Accueil arrow News arrow Dernières news arrow En cas de DOUTE abstiens-toi
En cas de DOUTE abstiens-toi Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 24-02-2018 17:18

Pages vues : 1789    

Favoris : 227

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Banques, Chan, Chimère, Christ, Corps, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Gratuit, Innocence, Instant, Japon, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Méditation, Mental, Morale, Nature, Paradis, Pierre, République, Rien, Simple, Social, Soi Spiritualité, TAO, Vérité, Vide, Vieux, Yokaï

 
boulier1_marchandsconf.jpg
 
 
En cas de DOUTE abstiens-toi
donc ne fais pas confiance
aux Marchands de Confiance et à leurs
grands groupes industriels et politiques
qui bouffent tout et détruisent tout
au nom du « progrès »
 
 
La Seule Liberté est d’être libéré des doutes, c’est-à-dire être simplement vous-mêmes, sans être ceci ou cela (étiquettes ou noms-les-formes), sans être bourré de concepts ou opinions.
Même si actuellement les banques sont votre refuge de sécurité corporelle (manger, se loger et se vêtir, etc.), votre nature n’est pas un refuge, sinon vous tomber dans cette culture du narcissisme et dans le dogme. Il n’y a pas de refuge. Si on parle de refuge dans le Centrum Centri ou le Centre nulle part, il n’y a pas de refuge. Il n’y a pas de Demeure dans le Pays du Rien du Tout. Le Centrum Centri est instable et sans appui, même s’il est la Vraie Demeure. La finance internationale déteste l’instabilité.
 
Le Vrai Terroriste est la tyrannie de l’opinion dont fait la partie le « marketing », enfant naturel de l’économie de marché de la City de Londres : FAIRE CROIRE, LES FAKE NEWS ou News du fakir (ou illusionniste) : l’essence du fake new c’est la politique et les racontars du régime républicain (1) : la démocratie c’est une chefferie qui convainc les masses à accepter ce qu’elle veut, exactement comme le principe des frères Abraham et Simon Oppenheim qui, en 1840, déclarait ceci : « Vendre une perle que vous avez à quelqu’un qui en a envie, ce n’est pas faire des affaires ; mais vendre une perle que vous n’avez pas à quelqu’un qui n’en veut pas, voilà ce qui s’appelle faire des affaires ». (Réf. Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent).
Donc IL FAUT CONVAINCRE PAR LA TYRANNIE DE L’OPINION LES CONSOMMATEURS D’ACHETER VOTRE CAMELOTE PLUTÔT QUE CELLE DU VOISIN, À GRAND RENFORTS DE MÉDIAS, DE SOLDES, DE PROMOTIONS, QUI TOUTES JOUENT SUR L’EGO OU MENTAL. Ainsi le conso-mmateur achète le prix avant la camelote. Dans ce productivisme démentiel les consommateurs achètent ce dont ils n’ont pas vraiment besoin, parce qu’ils ne veulent pas « rater une belle occasion » comme de jouer à la loterie de la Française des Jeux.

Le principe des talmudistes Abraham et Simon Oppenheim EST PAR NATURE MENSONGER, COMME L’ÉCONOMIE DEPUIS AU MINIMUM CE DERNIER MILLÉNAIRE ; ELLE BRANDIT LA CAROTTE DU GRÉGARISME POUR DUPER. IL EN EST DE MÊME DU MONDE POLITIQUE DU RÉGIME RÉPUBLICAIN.

MENSONGES = PRINCIPALEMENT LA FINANCE ET LA POLITIQUE, l’étatisme ça va ensemble. Avez-vous remarqué que les banques affublées de « centrales » vous font croire qu’il s’agit d’organismes d’État ? Cela tient sans doute au même principe que la judéo-maçonnerie spéculative qui aime agir dans le secret, les banques « centrales », ou pas, on toujours intérêt à laisser croire, puisqu’elles sont « marchands de confiance », que l’argent dépend de l’État et non d’elles.

MARCHANDS DE CONFIANCE : comme les gens se faisaient détrousser pendant une longue absence ou sur les chemins par des « bandits de grands chemins », les talmudistes ou Juifs rabbiniques qui succédèrent aux Hébreux marchands du temple eurent l’idée de proposer aux gens fortunés de déposer chez eux leurs valeurs, évidemment contre rétribution (les talmudistes appellent ça « rendre service »). Quand aux sommes qui sont nécessaires pour les affaires de ces gens fortunés, les genres Oppenheim les invitent à les laisser en dépôt chez eux, et en échange ils leur remettent un certificat de dépôt par lequel ils s’engagent à restituer à la demande l’argent chez eux déposé, évidemment déduction faite de la commission convenue…

LE PRINCIPE DES FRÈRES OPPENHEIM REPOSE SUR L’ÉCONOMIE CONSTRUITE SUR LA RECHERCHE DU PROFIT FINANCIER, DE LA CROISSANCE, CONFORMÉMENT AU PRINCIPE JUIF MESSIANIQUE DE LA FIN DES TEMPS, SOIT LE PRINCIPE DE LA CAROTTE POUR FAIRE AVANCER LES MASSES. COMME NOUS SOMMES DANS LA CIVILISATION DE L’EGO ET DES CINQ SENS : ON VEUT VOIR, ON VEUT MESURER (2), ALORS ON NE RECHERCHE PAS LE PROFIT FINANCIER EN SOI, SEUL COMPTE LE CRITÈRE DU RÉSULTAT FINANCIER : LES FRUITS OU BÉNÉFICES, LE DIPLÔME, LA MÉDAILLE DES JEUX OLYMPIQUES OU DE MESSES DU SPORT, BREF, DU VENT.

Marchands de Confiance = développement continu DES ACTIVITÉS PASSIVES : VOUS FAITES CONFIANCE AUX SPÉCIALISTES, DONC AUX BANQUES ET À L’ÉTAT, PUIS À L’EGO : explication : le sentiment et l’image par l’ego tue l’imagination : la rêverie la plus niaise d’un adolescent sentimental paraît comme un sommet de spontanéité créatrice à côté de ces rêves éveillés fabriqués par l’entertainment et les médias. Les « spécialistes », donc les MARCHANDS, y compris les banques et leurs industries vivent, pensent et rêvent à notre place ; de sorte que même nos illusions et nos erreurs ne nous appartiennent plus ET NOUS SONT COMMUNES AVEC DES MILLIARDS DE NOS SEMBLABLES (la ressemblance ira bientôt jusqu’à l’identité) QUI SE RAVITAILLENT CHEZ LES MÊMES FOURNISSEURS ÉTATIQUES DE FAKE NEWS.

« Si vous désirez être les esclaves des banques, et payez pour financer votre propre esclavage, alors laissez les banques créer de l’argent ». (Josiah Stamp, 1880-1941, Gouverneur de la Banque d’Angleterre, en 1920). Effectivement, LES PREMIERS FAUX MONNAYEURS CE SONT LES BANQUES (elles « monétisent ») : eux ont le droit de fabriquer des billets, MAIS PAS VOUS, VOUS N’ÊTES PAS « SPÉCIALISTE ».

PARENTÉ ENTRE LE VIDE ET LE CHIFFRE.
« Chasse aux femmes, goût de la vitesse et du record, soif de l’argent en tant que signe, etc. Plus une âme est éloignée du mystère originel, plus elle est condamnée à se nourrir de chiffres : l’inventaire remplace pour elle l’invention », écrit Gustave Thibon dans : L’ignorance étoilée. Effectivement, tout est mesuré, comptabilisé, étiqueté, tout devient Big Data et digitalisation de la planète (voir les Talmudistes Google et Facebook… qui optent pour l’homme qui s’est fait Dieu… du corps, de « l’homme augmenté »).

La finance internationale qui rend esclave ce monde et le détruit en compagnie de l’étatisme est le contraire de la douceur et de la féminité. La finance internationale va parfaitement avec le PATRIARCAT des trois religions du Livre (de compte…). Ainsi, La finance internationale PROJETTE VERS LA FIN DES TEMPS, COMME LES MILITAIRES ÉTATIQUE ET LEUR TECHNOLOGIE LIÉE À LA FINANCE, ICELLE PREND TOUJOURS LES DEVANTS, ET LES MASSES SE RETROUVENT COMME ÊTRE GROS-JEAN COMME DEVANT ; c’est ça accorder sa confiance en ces marchands de confiance, ET DE SÉCURITAIRE, au même titre que ces trois religions du Livre (de compte).
 
 
Notes.
1. Histoire = Opinions : voir la page Ce monde de copinage, de coquins.

2. Ce que certains appellent « réalité » : avoir à manger (consommer), pouvoir s’instruire, se soigner, s’habiller, se divertir, communiquer, se déplacer, etc.
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 24-02-2018 17:39

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >