.
Le VAN : Dans la Vallée souffle le Vent, le Vent d’Hermès, au sens du VAN. Vent ou Van trouve son homonyme en FAN (paraître, le CELA), mis en Fêmi dont la forme enclitique signifie : rendre visible, se manifester. Le latin vanna (van) trouve dans FANOS (Phanos ou Lanterne) la signification de lumineux, brillant, que le sens figuré affirme par « manifeste », « évident », le CELA ; c’est aussi proprement le Flambeau, que le second sens de Phanos ou Fanos désigne par Lanterne (la « Lanterne » ou Lumière d’Hermès, cette Pierre nécessairement volatil revivifiant le mort et donnant la vie au Soleil et à la Lune, au « mari et à la femme »…).
FAN : paraître, avec le F de Figure, Feu, Flamme, Fléau, Fantôme, Finalité, Forme, Fond, Fin, Fleuve : « Le Fleuve qui va à la Mer ne peut supprimer sa Source » (Jean Coulonval, dans Synthèse et Temps Nouveaux). Le F de Feu comme du Fléau qui détruit tout et qui donne cependant au Fer après liquéfaction, la Forme ou la Figure-Fin. Ainsi est la définition du mot VAN : LE RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE, au sens du Secret de la Fleur d’Or, manuel classique de méditation permettant l’accès à l’Être intérieur ; manuel incorporant la quintessence du bouddhisme et de la taoïcité. L’Or signifie la Lumière, celle de l’intellect qui « pointe » (AIGUILLE) ; la fleur signifie l’épanouissement, le jaillissement de la lumière du Soi. Ainsi, le nom même de cette technique désigne l’Éveil fondamental et inconcevable du Vrai Soi et de son potentiel caché, le « Zéro indien », appelé en Occident d’une façon utilitariste : « énergie libre »

Les énergies spirituelles sont symbolisées par la LUMIÈRE, mais aussi par le VENT : Il souffle dans la Vacuité de la Fontaine de Jouvence…..

RAPPEL : « Pour manifester des siddhi (pouvoirs surnaturels), il faut qu’il y ait d’autres personnes pour les reconnaître (sens de la dualité : pour et voir, ou sujet et objet, Dedans et Dehors). Ce qui veut dire que celui qui manifeste de tels pouvoirs est dénué de jnana [Connaissance, sagesse].
C’est pourquoi les siddhi ne valent pas la moindre pensée. Seul le jnana mérite d’être recherché et obtenu ». (Ramana Maharshi, entretien 57a du 24-6-1935). Ah, c’est RADICAL, et le RADICALISÉ ne plait pas au Pour-Voir, ni aux faux radicalisés ou fanatiques du pouvoir…..

3. Principe du ”N’EST PAS X” : revient à dire que les choses ne sont que des désignations, des pointages sur les choses, de simples imputations nominales (en tibétain : tha-snyad), elles sont dépourvues d’être en et par soi, ELLES NE SONT PAS POSSÉDABLES PAR LE MENTAL, ON NE DOIT PAS EN FAIRE UNE VALEUR POSSÉDÉE (genre ”valeurs de la république” ou ”ordre républicain”, ou ’Notre démocratie”) :
L’explication est très simple et évidente : afin d’enseigner quelque chose, un concept ou une coagulation, un ”fixe” est nécessaire, mais, si le concept ou le fixe en vient à être saisi ou devient une COAGULATION, quelque chose de CONCRET, alors l’enseignement lui-même en est invalidé. Par conséquent, le concept ou coagulation qui vient d’être créé doit être immédiatement détruit.
(GRAND PRINCIPE ALCHIMIQUE DU FIXE ET DU VOLATIL).
Les termes : ”Vide”, Conscience ou Vérité absolue, ont les mêmes inconvénients faisant tomber dans le mondialisme ou dans le WINNERISME À L’ANGLO-SAXON. D’où la préférence universelle du « N’EST PAS X », sur lequel l’imagination de l’ego créatrice d’IMAGES a peu de prise ou de loi de succion, comme une sorte de PONT entre les concepts spatio-temporels et une XIÈMME DIMENSION….

Comparable au sens du mot FLÉAU, de la balance ; comparable au TROU : la vision de la VÉRITÉ ne peut se faire que dans le TROU, et comme dans un Trou il n’y a rien d’autre que le Trou, donc pas de Trou à voir. Le Trou symbolise le « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ » du Soûtra du Diamant (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi).

Un exemple du « N’EST PAS X », dans le Soûtra du Diamant, V, à propos du Libéré vivant, le Tathagâta :
« Dis-moi, Subhûti, peut-on voir le Tathagâta dans les marques d’excellence qui le parent ?
- Certes non, Bienheureux, on ne verra pas le Tathagâta dans les marques d’excellences qui le parent. Pourquoi ? Parce que, comme l’enseigne le Tathagâta, ce qu’on appelle ”marques d’excellence” ne constitue nullement des marques d’excellence ».
À ces mots, le Bienheureux répondit au vénérable Subhûti : « Subhûti, tout ce qui comporte des marques est trompeur. Tout ce qui est dépourvu de marques ne recèle aucune tromperie. Ce n’est donc pas à ces marques que l’on reconnaîtra le Tathagâta, car dans ce qu’on appelle ”marques” on ne trouvera rien de tel que des ”marques” ». (Soûtra du Diamant, V).
 
 

Dernière mise à jour : 26-01-2024 21:57

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >