Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Covid = apparence de ce monde
Covid = apparence de ce monde Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 19-03-2021 21:11

Pages vues : 861    

Favoris : 98

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Araignée, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Loi, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Ouvrier, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Rire, Royauté, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Washingtonisme, Yokaï

 
castex-doigt_pe_lune.jpg
 
 
Covid = apparence de ce monde
« L’apparence de ce monde est une confusion ;
de même que le bleu du ciel est une illusion
d’optique. Mieux vaut ne pas s’y intéresser et
l’ignorer » (YV I, 3. Résumé du Yoga Vasistha).
 
Ce monde n’est pas une dualité à côté d’autre
chose, ou une dualité dedans-dehors, ou une
« réalité » à côté d’autre chose comme une
croyance comme le pratique la laïcité à la
française (dualité croyant-non-croyant), mais
une Théophanie justement, et sans cela,
le monde ne le serait pas (laïcité d’un côté
dans un dedans, et un dehors d’un autre côté
appelé « croyance », ou l’inverse…).

POUR RUSER CONTRE TOUS POUVOIRS DONT L’ESSENCE
EST D’ÉTOUFFER LA CHANDELLE :
« Détachement à l’intérieur et attachement en
apparence », même principe du YV, puisque Nous
sommes dans ce monde des apparences !
Donc FAIRE CROIRE AU POUVOIR QUE…



FAIRE CROIRE AU POUVOIR QUE… Car depuis l’époque de l’après Croisades et surtout de la Renaissance, nous sommes entrés dans une ère interdisant la liberté de pensée, car en triomphant en Occident à la Renaissance avec la Réforme et le développement phénoménal des opinions par l’imprimerie, la libre pensée signait son arrêt de mort, car il est évidemment impossible pour un gouvernement de régime républicain et de son État de gouverner en reconnaissant à chacun le droit de ne pas être d’accord. Depuis la Renaissance la fameuse liberté de pensée est fabriqué par le pouvoir politico-financier et par là-même par la technologie, dont en premier l’imprimerie à la Renaissance, de nos jours ce sera le tout connecté (ou « tout intelligent » copie de la « raison ») de la technologie informatique.
Depuis que le régime capitalo-républicain est mourant, le pouvoir a saisi la fenêtre d’un virus, artificiel ou seulement en partie…, pour transmuter le pouvoir matérialiste du politico-argent en un UNIQUE POLITICO-SANITAIRE, pas de meilleur moyen d’exercer un pouvoir sur LA PEUR, la peur de mourir ! ET ÇA, CELA PASSE PAR N’IMPORTE QUEL RÉGIME ÉTATIQUE POLITIQUE DANS CE MONDE.

LE CONTRAT SOCIAL OU LE CONVENTIONNEL NOUVELLE « RAISON » : C’EST LE MASQUE SUR LE MASQUE : LE MACHIN SANITAIRE VENDU FORT CHER SUR LE MACHIN APPELÉ « EGO OU PERSONA », le ‘je’ de l’ego ; la « fausse identification » (au corps et aux pensées et à sa liberté de pensée) ; « fausse identification » selon les termes de Ramana Maharshi.
PERSONNE : du latin persona : masque de théâtre et donc d’acteur, le RÔLE dans cette scène EXTÉRIEURE mondial de l’illusion.
PASSER UN CONTRAT = SOUMISSION, MERCI (être à la merci de…). PIRE :
MERCI : du latin merces, edis : prix, salaire, récompense, donc DUALITÉ WINNERS-LOSERS OU VENDEURS-CLIENTS, celui qui offre : des faveurs, des grâces, ou vulgairement qui offre, moyennant du fric, quelque chose ; étymologie de MARCHÉ. MERCI-MERCANTILISME…

CONTRAT SOCIAL : tout le monde regarde le doigt qui montre la lune :
Phénomène de celui qui regarde le doigt au lieu de regarder la lune que le doigt montre : le doigt ou extérieur, c’est là croire au nouveau mot de Novlangue qui ne veut absolument rien dire, donc qui est aussi trompeur que de regarder un doigt qui ne renseigne en rien sur la lune ; le doigt et la lune constituant la dualité sujet-objet, l’objet étant la lune.

Les banques, le doigt, les mots/maux, l’objet, sont séparés du Seul Réel : la lune (dans la traditionnelle dualité doigt-lune).
Dans cette même dualité doigt-lune on entend partout le « Protégez-vous, vous et vos proches », identique à « En portant un masque vous vous protégez et vous protégez les autres », DONC DUALITÉ DEDANS-DEHORS, LAQUELLE N’EXISTE PAS PUISQUE TOUT EST DANS TOUT !!!
Le doigt qui montre la lune = faire CROIRE-CONFIANCE.

CONFIANCE : de con : avec, et fiance : foi, donc avoir la foi. C’est la croyance-confiance-créance et crédit-crédo ou l’art d’agiter les hommes avant de s’en servir comme disait un certain perruqué. Avoir la foi ou avoir confiance comme avoir un compte en banque ; « Ayez confiance » disent certains médecins piqueurs pour placer leur vaccin astrazenek (vaccin développé en moins d’un an !), les banquiers s’appelaient autrefois « Marchands de confiance ».
Tout individu qui se soumet d’une façon plus ou moins masochiste à ce matraquage de l’EXTÉRIEUR, qui se soumet plus ou moins consciemment à la volonté de la tête d’œuf de le fourrer dans un même moule, une même matrice, dans un même dogme qui se dira « universel », renonce du même coup à son ‘Je’, par un processus qui singe une religion.
L’individu se soumet alors à un système, à un seul homme ou à un groupe d’hommes et de femmes quand ce système atteint son point ultime d’ossification et non pas à un contact absolu, intégral avec le Soi qui, parce qu’Il EST, par-delà tout ex-istant, par-delà tout Étant, peut seul donner une vision globale, transparente des choses.
Tout système politique lié à un État (ils se disent tous démocratiques), tout système philosophique est une prison, un esclavage, une limitation de l’Être ou du Soi.
Bien plus que sous l’Ancien Régime, Nous vivons le règne des systèmes, le règne des spécialistes, le règne des dictatures. Car c’est le règne de l’opinion dictatoriale qui triomphe. Un être humain peut refuser tout système, mais le monde « moderne » (temporel comme jamais) étant devenu ce qu’il est : une société fourmilière dans son tout connecté y compris dans ses virus…. cet humain renonce du même coup à être complètement un être social, à exister dans le troupeau, à y être inséré, à « compter » dans le corps social.
Le Christ a dit : « Qui perd sa vie la gagne ». Évidemment c’est totalement le contraire de cette vie de confort avec vaccins et technologie et chiffres partout. Il faudra bien un jour que la dualité confort-inconfort n’existe plus. Quand il y aura de Nouveaux Cieux et une Nouvelle Terre, ce qui ne sera pas le cas du énième plus ça change et plus c’est la même chose avec le Great Reset d’un Klaus Schwab ! Donc ce n’est pas pour demain…



LA RÉTRIBUTION OU SALAIRE (récompense) : DUALITÉ VENDEUR-CLIENT et destruction de cette dualité).
La dualité ami-ennemi ne fonctionne que s’il y a : soit un ami, soit un ennemi !
« Quand il n’y a pas d’ennemi, la Guerre sainte est inconcevable. Si tu n’éprouves pas de désir, il ne peut y avoir d’obéissance (au commandement divin) », écrit le Mathnawî, Livre cinquième 575.
GAGNER LE CONFIANCE = DUALITÉ DEDANS-DEHORS DU MAL ABSOLU SINGEANT LA SUPPRESSION DE L’AUTORITÉ OU DU POUVOIR. (la confiance engendre le pouvoir de celui qui le fabrique comme le vendeur fabrique le client ou la valeur fabrique les voleurs) ; comme les coups fabriquent la tendresse (”Ce n’est que lorsqu’on reçoit des coups que l’on sait ce qu’est la tendresse”, est-il écrit dans le Mathnawî, Livre cinquième 599).

« Il ne peut y avoir d’abstinence quand tu n’as pas de désir ; quand il n’y a pas d’adversaire, quel besoin de ta force ?
Écoute, ne te castre pas, ne deviens pas un moine ; car la chasteté dépend de l’existence du désir charnel [et dualité du corps mâle contre le corps femelle ou d’un corps contre un extérieur).
Sans la sensualité, il est impossible de prohiber la sensualité ; l’héroïsme ne peut se manifester contre les morts.
Dieu a dit : « Dépensez », donc gagnez quelque chose, car il ne peut y avoir de dépenses sans un revenu préalable [principe de la thermodynamique…].
Bien qu’Il ait employé le mot « Dépensez » de façon absolue, lisez-le comme signifiant : « Gagnez, puis dépensez » [consommez].
De même, puisque Dieu [ici certainement un Dieu extérieur] a donné l’ordre « Soyez patients », il doit y avoir un désir dont tu dois t’écarter.
C’est pourquoi (l’ordre) « Mangez » est pour la tentation de l’appétit ; après cela vient : « N’excédez pas », et c’est la tempérance.
Lorsqu’il n’y a pas de prédicat [opinion du sujet-objet] en quelqu’un, l’existence du sujet est impossible [correspond à la définition du Mal Absolu de la dualité dedans-dehors].
Quand tu n’as pas la peine de t’abstenir, il n’y a pas de condition : c’est pourquoi la rétribution ne s’ensuit pas.
Combien admirable est cette condition, et combien joyeuse est cette rétribution : une récompense [soit de nos jours un salaire-récompense] qui charme le cœur et accroît la vie de l’esprit ». (« Cours d’économie » et de dualité du Mathnawî, Livre cinquième 576-585).
Mais à Livre cinquième 565-573 Rûmî écrit sur la non-dualité et par là-même sur le Soi : « Quand tu connaîtras la définition de toi-même, enfuis-toi loin de cette définition pour parvenir à CELUI qui n’a pas de définition [le sans caractéristique ou le Sans Pourquoi], ô toi qui tamises la poussière.
Ta vie a été gaspillée à étudier le sujet et l’objet ; ta vie, dépourvue de vision, s’est passée (à examiner) ce que tu as reçu par ouï-dire [à l’extérieur, par le social].
Chaque preuve dénuée de résultat et d’effet (spirituels) est vaine : considère le résultat de toi-même !
Tu n’as jamais perçu un Créateur, excepté au moyen d’une preuve créée : tu te contentes d’un syllogisme [raisonnement ou bidouillage du mental].
Le philosophe multiplie les chaînons de preuves ; au contraire, le mystique est à l’opposé.
Ce dernier s’enfuit loin de la preuve et des voiles [les caractéristiques et références] ; il a plongé la tête dans son seau pour contempler l’objet de la preuve.
Si pour lui (le philosophe) la fumée est la preuve du feu, pour nous (les mystiques), il est doux d’être dans le feu sans la fumée [sans dualité].
Spécialement ce Feu qui, en raison de notre proximité et allégeance (envers Dieu), est plus proche de nous que la fumée.
C’est pourquoi c’est une sombre bassesse que de se détourner de l’Âme vers la fumée pour jouir des illusions de l’âme charnelle ».

La non-dualité est exprimé dans le mot AMI : du A privatif et Mi : pas de moitié ou pas de dualité mais dans l’Unité… de toutes les Âmes (âme I).

De même que le sot regarde le doigt
Qui désigne la lune et non la lune [que le doigt montre] ;
De même ceux qui s’attachent à mes paroles
Ne voient pas ma Vraie Réalité.

La conscience [conceptualisante ou raison] est comparable à un grand danseur,
Le mental est son assistant et son maquilleur,
Les cinq consciences sensorielles les accompagnent,
Et dans la conscience mentale [la raison] s’incarnent les spectateurs.
(Lankâvatâra, chapitre L’instantanéité).

REGARDER LE DOIGT = UTILITARISME : POSSÉDER UN SENS, UNE HISTOIRE OU UNE NÉCESSITÉ, donc comme ignorer que toute chose EST, dans le sens ontologique dont aucun sens ni aucun hasard ne saurait rendre compte puisque se situant dans le SANS POURQUOI, ce qui est le sort du Seul Réel : SANS HISTOIRE, SANS HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui Coule) et d’être sans durée, dans une « histoire à jamais manquante »…
NÉCESSITÉ DU DÉSIR : LE DOIGT QUI MONTRE : DÉSIR = le Dieu EROS PARFAIT SOCIAL ou CONFORT DE COHÉSION à la place de celui de L’ÂGE D’OR ! LE DIEU EROS OU ATTRACTION UNIVERSELLE OU LOI DE SUCCION !
L’Eros concept occidental : le désir suprême niant tout amour physique terrestre et par là s’asservit à la mort.

DOIGT SUCÉ = REGARDER LE DOIGT QUI MONTRE LA LUNE AU LIEU DE REGARDER DIRECTEMENT LA LUNE MONTRÉE PAR LE DOIGT.
DÉSIR = le Dieu EROS PARFAIT SOCIAL et parfaite LOI DE SUCCION ou attraction universelle ou CONFORT DE COHÉSION à la place de celui de L’ÂGE D’OR !

Un étrange « amour » qui n’est pas l’Amour synonyme de GRATUITÉ puisque ce même mouvement fait que, actuellement, Nous adorons la vie en Nous précipitons dans sa négation, fait flagrant à ce hui avec le coup du Covid-19 et de cette civilisation du smartphone zombifiant PIRE QUE LE COVID : QUELLE INDUSTRIE DE BIG PHARMA INVENTERA UN VACCIN ANTI-SMARTHONE ? UN VACCIN ANTI-BESOIN ? Pas demain, ni après-demain tant le capitalisme fonctionne sur cette Loi de Succion.

Nous adorons la vie en Nous précipitons dans sa négation, comme le mentionne Shakespeare dans le Roméo à sa Juliette : « O mon unique amour né de ma seule haine », comme quoi l’extérieur dans la dualité intérieur-extérieur n’existe pas…… Cela signifie aussi, après la CHUTE, un Amour absolu impossible ici-bas, probablement la preuve d’une NOSTALGIE DU SOI ET DE SA RÉALISATION, RE-TROUVER LA CONSCIENCE INFINIE. Nous « tombons dans l’Amour » comme le sorcier tombe dans la maladie initiatique, il lui faudra alors de longues années de Réalisation du Soi pour apaiser l’énergie du Zéro indien ou « énergie libre » (ou démonique, pouvant devenir démoniaque à l’exemple de certains récits ou films de l’industrie de Hollywood dans le genre du « fantastique »…. Parce que la dualité mâle-femelle ou dedans-dehors fait ses ravages).

NI DOIGT NI LUNE.
« La Liberté consiste simplement à connaître le Soi en soi-même » (Ramana Maharshi, entretien 31 du 4-2-1935).
« Le véritable esclavage, c’est l’identification du Soi avec le corps. Abandonnez cette fausse notion et percevez intuitivement le Réel. C’est la seule chose qui importe ». (Ramana Maharshi, entretien 32 4-2-1935).
« Le monde n’est que spirituel. C’est parce que vous vous identifiez avec votre corps physique que vous considérez que ce monde est matériel et que l’autre est spirituel [et principe de la laïcité à la française]. Alors que ce qui EST [Sans Pourquoi] n’est que spirituel ». (Ramana Maharshi, entretien 328 du 17-1-1937).
« On devrait être libre de faire ce qui nous plaît et ne pas être servi par autrui.
Être dépourvu de désir est la plus grande félicité. On ne peut le comprendre que par l’expérience. Même un empereur n’est pas à la hauteur d’un homme sans désir. L’empereur dépend des vassaux qui sont sous ses ordres [comme le président d’une république dépend de ses électeurs, si bien que les problèmes surgissent ensuite…]. Tandis que l’homme sans désir n’est conscient de rien d’autre que du Soi. Qui a le meilleur sort ? » (Ramana Maharshi, entretien 648 17–3-1939).
« Vous savez que vous ne savez rien. Découvrez ce qu’est cette connaissance. Cela est la Libération (mukti) ». (Ramana Maharshi, entretien 11 15-5-1935).
« « Le chemin sur lequel on est déjà engagé conduit à la Libération », dit le Maharshi à l’entretien 38 du 4-2-1935).

Les dirigeants de ce monde sont les diables de ce monde car ils renversent l’harmonie : c’est la guerre de tous contre tous d’où l’humain doit renaître tel l’Oiseau Phénix.
Boire à la Fontaine de Jouvence pour effacer le BROUILLARD ou le TROUBLE du Salomon (sel ou sol mont ou germe solaire) qui circule dans le sang humain bien plus hautement qu’un simple virus, afin de le faire circuler pour qu’il y puisse VOIR (retourner la lumière ou Réaliser le Soi) et débarrasser le mental de tout ce BROUILLARD QUI OPACIFIE TOUT.
La Fontaine de Jouvence est du Thème du Saint Chaos et la Mort où se trouve l’Eau Primordiale.
Le Diable ou Nouvel Ordre Mondial et autres Great Reset et Agenda 2030 doivent laisser naître ceux qui doivent le renverser, quand l’Eau Primordiale recommencera à couler d’une seule Âme.
Celui qui doit le renverser est la vieille Origine rajeunie qu’anime le Feu de Roue universel (Réalisation d’Instant en Instant), la ROUE OU POMPE UNIVERSELLE, CIRCULATION OU TOUR DU POTIER, symbolisée aussi par le TORE, PAR L’ARC-EN-CIEL : 7 COULEURS AU BLANC DE L’INSTANT OU L’UNITÉ, LE TOUT, LE SOI, DANS LA TOTALITÉ ABSOLUE (1).
Le « progrès » ou l’évolutionnisme copyright des Hébreux-Juifs (page 18 du livre de Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent, n’a aucun avenir et est stérile (aucune réparation possible de la part de ces « spécialistes » réparateurs parce qu’ils seraient le « peuple élu » destiné à « réparer » les autres humains non-élus).


Note.
1. Le I de l’Axe renvoie au FUSEAU, FUSÉE : dans les spiritualités originelles, nombre de divinités, notamment Ariadne, dont le nom signifie « Fuseau » renvoie au I, I-mmobile comme le Centre du cyclone est immobile. FUSEAU, FIL, FIL D’ARIANE et autres Dieux du fil et de la corde forment une catégorie de divinités ayant conservé le nom de « funestes » ; le fil représente en effet le dernier degré d’épuisement du jour et de la vie ou de la mort ; ainsi toutes les divinités infernales ont leur tête ceinte d’un fil ou d’une bandelette et tiennent à la main une lance ou une mince baguette de myrte, qui a même signification.

LE FIL DE LA VIE OU DU JOUR OU L’AURORE AU DOIGT DE ROSE : TOUT DEVIENT POSSIBLE : LE BLANC DE L’INSTANT ET LE ROUGE (sang vert-rouge ou Lion-vert/Lion-rouge proche des deux Routy deux Lions égyptiens embrassant deux directions diamétralement opposée) DU ZÉRO INDIEN FONTAINE DE JOUVENCE QU’ALIMENTE L’EAU PRIMORDIALE.

I de l’Axe, de l’épine, de l’épée, de tout ce qui a une extrême ténuité, de là les noms : Tanit (l’épuisement), Tenia (la bandelette), Asun, Asnat, Athena l’épine ou l’aiguille qu’on donnait pour femme au Dieu Fil.
Dieu Fil qui se retrouve sur les vases grecs, avec radical de « Covocle » : KO, KV, KVS (structure consonantique pour palier aux lettres tombées en désuétude par leur équivalent latin (le C et le F, par exemple, pour le qoppa et le digamma). Donc Covocle en latin « Ceux ». Il s’écrit par l’ancienne forme du J et de l’X (voir plus haut le mot gaulois IXSO proche de la sonorité ISIS ; LE X QUI EST UNE CROIX RAPPELANT LE TROU (de tous les possibles). Ainsi la « croix » se lisait crux en latin, et stavros en grec ; frigus en latin devenait en grec kryos, etc. Tous ces mots signifient : formé, croisé, et par extension : FIL. TISSAGE ; L’Alchimie est dite : « Travail de femme », ce Tissage de modèle de vie : un « jeu d’enfant », une broderie ou les Traits de Fil sont appelés « POINTS » (les piqures). L’expression « Broder » signifie aussi amplifier un récit, en rajouter… Ce qui peut facilement amener à « Tirer son épingle du ‘je’ », donc en remettre, selon la loi de succion et de possession….

À se demander si le vaccin et sa piqure ou son « point » ou toute scarification (y compris le labourage de la terre) ne procède pas aussi d’un « Dieu fil » !!! Pour le vaccin ça pourrait s’expliquer par la nostalgie de religions abrahamistes de retrouver « le monde d’avant », dans le même sens exprimé page 18 du livre d’Attali : « L’humanité a désormais un objectif [grâce aux Juifs d’Attali…] : dépasser sa faute. Elle dispose d’un moyen pour l’atteindre : mettre en valeur le temps ».
 
 

Dernière mise à jour : 19-03-2021 21:47

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >