Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Paradoxe
Paradoxe Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 20-02-2023 17:08

Pages vues : 1713    

Favoris : 118

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Démocrapitaliste, Diable, Dragon, Echo, Egopinion, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, Hararielisme, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Utotalitarisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
macron_2020_terroriste.jpg
 
 
Paradoxe
Pour ”vivre quelque chose”, il faut DURER,
donc INVENTER le temps.
Mais, comment POSSÉDER ou SAISIR une
durée si le temps, qui la définit,
n’existe plus ?
Peut-on exister ou ”être conscient” ou
”raisonner” l’espace de quelques instants
en forme d’”infiniment petit”, ce qui sera
toujours un concept de temps ?

Avec le temps, tout se passe ”Comme si”.
 
D’après Jean Coulonval (Synthèse et Temps Nouveaux), dans le spatio-temporel, il ne peut exister de plus petits grains de Matière insécables, de corpuscule isolé qui serait un volume Euclidien. Ni à l’opposé un plus grand volume Euclidien qui serait la plus grande sphère possible contenant la totalité cosmique nageant dans un espace à l’infini.

Sentiments et émotions sont nécessairement dépendantes du temps : il faut une personne pour voir ce temps, c’est-à-dire la dualité du sujet face à l’objet que le sujet voit et qui réagit émotionnellement, sentimentalement, face à cet objet. L’autre ”forme de temps” est la non-dualité.

« Voir le temps » = le spatialiser ou construire une zone, une dimension. Si vous utilisez vos cinq sens pour « parcourir » un espace, alors VOUS ÊTES SOUMIS OU PROGRAMMÉ PAR CET ESPACE en devenant le sujet face à l’objet-espace. Les cinq sens de l’humain sont DÉJÀ une ”réalité augmentée”.
Dans l’absence du concept de temps, le point focal ou foyer (1) : pas de réalité concrète ou ”objective”, conception d’un point contenant la totalité de l’image. Il ne peut exister un plus petit grain de Matière (sens Euclidien) Infiniment/non défini/ petit, et Infiniment/non défini/grand = mêmes problèmes. (Jean Coulonval)
(Le point focal ne subit plus la loi de cause et d’effet).

Il n’existe pas de « fin des temps » ni de « jugement dernier », c’est une manipulation politique moralisante, encore un mondialisme, un socialisme, une même soupe ou idée reçue pour tous.
Le « jugement dernier », on se le fabrique soi-même.
Personne n’a le droit d’y enfermer les autres en une « dimension » qui serait opinionnée comme « juste » (tel l’actuel concept de ”démocratie” ou de ”république”) : la ou les personnes qui pratiquent cela sont les VRAIS ET PREMIERS TERRORISTES : L’ÉTAT EST ALORS LE PREMIER TERRORISTE LUI-MÊME.
Ici la conclusion qui se présente : « J’ai été un homme bien. Ma vie n’a servi à rien, je n’ai fait que ce que je devais faire quoi que ma volonté veuille en décider autrement, ce n’était pas ‘moi’ qui décidait, mais certainement pas les autres non plus : la « société » ou l’État glouton, paternaliste et infantilisant (par son monde de la re-présentation) ».


Les cinq sens sont aussi des concepts, comme le corps. Par exemple la Science antique de l’Alchimie est celle qui permet de comprendre ce concept de corps ou de matière. Le Grand Œuvre : par analogie sur PAN, le TOUT, si je regarde une automobile quelconque à l’arrêt, je sais dans l’Instant en une seule pensée, son kilométrage, sa quantité de carburant, l’usure de ses pneus et de ses bougies, combien de fois elle a tourné à droite et à gauche, combien de fois elle a été dans des embouteillages, l’état de toutes ses pièces, etc. Idem en regardant un homme ou une femme. C’est donc le contraire de l’idéation classique qui analyse par petits bouts de machin dans le temps, comme de récolter un peu partout plein de petites vérités ou plein de données pour en former une grosse et que ça formerait LA vérité, LA solution ! Et c’est ainsi que procède ce monde techno-informatique du CHIFFRE.

Si bien que depuis le Néolithique et le COMPTAGE (des animaux, des denrées) dans cette voie de l’Agriculture, le mental s’est construit sur LA FLÈCHE DU TEMPS : UN SEUL SENS, DE LA CAUSE VERS L’EFFET OU DE L’OBJET VERS LE SUJET (et non l’inverse, puisque cause et effet vont produire le fait que ce sont les accidents ou effets pris pour les causes du spatio-temporel qui vont engendrer les essences, les causes ; il y a INVERSION, comme un cuivre repoussé dans ce cas de la ”dialectique historique matérialiste”).
Le cerveau ”normal” actuel procède par CHRONOLOGIE ou par petits bouts de machins dans une linéarité en géométrie euclidienne de la ligne droite, le conditionnement à ce que la cause précède l’effet, de même la mémoire actuelle procède par RÉCOLTE DE DONNÉES OU ASSOCIATIONS CAUSALES, LA SAISIE, comme le paysan ou le mineur de Jean Coulonval (lettre 30), pour qui « la terre était un camembert dont les bords se situaient à l'in-fini, au non-fini, à l'in-défini. Il ne lui venait pas à l'esprit qu'il fallait lui mettre concrètement un terme. Il percevait les choses comme un paysan qui veut agrandir son champ = après cette parcelle, j'en achèterai une autre, puis une autre, à l'infini = il n'y a pas de raison que cela s'arrête ». Et définition de l’évolutionnisme à la Juif (Jacques Attali, page 18, Les Juifs le monde et l’argent), « mettre en valeur le temps » par le RACHAT (tiqoun ou tikkoun).

Le scribe de cette page ayant pratiqué l’aquarelle pendant 45 ans sait qu’on peut être à la foi soi-même (sans PANique de se perdre dans le TOUT ou PAN) et ce qu’on observe comme par exemple un paysage ; il y a à la fois la vue et comme une PAIX, une espèce de MARIAGE d’autant facilité par l’EAU indissociable de l’aquarelle : une perception intime du paysage observé, c’est comme un ÉCHANGE INTIME.

LA RAISON DÉTRUIT TOUT, SURTOUT LE BONHOMME OU LA BONNE-FEMME (c’est pour ça que de nos jours il y a tant de psychiatres… mais surtout de par ce monde de vie aliénatoire).
Aussitôt que Nous reconnaissons ou saisissons du regard et par la raison l’objet, le sujet, l’ego ou ‘je’ a pris place de winner et l’objet appartient au passé ou de loser, car la raison opère seulement sur ce qui est déjà passé. L’objet arrive vivant mais saisit par la raison il ne peut plus vivre, car la raison ne se nourrit que de substance morte, CUITE. L’acte de raison massacre le vivant.
L’ACTE DE RAISON DE L’HUMAIN EST LA PREMIÈRE CONSÉQUENCE DE LA POLLUTION DE CETTE PLANÈTE. C’est pourquoi l’humain A INVENTÉ L’ÉVEIL AUTHENTIQUE ET PARFAIT (mais de nos jours il a inventé les psychiatres et leur pharmacopée industrielle mondialisée).

TRANSPARENCE : VRAIE TÉLÉPATHIE : CONNAISSANCE ABSOLUE du « rien dans le TOUT et tout dans le RIEN ». SAVOIR = NE PAS VOIR : la Connaissance ce n’est pas « se rendre compte », qui est encore une forme de SAISIE.
La Connaissance Absolue n’est pas la quantité accumulée un peu partout, comme elle n’est pas une partiellité à côté d’autres ; elle n’est pas non plus perception d’une collectivité ou d’une multitude.

Note.
1. Le FOYER ou la MAISON : être au courant ou dans le Flux, la Transparence, être bien dans ses pompes ou avoir trouvé ”chaussure à son pied”, comme la Cendrillon du conte. Padam, au sens littéral ”pied”, est synonyme du Soi, l’Être véritable, comme Ramana Maharshi.
FOYER : symbole de la vie en commun, de l’union de l’humain et de sa Nature et de la Nature.
FOYER = SURFEU : il vient AVANT la plus petiote foudre provenant du DEHORS.
FOYER = NI DEDANS NI DEHORS.
Ainsi le Foyer est honoré dans toutes les communautés : il est un TEMPLE, au sens de CON-TEMPLER : de con, avec, et temple : faire UN avec le Temple ou le Foyer.
FOYER OU NOMBRIL du monde dans de nombreuses traditions.
FOYER, MAISON, TAPIS VOLANT, JARDIN, VASE, ENCLOS, PARADIS forment un même THÈME.
Chaleur de la Pierre : en plus de la chaleur interne : pierres pour construire un foyer, un four afin de cuisiner (sens du Retournement de la Lumière). Pierre mémoire : Qu’est-ce que vous mettez dans ses mailles ?!
 
 

Dernière mise à jour : 20-02-2023 17:19

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >